formats

Sila: « l’Encyclopédie algérienne », un nouvel ouvrage sur l’histoire, la culture et ses artisans  

Publié le 06/11/2019, par dans Non classé.
Sila:

ALGER- « L’Encyclopédie algérienne », un ouvrage paru à « Kalma communication » en trois volumes consacrés à l’histoire et à la culture millénaires de l’Algérie, à travers son patrimoine, ses coutumes ainsi que ses élites et figures emblématiques, a été publié à l’occasion du 24è Salon du livre.

L’ouvrage de 630 pages, présenté sous forme de coffret et publié également en France chez le même éditeur, est un condensé qui couvre plusieurs milliers d’années d’histoire culturelle, religieuse et politique de l’Algérie.

Le premier tome de l’encyclopédie est dédié aux grandes escales qui ont marqué l’histoire depuis l’antiquité à nos jours, à travers une chronologie illustrant des moments marquants allant de l’époque de l’Algérie numide et ses rois berbères, jusqu’à l’avènement de l’islam au VIIe siècle.

Suivant un ordre chronologique des événements, ce volume restitue la mémoire collective à travers des faits saillants, depuis l’occupation espagnole des côtes algériennes, jusqu’au débarquement des troupes françaises à Sidi Fredj en 1830.

Si l’encyclopédie survole les trois siècles (1518-1830) de la présence ottomane en Algérie, elle s’attarde cependant sur l’occupation française (1830-1962).

De la résistance de l’émir Abdelkader à partir de 1832, aux révoltes populaires notamment celles de Bouamama, El Mokrani et Cheik El Haddad à la fin du XIXe siècle jusqu’au déclenchement de la Guerre de libération de 1954 couronnée par l’indépendance en 1962, l’ouvrage s’arrête sur les grands moments qui ont jalonné de l’histoire de l’Algérie sous occupation française.

Les auteurs de l’ouvrage n’omettent pas de recenser des épisodes tragiques dans l’histoire de la colonisation française, comme les enfumades de populations, les répressions sanglantes, les massacres de masse et la torture pratiquée contre les Algériens.

Un dossier sur l’artisanat et le patrimoine national, présenté à travers des édifices culturels, historiques et religieux « prestigieux », héritées de différentes époques historiques, fait partie de ce volume de 204 pages, qui consacre un chapitre aux personnalités sportives algériennes parmi les plus distinguées au monde.

Le deuxième tome est consacré à la culture algérienne, déclinée dans toute sa richesse et sa diversité. Ce volume renferme une galerie de portraits d’écrivains, de figures de théâtre et de cinéma, et de penseurs disparus ou encore vivants.

L’encyclopédie fait la part belle à la musique et à la poésie à travers les grandes figures, entre musiciens, interprètes, compositeurs et poètes qui ont marqué la scène culturelle et musicale en Algérie et à l’étranger.

La dernière partie du troisième tome est réservée à un exposé détaillé, illustré de photos, sur la liesse populaire durant les jours qui ont suivi la proclamation de l’indépendance en 1962, parmi les moments forts de l’histoire contemporaine de l’Algérie.

Sur le volet politique, ce dernier volume revient dans le détail, sur les escales importantes de l’histoire contemporaine de l’Algérie: crise de l’été 1962 et ses luttes de clans composant le Front de libration nationale (FLN) au lendemain de l’indépendance, la période de Houari Boumediene, les années Chadli, Octobre 1988, le retour de Mohamed Boudiaf et le terrorisme dans les années 1990, jusqu’à l’élection d’Abdelaziz Bouteflika en 1999 et sa démission sous la pression populaire.

Ce tome présente aussi un bref aperçu sur des figures historiques et personnalités nationales, parmi les plus illustres, comme Mohamed Boudiaf, Abane Ramdane, Mustapha Ben Boulaid, Hassiba Ben Bouali ou encore des militants algériens d’origine européenne, à l’image de Henri Maillot et Fernand Iveton.

L’Encyclopédie algérienne est le fruit d’un travail collectif mené par une dizaine de chercheurs, sous la direction du chercheur Rachid Benyoub et le journaliste Abdelhakim Belbati.

Près d’un millier d’éditeurs présentant quelques 183.000 titres prennent part 24e Salon international du livre d’Alger (Sila) qui se poursuit jusqu’au 9 novembre au Palais des expositions des Pins-maritimes.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sila: « l’Encyclopédie algérienne », un nouvel ouvrage sur l’histoire, la culture et ses artisans  
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair