formats

Saïd Bouhadja à la présidence de l’APN

Publié le 22/05/2017, par dans Non classé.

Le futur remplaçant de Larbi Ould Khelifa au perchoir de l’APN n’est pas inconnu.
Il s’agit de l’ancien chargé de communication du FLN et nouveau député du parti pour la circonscription de Skikda, Saïd Bouhadja. Une surprise. L’homme, 77 ans, vient d’avoir le quitus de sa formation et, sans doute, de la présidence de la République pour être candidat au poste de troisième homme de l’Etat.

« Le candidat du parti à la présidence de l’APN est le militant et moudjahid Saïd Bouhadja», annonce le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, qui a réuni, hier à Alger, les nouveaux élus de sa formation à la Chambre basse du Parlement. Son accession à ce poste devrait intervenir, demain, après la cérémonie d’installation de l’Assemblée populaire nationale (APN) issue des élections législatives du 4 mai dernier. En effet, le candidat du FLN ne devrait être gêné par aucune concurrence de taille, d’autant que le RND, deuxième force, vu les sièges arrachés lors du dernier scrutin, ne présente pas de candidat. La formation que dirige Ahmed Ouyahia apporte officiellement son soutien au candidat de l’ex-parti unique.

Ayant réuni, lui aussi, les nouveaux députés de son parti, Ahmed Ouyahia fait part dans un communiqué rendu public de son appui à Saïd Bouhadja. Pour les observateurs, en tout cas, la désignation de Saïd Bouhadja était inattendue. Et pour cause, plusieurs noms ont été avancés avant et après les législatives. Le premier est celui de Sid Ahmed Ferroukhi, ancien ministre de l’Agriculture, rappelé à la dernière minute pour conduire la liste de candidature du FLN aux législatives du 4 mai.

Au lendemain des élections, un autre nom a été également cité. Il s’agit de Lhadj Laïb, député de la circonscription électorale de Batna. Saïd Bouhadja sera le deuxième président de l’Assemblée populaire nationale issue d’une autre wilaya que la capitale, Alger. Le premier était Abdelkader Bensalah, élu du RND à Oran, qui a présidé la première assemblée pluraliste entre 1997 et 2002. Hormis ces deux hommes, le titre de troisième homme de l’Etat est revenu à trois reprises à des députés élus sur des listes d’Alger, en l’occurrence Karim Younès (2002-2004 avant de céder sa place à Amar Saadani), Abdelaziz Ziari (2007-2012) et Larbi Ould Khelifa (2012-2017). Saïd Bouhadja, moudjahid, a été député à plusieurs reprises.

Au sein du FLN, l’homme a occupé d’importants postes, dont celui de chargé de communication à l’époque où le secrétaire général était Abdelaziz Belkhadem. Avec l’arrivée de Amar Saadani, en 2013, l’homme a été mis à l’écart. Il a dû attendre un nouveau changement à la tête du parti pour pouvoir revenir au-devant de la scène en conduisant la liste de candidature du parti dans sa wilaya d’origine, Skikda.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Saïd Bouhadja à la présidence de l’APN
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair