formats

Satisfaction et appel au resserrage des rangs

Publié le 23/10/2016, par dans Non classé.

Le départ de Amar Saadani du secrétariat général du FLN a fait bien des heureux, notamment ses opposants au sein du mouvement de redressement.
L’arrivée de Ould Abbes ouvre même des pistes de « réconciliation» au sein du vieux parti. Pour Kassa Aïssi, ex-chargé de communication du FLN et proche de Abdelaziz Belkhadem, le départ de Saadani est un retour au cours normal de l’histoire du FLN. « Nous prenons acte de ce retour au cours normal de l’histoire du FLN en vue de la réappropriation de la trajectoire naturelle du parti…

C’est grâce à la demande des militants authentiques du FLN et à la réponse positive du président de la République, sans lequel cette décision n’aurait pas pu se faire, surtout après ce qui s’est passé ces dernières semaines», déclare Kassa Aïssi, contacté hier par téléphone, en faisant allusion notamment aux attaques de Saadani contre Abdelaziz Belkhadem. Interrogé sur le choix de Ould Abbes comme remplaçant, Kassa Aïssi rappelle que c’est dans l’ordre des choses puisque les dispositions des statuts du parti désignent le plus âgé des membres du comité central.

Et d’ajouter sur la personne de Ould Abbes, que cela augure de « l’ouverture d’une porte d’espoir». « Le FLN a besoin de l’ensemble de ses militants et cadres et sa stabilité passe par le rassemblement de tous… Ce changement permettra de revoir la situation du FLN et de le mettre sur de nouvelles bases», estime Kassa Aïssi en notant que depuis le 29 août 2013, date d’intronisation de Saadani comme secrétaire général du parti, « nous avions alerté sur l’erreur de casting». « Aujourd’hui, le président de la République et du parti a été très réceptif, nous souhaitons que le FLN se réapproprie son véritable rôle…

Beaucoup de travail est à faire et je lance d’ailleurs un appel à tous les militants de concourir pour que le FLN reprenne ses vrais repères et se réhabilite sur la scène politique pour mieux se préparer, notamment, aux échéances prochaines.»

Abdelkrim Abada a estimé, pour sa part, que la démission de Saadani est un peu tardive. « Nous aurions souhaité que son départ se fasse plus tôt… Nous saluons toutefois cette décision et remercions vivement le président du parti et président de la République qui est intervenu pour mettre fin aux dérives au sein du FLN», indique cet opposant à Saadani et membre du mouvement de redressement du FLN. Abada présente aussi ses félicitations au nouveau secrétaire général du parti, Djamel Ould Abbes, qu’il invite à saisir l’opportunité qui lui est accordée pour ramener le FLN à « sa véritable vocation».

« Il s’agit d’une précieuse occasion à saisir afin de rendre sa crédibilité au FLN, de rassembler tous ses militants et de mettre fin au pouvoir personnel incarné par son prédécesseur», estime Abada en notant que le FLN doit s’occuper aujourd’hui des vrais défis qui se posent au pays. Tout en saluant la personne de Ould Abbes, Abada note que la tâche est telle que le nouveau secrétaire général doit « s’entourer de toutes les bonnes volontés et les dirigeants de qualité que compte le FLN» afin de parvenir à effacer les graves dérives de Saadani.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Satisfaction et appel au resserrage des rangs
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair