formats

Sécurité sociale : Révision et nouveautés au menu

Publié le 26/04/2016, par dans Non classé.

La révision du système du tiers payant est parmi les nouveautés de la CNAS.
Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnas), Djaouad Bourkaib, l’a déclaré hier : « Le système du tiers payant sera profondément revu.» C’est une révision imposée par la mise en application d’une nouvelle gamme de prestations médicales devant prétendre au remboursement par la CNAS.

« Afin de permettre aux malades atteints de pathologies chroniques de bénéficier du système de tiers payant auprès des laboratoires d’analyses médicale et des centres de radiologie, nous sommes dans l’obligation de revoir, de manière radicale, ce système en question et l’adapter aux besoins des concitoyens et des assurés sociaux», explique le premier responsable de cette caisse, avant d’annoncer que la liste des pathologies couvertes par la CNAS sera aussi revue pour englober de nouvelles prestations. Il cite, à titre d’exemple, l’oxygénothérapie à domicile, les consommables des implants cochléaires et la lunetterie pour enfants en âge scolaire et préscolaire.

Une nouveauté qui sera systématiquement assujettie à des protocoles de soins établis par le médecin traitant afin de connaître, dans l’année, le mode de suivi médical du malade. Austérité oblige, cette nouvelle mesure est censée se faire dans le cadre de la maîtrise des dépenses et du souci de la préservation des équilibres financiers du système de sécurité sociale, niant toute les rumeurs et les déclarations officieuses quant à un éventuel déséquilibre de cette caisse.

Djaouad Bourkaib a aussi rappelé que le système du tiers payant est le secret de l’amélioration et du développement de l’accessibilité des malades aux soins. D’où l’impossibilité de le remettre en cause. Il rappelle dans ce contexte que plus de 11,6 millions de cartes Chifa ont été distribuées à ce jour et que plus de 10 700 pharmacies sont conventionnées avec la CNAS. Autant d’acquis qui classent l’Algérie parmi « les plus avancés au monde» en matière d’accessibilité des malades aux soins, s’est-il réjoui.

Dans cette série de révisions et de nouveautés, le remboursement du médicament fera aussi l’objet d’une révision des marges pour les pharmaciens et les grossistes afin d’encourager la production nationale et la rentabilité. Ce projet de révision est assuré par une commission interministérielle pilotée par le département du Commerce qui a élaboré une étude sérieuse et approfondie sur la question.

Djaouad Bourkaib a également annoncé l’application prochaine du code Data Matrix qui assure une traçabilité très fiable du médicament permettant de lutter contre les abus, les fraudes, les malfaçons et contrefaçons. De nouveaux mécanismes seront aussi mis en place afin de pallier au problème de la cherté des médicaments, notamment dans les segments où le risque médical n’est pas couvert.

« Dans un principe d’efficacité thérapeutique et à travers des contrats de performance, nous devons réfléchir et mettre à exécution un dispositif juridique imposant aux laboratoires le remboursement total du prix du médicament par la Sécurité sociale», a conclu l’orateur. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sécurité sociale : Révision et nouveautés au menu
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair