formats

«Sonatrach bouscule les entreprises étrangères»

Publié le 17/12/2017, par dans Non classé.

Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, se félicite de la capacité de la Sonatrach à concurrencer les multinationales même dans les domaines stratégiques et sensibles tel que les hydrocarbures.
 » Les contrats signés aujourd’hui devaient revenir à des sociétés étrangères. Je félicite la Sonatrach d’avoir donné l’exemple en recourant à des partenariats avec des entreprises publiques, déclare-t-il en marge de sa visite, hier dans la wilaya d’Adrar où il a procédé à l’inauguration d’un nouveau complexe gazier « Reggane Nord » pour lequel, la compagnie pétrolière nationale est partenaire de l’espagnole Repsol, l’allemand RWE-DEA et Edison une compagnie italienne. Le premier ministre parlait des contrats signés pour le développement du champ gazier de Tinhert dans l’extrême sud d’Adrar.

Ces accords donne naissance à cinq partenariats entre le groupe Sonatrach et des entreprises publiques, en l’occurrence l’Entreprise nationale de canalisations (ENAC), l’Entreprise nationale des grands travaux pétroliers (ENGTP), la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB), Cosider, et de l’entreprise nationale des travaux d’infrastructures des télécommunications et de l’énergétique (Infratele). Il s’agit d’un choix stratégique qui tend à privilégier les sociétés algériennes sans le recours aux partenaires étrangers. Sonatrach avait annulé l’appel d’offre international qu’elle avait lancé pour ce projet pour confier les travaux à des sociétés algériennes.  » Mon souhait et celui de l’Etat est de voir la décision de donner la priorité sur le marché national se concrétiser. Je souhaite que d’autres entreprises algériennes suivent l’exemple de la Sonatrach, ajoute Ahmed Ouyahia. Ces partenariats, selon les explications fournies par le premier ministère sur son site Internet, devra permettre le raccordement de 50 puits producteurs à travers un réseau de collecte d’une longueur cumulée de 330 km pour un délai fixé de 20 mois.

Ce projet devra permettre une augmentation de la production de 10 millions de m3 par jour ce qui équivaut à une augmentation de la production de 3,5 milliards de m3 par de ce champ dans deux ans. Les contrats portent sur le raccordement de 50 puits producteurs sur les 154 existants du champ gazier Tinhert (wilaya d’Illizi) à travers un réseau de collecte d’une longueur cumulée de 330 km pour un délai fixé de 20 mois. Ce raccordement permettra une augmentation de la production de 10 millions de m3/jour (3,5 milliards de m3/an) de ce champ à la fin 2019.

 » A cet effet, le plateau de production du champ Tinhert atteindra en 2025 une capacité de 27 millions de m3/j, soit 10 milliards de m3/an, des volumes traités aussi bien au niveau des installations déjà existantes à l’Ohanet (13 millions m3/j) que celle d’Alrar (14 millions m3/j), précise la même source, affirmant que le projet de développement de Tinhert concerne 28 gisements d’hydrocarbures situés dans les périmètres de Tinhert, d’Ain Amenas et d’Alrar Sud, détenus à 100% par Sonatrach.

 » Ce projet permettra de rallonger la durée de vie des complexes de gaz d’Ohanet et d’Alrar au-delà de 2040, indique-t-on. Outre le nouveau complexe gazier, le premier ministre a inauguré la nouvelle cimenterie de la commune de Timektane qui est, selon lui,  » une source de fierté pour l’Algérie et une preuve de l’efficacité de la politique d’encouragement de l’investissement. D’une capacité de 1,5 million de tonnes, cette cimenterie permettra, selon Ahmed Ouyahia, la création de ressources supplémentaires et la réduction des prix du ciment  » qui ont reculé de moitié à Adrar et dans les wilayas limitrophes.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Sonatrach bouscule les entreprises étrangères»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair