formats

Snvi Rouiba : Les syndicalistes doutent des engagements de Sidi Saïd

Publié le 08/12/2016, par dans Non classé.

Malgré les promesses du patron de l’UGTA quant à la prise en charge des doléances des travailleurs, la situation reste toujours tendue au groupe SNVI de Rouiba.
Hier, des dizaines de syndicalistes, venus des 14 filiales que compte cette importante entreprise publique à travers le pays, ont observé un sit-in devant le siège de la direction générale à Rouiba. Objectif : réclamer le départ du PDG Malek Salah et de son staff avant la fin du mois en cours et dénoncer les derniers amendements de la loi sur la retraite, votés la semaine passée par l’APN.

« Sidi Saïd nous a assurés que le PDG et 14 cadres de son staff dirigeant seront relevés de leurs postes avant la fin de l’année, mais nous craignons que cet engagement ne soit pas tenu dans les délais. Aujourd’hui, nous voulons rappeler au gouvernement que nous ne sommes pas près de baisser la garde et laisser les managers actuels mener l’entreprise à la faillite», s’écrie un syndicaliste de la fonderie. Lui et ses camarades semblent ne pas accorder beaucoup de crédit aux promesses de Sidi Saïd, surtout après le « silence qu’il a affiché concernant les derniers amendements introduits sur la loi de la retraite».

Décrié par la base, le patron de l’UGTA a toujours joué au pompier dans les différends qui opposent les travailleurs de la SNVI à leur tutelle. « Il nous a trahis à maintes reprises. C’est lui qui a récupéré les mouvements de protestation que nous avions enclenchés ces dernières années. Ses promesses ne se sont jamais traduites dans les faits. Cette fois, nous ne voulons pas tomber dans son piège», dira un autre syndicaliste qui dénonce « l’annulation déguisée de la retraite anticipée».

« Le patron de l’UGTA nous a assurés que la retraite après 32 ans de service sera prolongée de deux ans, mais elle a été annulée par les députés qui, pour nous tromper, ont fixé l’âge de ceux qui espèrent en bénéficier à 59 ans. Maintenant nous n’allons plus lui faire confiance», a-t-il confié. Selon lui, le régime de retraite tel qu’il a été amendé par les députés n’accorde aucun avantage aux travailleurs, soulignant que Sidi Saïd leur avait annoncé la veille que la retraite sans condition d’âge a été différée de deux ans.

Cette volte-face, souligne-t-il, et les fausses promesses du responsable de la centrale syndicale risquent de le discréditer aux yeux des travailleurs. Ces derniers avaient, pour rappel, observé plusieurs grèves durant ces dernières semaines pour revendiquer le départ des dirigeants de l’entreprise et relancer la production qui stagne depuis 2014, malgré les crédits dégagés par les pouvoirs publics. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Snvi Rouiba : Les syndicalistes doutent des engagements de Sidi Saïd
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair