formats

Scandales Sonatrach : Khelil accuse la presse d’être «à la solde de l’étranger»

Publié le 14/05/2016, par dans Non classé.

« Si vous avez des preuves, apportez-les à la justice.» C’est ainsi que Chakib Khelil a tenté de répondre aux nouvelles révélations qui l’impliquent, ainsi que sa femme, dans le scandales Sonatrach.
Il a choisi d’écrire sur sa page facebook et met en cause les intérêts français. Il qualifie ces révélations de « campagne vicieuse et inhumaine par des médias à la solde des étrangers qui ne veulent aucun bien à notre pays, l’Algérie» et les lie à ses déclarations contre les intérêts étrangers. « Il suffit que je dise une petite vérité sur les investisseurs français en Algérie pour que la déferlante noie les médias de leur paternalisme néocolonialiste», écrit-il. Il cite nommément la société française Total, qui « n’a jamais subi d’arbitrage et n’a rien payé quand elle renonce à ses engagements pris dans le cadre d’un appel d’offres ouvert et international».

Khelil défend son épouse qui a « défendu ses frères et sœurs palestiniens contre le sionisme et la politique de la terre brûlée de Netanyahu» et accuse « ceux qui l’attaquent aujourd’hui» qui « ne sont que des alliés actifs ou passifs de ces sionistes qui ne veulent du bien ni à notre peuple ni au peuple meurtri palestinien».
Chakib Khelil a juste oublié de mentionner que tous les dossiers que sort la presse sont tirés soit de la justice algérienne, soit des Panama Papers, qui ne sont que des documents bancaires.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Scandales Sonatrach : Khelil accuse la presse d’être «à la solde de l’étranger»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair