formats

Saïd Bouteflika et Ali Haddad suscitent colère et sarcasme sur les réseaux sociaux

Publié le 31/07/2017, par dans Non classé.

Les photos, prises lors des funérailles du défunt Rédha Malek, montrant Saïd Bouteflika, frère et conseiller du chef de l’Etat, avec le président du FCE Ali Haddad et le premier ministre Abdelamadjid Tebboune, ont été largement commentées sur les réseaux sociaux en Algérie. Les réactions vont de la colère au sarcasme.
Rédha Malek, membre de la délégation algérienne qui a négocié les accords d’Evian et ancien chef de gouvernement, a été enterré, hier dimanche à El Alia, en présence de plusieurs officiels. Les funérailles ont été l’occasion pour Saïd Bouteflika et Ali Haddad d’envoyer des messages politiques en direction de l’opinion publique, au sujet du bras de fer qui, à se fier aux apparences, oppose Tebboune au président du FCE depuis plus d’une semaine.

Les sourires, trop larges, de Said Bouteflika et Ali Haddad, aux côtés d’un Premier ministre distant et grave, ont fait réagir des hommes politiques, des artistes et des blogueurs.

Karim Tabbou, leader de l’UDS et ex-cadre du FFS, a estimé sur Facebook, que ces photos expliquent pourquoi feu Ait Ahmed à refusé des obsèques officielles.

Lotfi DK, célèbre rappeur, dynamique sur les réseaux sociaux, a commenté sur sa page Facebook l’une des photos du duo Haddad-Said Bouteflika.  » La photo de la bande renvoie l’état misérable dont lequel se trouve le pays. Un président absent dans ce conseil comme il est absent de la vie, des affaires du pays, et de son peuple, que Dieu le prenne en pitié dans son sommeil. »

Selon la lecture faite par Lotfi DK,  » Tebboune est en colère à cause du rôle que Said lui a attribué » alors que  » le sourire de Haddad indique que le plan fonctionne ».  » Le peuple est absent dans cette photo parce qu’il a renoncé à son droit à l’autodétermination », ajoute le rappeur.

Amir Dz, un jeune algérien établi à Berlin, affirme sur sa page Facebook (plus de 600 000 fans) que  » 90 % des gens qui assistent aux enterrements des membres de la classe dominante, le font uniquement pour rencontrer Saïd ».

Les photos des trois personnages publics ont également inspiré la modeste twittosphère algérienne. AissMan rappelle, en haut de l’une de ces photos prises lors de l’enterrement de Rédha Malek, que la vie n’est pas toujours préférable à la vie.

Beghdad Meliza a jugé indécents ces échanges entre Haddad et Said étaient, vu la circonstance. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Saïd Bouteflika et Ali Haddad suscitent colère et sarcasme sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair