formats

Saida: lancement du festival national de la littérature et cinéma féminins  

Publié le 29/09/2019, par dans Non classé.
Saida: lancement du festival national de la littérature et cinéma féminins

SAIDA- Le festival national de la littérature et du cinéma féminins s’est ouvert samedi soir à la salle du cinéma « Dounyazed » de la ville de Saida avec la participation d’artistes, cinéastes et romancières .

Le wali de Saida, Louh Seif El Islam a donné le coup d’envoi de la 3e édition de cette manifestation culturelle organisée par le commissariat du festival national de littérature et cinéma féminins.

La première journée de ce festival a été marquée par la signature, entre la direction de la culture de Saida et l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), d’une convention pour la gestion et L’exploitation de la sale du cinéma Dounyazed pour la projection de films mondiaux et nationaux récents.

Le Directeur général de l’ONCI, Mourad Ouadahi a souligné, en marge du lancement de ce festival, qu’en vertu de cette convention, la salle du cinéma Dounyazed est placée sous la tutelle de l’ONCI, ajoutant que les nouvelles œuvres cinématographiques mondiales et nationales seront projetées dans cette salle.

La salle abritera d’autres activités culturelles dont des soirées musicales, des ateliers du théâtre et des activités pour enfants dans le cadre du programme élaboré par l’ONCI, a indiqué le même responsable.

L’ouverture du festival a été également marquée par une rencontre littéraire avec le romancier Yasmina Khadra et le coup d’envoi d’une session de formation sur les techniques du son au profit de 20 jeunes,encadrée par le cinéaste Salim Hamdi.

La session de formation de quatre jours vise à enseigner à ces jeunes les ègles de base du son qui est un facteur important dans le domaine cinématographique, a souligné M Hamdi.

Le programme de cette manifestation culturelle comporte la projection de 11 films dont « Jusqu’à la fin des temps » de Yasmine Chouikh, plusieurs fois primé lors de festivals internationaux, « Les bienheureux » de Sofia Djama, prix de la meilleure réalisation au festival de Dubaï (2017), « Reconnaissance » de Salim Hamdi, le fleuve de Londres, « Le flic de Belleville » de Rachid Bouchareb.

Une rencontre littéraire est prévue avec l’auteure Djamila Talbaoui et deux récitals poétiques des poétesses Zineb Laouedj et Rabéa Djalti, de même qu’une représentation théâtrale dans le cadre du théâtre de la rue, intitulé « Ennadji » avec les artistes Massilia Ait Ali et Nazem Heladja.

Organisé par le ministère de la Culture, le festival prévoit également un atelier de formation en mise en scène au profit des jeunes cinéphiles, indiquent les organisateurs.

Au terme de ce festival national, un prix du public sera dédié à la meilleure projection de films participants.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Saida: lancement du festival national de la littérature et cinéma féminins  
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair