formats

Sétif : Rassemblement à Bousselam pour réclamer la libération du blogueur Merzoug Touati

Publié le 10/06/2018, par dans Non classé.

Des dizaines de personnes ont pris part au rassemblement organisé vendredi dans la soirée au chef-lieu de la commune de Bousselam ( nord de Sétif), pour exprimer leur solidarité avec le blogueur Merzoug Touati, condamné à 10 ans de prison ferme.
Le rassemblement a débuté à 22h. Les manifestants ont brandi des photos du blogueur et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Libérez Merzoug Touati», « Pas de démocratie sans liberté d’expression» ou encore « Tilelli i Merzoug» (liberté pour Merzoug).

Slimane Bouhafs, qui a purgé une peine de 20 mois de prison pour des publications diffusées sur Facebook, était le premier à prendre la parole :  » Merzoug Touati, comme vous le savez tous, n’occupe aucun poste de responsabilité.

Il travaille comme aide-maçon, il n’est pas en mesure de détenir des informations de nature à intéresser Israël ou un autre Etat étranger.» « Si vous abandonnez Merzoug aujourd’hui, un jour viendra où vous subirez, vous aussi, l’injustice du pouvoir», prévient Slimane Bouhafs.

Mourad, un autre intervenant, a dénoncé le « silence» de la population de Bousselam (région natale de Merzoug) face à « l’injustice» que subit le jeune blogueur qui croupit dans la prison de Oued Ghir depuis janvier 2017. Plusieurs autres voix se sont succédé pour exiger la libération de Merzoug, qu' »il ne faut jamais abandonner à son triste sort».

Une délégation du comité pour la libération de Merzoug Touati a fait le déplacement de Béjaïa pour assister à ce rassemblement. Yanis Adjlia, militant de la société civile, a appelé les présents à venir nombreux au rassemblement prévu devant la cour de justice de Béjaïa le 21 juin prochain, date du procès en appel du blogueur. Celui-ci a été condamné par le tribunal criminel de Béjaïa, le 24 mai dernier, à une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA. Il est accusé d' »intelligence avec Israël».

Lors de son procès, le blogueur a expliqué devant le juge que ces échanges sont intervenus dans le cadre de son enquête sur la thèse de « la main de l’étranger», utilisée de manière systématique par les autorités pour disqualifier les voix de l’opposition.

Il faut signaler que des militants de diverses tendances politiques (RCD, MAK…) ont participé au rassemblement tenu à Aïn Dockar, au centre de Bousselam. Cette action, qui a pris fin vers 23h, est intervenue dans le sillage de rassemblements similaires organisés à Aokas, Sidi Aïch, Béjaïa et Tizi Ouzou. Un autre rassemblement de soutien à Merzoug Touati a été organisé hier à Barbacha, en prévision du rassemblement décisif du 21 juin.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sétif : Rassemblement à Bousselam pour réclamer la libération du blogueur Merzoug Touati
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair