formats

Sonatrach : Le forage offshore au menu

Publié le 28/02/2017, par dans Non classé.

Le groupe pétrolier et gazier algérien Sonatrach a entamé des discussions avec les groupes pétroliers américains ExxonMobil et Anadarko ainsi que l’italien Eni dans la perspective de réaliser ses premiers forages offshore dans les wilayas d’Oran et de Béjaïa, a rapporté, avant-hier, l’agence Reuters citant une source du groupe public.
« Les activités sismiques réalisées par Sonatrach ont montré un potentiel intéressant dans les régions de Béjaïa et d’Oran», a déclaré la même source, qui a requis l’anonymat, relevant que l’Algérie a besoin du savoir-faire et de l’expertise des grandes entreprises internationales pour lancer le forage en mer. « Les partenaires étrangers, y compris Anadarko, ExxonMobil et Eni ont été invités par Sonatrach à fournir une assistance technique au vu de l’expérience qu’ils ont acquises dans le golfe du Mexique et de l’eau profonde au Mozambique», a-t-elle fait savoir.

Les revenus pétrogaziers de l’Algérie ont chuté à 27,5 milliards de dollars en 2016, passant de 35,7 milliards de dollars en 2015 et plus de 60 milliards de dollars en 2014, en raison de la dégringolade des prix du pétrole, entamée en 2014. La production pétrolière a été auparavant estimée à 1,1 million de barils/j, mais le pays l’a réduit de 50 000 barils par jour en vertu d’un accord entre l’Opep et les producteurs non Opep visant à faire remonter les prix du brut.

Face à cette situation, l’Algérie cherche à attirer des investisseurs étrangers et diversifier ses sources de revenus, et le forage en mer pourrait offrir au pays un autre levier de croissance. Le calendrier relatif au lancement des projets offshore devrait être annoncé prochainement par la direction de Sonatrach.

En Algérie, les zones offshore, susceptibles de contenir des hydrocarbures, sont situées entre 2000 et 2500 mètres de profondeur, selon les résultats des premières études sismiques réalisées sur l’offshore algérien. Quant au coût d’un seul forage en mer, il avoisine les 100 millions de dollars. Pour rappel, le premier forage offshore du groupe Sonatrach a été réalisé en Tunisie. Il s’agissait du projet Mahdia 2, mené en 2012 et qui a permis au groupe algérien de faire sa première découverte en offshore. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sonatrach : Le forage offshore au menu
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair