formats

Salaire moyen mensuel : C’est le Pérou

Publié le 15/11/2016, par dans Non classé.

Les clubs de Ligue 1 sont peu regardants sur le chapitre des salaires versés aux joueurs. C’est pratiquement le Pérou par rapport à la conjoncture difficile que traverse le pays sur le plan économique.
Pour la saison 2016-2017, le salaire mensuel moyen est de l’ordre de deux millions deux cent quatorze mille six cent dinars (2 214 600 dinars). Ce chiffre est calculé sur la base de la masse salariale mensuelle (47 milliards de centimes) versée aux 343 joueurs pros de Ligue 1. Sur ce chapitre, deux clubs se détachent largement. Le CSC et le MCA avec respectivement un salaire moyen de 280 et 235 millions de centimes. Arrive en 3e position l’ESS avec 191 millions de centimes. L’USMA n’est pas loin avec 185 millions.

Le salaire moyen d’un joueur à la JSK est de 172 millions de centimes, suivi du MCO 166 millions de centimes, l’USMBA 164 millions de centimes, le CRB 158 millions de centimes, le MOB 140 millions de centimes, la JSS 136 millions de centimes, le DRBT 119 millions de centimes, le NAHD 100 millions de centimes, l’OM 86 millions de centimes et le CAB ferme la marche avec 74 millions de centimes. L’USMH et le RCR n’ont pas fourni les chiffres.

L’évolution de la masse salariale (2016-2015) est importante. Elle a atteint des taux faramineux que les plus grands clubs du monde ne peuvent se permettre en période de crise et de vaches maigres. La palme revient à la JSK qui a augmenté de 92% la masse salariale des joueurs. La croissance du salaire moyen à la JS Kabylie est de l’ordre de 111%. Légèrement moins qu’au MCOran (115%) avec une masse salariale en augmentation de 81%.

L’ES Sétif est dans ces eaux avec 82% de la masse salariale et un pic de 107% du salaire moyen. Le CS Constantine n’a pas été très regardant sur ces deux chapitres avec 75% d’augmentation de la masse salariale et 91% en ce qui concerne le salaire moyen.
Le MC Alger a augmenté sa masse salariale de 64% et le salaire moyen de 72%. L’USM Bel Abbès a vu sa masse salariale augmenter de 54% et le salaire moyen de 75%. L’O Médéa et le DRB Tadjenanet figurent en bonne place dans la première moitié de ce tableau avec respectivement 53% , 74% et 65% , 80%.

Le CR Belouizdad et le NA Hussein Dey sont côte à côte sur ces deux lignes avec 43% (CRB) et 42% (NAHD) pour l’augmentation de la masse salariale, et 56% et 61% pour le salaire moyen. Deux clubs ont contrôlé l’augmentation de la masse salariale et le salaire moyen. C’est l’USM Alger avec 11% d’augmentation de la masse et salariale et 41% du salaire moyen et le MO Béjaïa avec 12% d’augmentation de la masse salariale et 34% du salaire moyen.

Globalement, la masse salariale et le salaire moyen ont connu des augmentations de 33% et 50%. Ces augmentations sont en hausse par rapport à l’exercice précédent. Elles indiquent une forte propension à gonfler les revenus des joueurs. Elles n’augurent rien de bon pour l’avenir. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Salaire moyen mensuel : C’est le Pérou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair