formats

Sit-in de la CNDDC : L’hommage des chômeurs à Ouargla

Publié le 02/01/2016, par dans Non classé.

Le rassemblement de protestation s’est transformé en vibrant hommage au militant Hocine Aït Ahmed.
Le respect dû aux grands. Rares sont les personnes, quelles qu’elles soient, qui peuvent ainsi en imposer juste par leur nom à toute une population tous âges et toutes générations confondus. C’est pourtant ce qui s’est passé jeudi à Ouargla, lorsqu’à l’appel de la Coordination nationale des droits des chômeurs (CNDDC), des dizaines de personnes rassemblées devant la majestueuse rose des sables qui forme le carrefour de la place du Peuple et qui, à la base, devaient dénoncer la loi de finances 2016, se sont finalement mises d’accord pour dédier cette journée à la mémoire du grand patriote décédé, Hocine Aït Ahmed.

Même si deux banderoles étaient accrochées sur la grande rose des sables : « l’Algérie n’est pas à vendre» et « Non aux sbires de l’impérialisme», juste pour rappeler que la colère gronde encore au sein de la population. Un seul orateur de la CNDDC a pris la parole, Khemisti Mohamed Sayah, et axé l’essentiel de son discours sur le long parcours du combattant pour la liberté et de la démocratie, le monument historique, l’homme qui a consacré sa vie durant à son pays, l’Algérie, l’inoubliable Dda L’Hocine.

Le porte-parole de la CNDDC, Tahar Belabes, s’était lui, nous dit-on, rendu à Aïn El Hammam pour présenter les condoléances de la coordination et assister aux obsèques du héros de l’indépendance de notre pays. Seul Khaled Bouguetaya est resté sur place pour assurer l’organisation et la canalisation du mouvement des manifestants.

Finalement tout s’est passé dans le calme et après un rappel du parcours et du combat de Hocine Aït Ahmed, l’assistance, après un moment de recueillement, a récité la Fatiha à sa mémoire avant de se disperser dans le calme. Même les services de sécurité étaient très discrets, observant de loin sans jamais s’approcher du cercle des manifestants. Mais, selon des indiscrétions, ce n’est que partie remise, puisqu’une concertation est en cours entre les membres de la CNDDC pour programmer cette journée de dénonciation de la loi de finances 2016 à une date ultérieure. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sit-in de la CNDDC : L’hommage des chômeurs à Ouargla
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair