formats

Relizane : Les créances de l’OPGI ont atteint 70 milliards de centimes

Publié le 08/06/2018, par dans Non classé.

Il est temps de se « débarrasser de la mentalité du beylik», a tempêté un cadre de l’OPGI de Relizane, en ajoutant : « Alors que le locataire est flegmatique et peu soucieux de son loyer, notre parc immobilier est vieillissant et de plus en plus exigeant en moyens de réhabilitation.».
Et d’indiquer : « Malgré nos campagnes de sensibilisation en direction de nos clients, nos créances ne cessent de grimper et ont atteint au 31 décembre 2017 les 70 milliards de centimes.»

L’accumulation de ces dettes a grandement pesé sur les projets envisagés par l’Office et surtout sur les opérations d’entretien, a souligné notre source, en précisant : « Le citoyen se plaint toujours de la dégradation de son immeuble alors qu’il est la première contrainte des éventuels travaux de réhabilitation et d’amélioration de son cadre de vie.» Cela dit, l’on apprend que toutes les antennes établies sur le territoire de la wilaya de Relizane ont été sommées de confectionner les listes des mauvais payeurs.

« La justice est désormais notre seul recours pour assurer les recouvrements», a noté notre source, en affirmant que tout locataire ne s’étant pas acquitté de son loyer durant trois mois consécutifs sera contraint de payer une pénalité de 5%. « Bien que nos loyers soient presque symboliques, le citoyen est toujours hésitant pour s’acquitter de son dû envers l’OPGI», a conclu notre interlocuteur.

Dans un autre contexte, les locataires des logements réalisés en préfabriqué en 1984 à la cité Telayane, au chef-lieu de wilaya de Relizane, ont exprimé leur grogne en raison des estimations de prix avancées par l’OPGI : « Alors que nos logements sont en préfabriqué et que leur durée de vie est limitée, les services de l’OPGI n’ont, semble-t-il pas pris en compte cette particularité et nous ont évalué presque au même seuil que les bâtis en dur.»

Ces locataires mécontents sollicitent l’intervention des pouvoirs publics et même du ministre de tutelle pour une révision des coûts proposés. A ce sujet, un cadre de l’OPGI a affirmé que ce sont les services des Domaines qui ont établi les estimations.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Relizane : Les créances de l’OPGI ont atteint 70 milliards de centimes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair