formats

Son rôle reste méconnu : L’APW, l’oubliée de la campagne électorale

Publié le 22/11/2017, par dans Non classé.

L’APW demeure une institution fermée et inaccessible. Beaucoup de personnes ne connaissent pas son fonctionnement.
L’Assemblée populaire de wilaya (APW) a toujours été le parent pauvre des campagnes pour le renouvellement des membres des Assemblées populaire communales et celle de wilaya. Pour les élections locales de demain, les candidats en course n’ont pas dérogé à cette règle. Leurs discours, leurs meetings et leurs efforts ont été axés sur le rôle de l’APC et sur la disponibilité du maire à prendre en charge les doléances et préoccupations des citoyens.

Pourquoi donc l’APW est-elle le maillon faible de la chaîne, alors qu’elle surpasse l’APC en matière de rôle et surtout de prérogatives ? Pourquoi le citoyen boude et ignore même à quoi sert une assemblée de wilaya ? Pour les partis politiques et bon nombre d’observateurs, la réponse se trouve dans la proximité qui existe entre le citoyen et son APC, contrairement à l’APW qui est loin et de surcroît inaccessible. Pour les partis, l’APW est très importante.

C’est pour eux un mini-parlement qui vote le budget et vient souvent en aide aux communes en difficulté via une enveloppe financière. Dans les wilayas qui renferment des établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), les élus de l’Assemblée de wilaya ont du pain sur la planche, au regard de la rentabilité de ces établissements qui génèrent de l’argent pour la commune. L’APW joue également un rôle dans le développement local, notamment dans sa gestion du foncier agricole, la création des entreprises de nettoyage et de transport.

Les élus de l’APW peuvent contribuer à la protection de ces entreprises et du foncier agricole, comme ils peuvent être à l’origine de leur bradage. L’APW est un mini-parlement dans lequel on plaide la cause des citoyens et des communes, explique M. Taazibt, qui rappelle qu’à l’APW on trouve toutes les directions sectorielles, allant du transport à l’énergie et des mines, en passant par l’éducation nationale et les finances.

Les responsables de ces directions ont entre autres prérogatives d’assister aux réunions et d’exposer les problèmes auxquels ils font face dans leur localité et tenter de trouver des solutions. Seulement, aux yeux des citoyens, l’APW reste une institution fermée et inaccessible, et beaucoup ne connaissent pas son fonctionnement et ni pour qui elle fonctionne, et ce, contrairement à l’APC où le maire est connu et est interpellé souvent dans la rue par des citoyens.

Ces derniers le sollicitent pour des problèmes d’assainissement de route, d’hygiène, pour également les permis de construction, pour les questions de transport, etc., et ce, de manière permanente. « Le citoyen connaît les représentants de l’APC et sait où habite le maire, d’où l’intérêt qu’il accorde à cette institution située au cœur de la commune, tandis que l’APW est loin et un peu à l’écart des habitations, et ses élus ne sillonnent pas les rues à l’instar des députés», précise un élu. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Son rôle reste méconnu : L’APW, l’oubliée de la campagne électorale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair