formats

Sellal défend à nouveau la loi de finances 2016

Publié le 24/12/2015, par dans Non classé.

Le Premier ministre n’a pas cessé, tout au long de sa tournée dans les stands des différents exposants, de faire référence aux dispositions de cette loi qui « régleront tous les problèmes des producteurs nationaux».
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, défend à nouveau la très controversée loi de finances 2016. Alors que la contestation de ce texte, adopté dans des conditions particulières par le Parlement, se poursuit toujours avec cet appel lancé par un groupe de 92 députés au président Bouteflika, l’exhortant à ne pas le signer, le premier responsable du gouvernement tente de balayer d’un revers de main tous les soupçons suscités. « La loi de finances 2016 ne présente que des avantages (ma fiha ghir el khir)», lance-t-il, à l’occasion de l’inauguration de la 24e Foire de la production nationale qui se tient jusqu’à mardi prochain au Palais des expositions, à Alger.

En effet, Abdelmalek Sellal n’a pas cessé, tout au long de sa tournée dans les stands des exposants, de faire référence aux dispositions de cette loi qui « régleront tous les problèmes des producteurs nationaux», selon lui. Dans ses réponses aux doléances des exposants qui sollicitent clairement davantage de soutien de l’Etat, il cite « les aides aux producteurs nationaux et la création de la ligne verte pour l’exportation des produits locaux».

Comme pour la précédente édition, Abdelmalek Sellal exhorte, cette fois aussi, les opérateurs locaux à conquérir les marchés extérieurs. « Il faut être concurrentiels pour conquérir ces marchés. Il faut aller aussi vers les marchés ouverts grâce à la Zone arabe de libre-échange et faire preuve de patriotisme économique», lance-t-il devant le stand Leather Industrie.

Dans la foulée, Abdelmalek Sellal incite les producteurs nationaux à améliorer la qualité de leurs produits afin de répondre aux attentes et aux exigences du consommateur algérien et d’accéder aux marchés extérieurs. « Il faut se montrer plus agressifs sur le plan extérieur afin de rééquilibrer la balance commerciale du pays, en réduisant les sorties de devises et de diversifier les exportations», souligne-t-il.

Dans le même contexte, il appelle aussi les industriels de l’agroalimentaire à contribuer au développement de cette filière et d’accompagner les producteurs pour contribuer à réduire la dépendance des importations, notamment en matière du lait et de céréales. « Nous allons vous aider pour vous faciliter l’accès au financement et au foncier», promet-il. Pour faciliter l’accès aux financements des projets, Abdelmalek Sellal invite aussi les banques à faire des efforts supplémentaires dans l’attribution des crédits qui doivent passer de 22,30% actuellement à 30% en 2016.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sellal défend à nouveau la loi de finances 2016
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair