formats

Saadani s’acharne contre le DRS

Publié le 13/03/2016, par dans Non classé.

Amar Saadani, secrétaire général du FLN, prend encore une fois la défense de Chakib Khelil. Il demande ouvertement sa réhabilitation en tant que cadre de l’Etat victime d’un « complot» du DRS.
Saadani exige également la réhabilitation de l’ensemble des cadres injustement incarcérés. L’Algérie, dit-il, a perdu des milliers de compétences en raison de l’injustice dont elles ont été victimes. A cet effet, il veut que ces gestionnaires soient réhabilités et amnistiés en urgence. C’est lors d’une rencontre du parti à laquelle des ministres, des députés et des militants ont pris part pour débattre des dispositions contenues dont la nouvelle Constitution que Amar Saadani a évoqué la question des cadres objets d’une purge et d’une injustice et de Chakib Khelil victime, quant à lui, d’un complot mené par le DRS.

C’est une autre occasion pour Saadani de régler ses comptes avec Ahmed Ouyahia (qui était à l’époque des faits à la tête du gouvernement) et aussi avec le DRS qu’il accuse d’être le commanditaire des enquêtes et des faux rapports contre les cadres en question. « De faux rapports ont été élaborés contre ces cadres, blanchis plus tard par la justice. Ces compétences, dont Chakib Khelil, doivent être réhabilitées dans leur droit et dans la société. L’Etat doit se réconcilier avec ces cadres. Ils doivent réintégrer leurs postes de travail», insiste Amar Saadani, qui trouve scandaleux leur mise à l’écart. Pour lui, la nouvelle Constitution, qui instaure « une deuxième République», devrait rendre justice à ces cadres dont certains ont fui le pays à cause du terrorisme.

Invité à révéler leurs noms, Saadani n’en citera aucun, à l’exception de celui de Chakib Khelil, mais il croit savoir que leur nombre avoisine les 4500 cadres qu’il faudrait réhabiliter. Ces derniers temps, le secrétaire général du FLN tente, par tous les moyens, de dédouaner Chakib Khelil qu’il présente comme l’homme le plus intègre et le mieux indiqué pour diriger Sonatrach. Amar Saadani n’a pas dérogé à la règle et s’en est pris, comme d’habitude, à l’opposition qu’il qualifie d' »opposition de salon dont la seule préoccupation est de prendre le pouvoir».

Saadani n’a pas ménagé son allié au pouvoir, le RND dirigé par Ahmed Ouyahia, et les soutiens au chef de l’Etat : « Le président Bouteflika n’a pas besoin de gens qui applaudissent ses réalisations. Ces gens doivent savoir que la politique de la complaisance ne sert à rien.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Saadani s’acharne contre le DRS
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair