formats

Relizane : bouillonnement à la station de taxi

Publié le 01/06/2018, par dans Non classé.

Les chauffeurs de taxi assurant la desserte Relizane-Alger sont montés au créneau, ce week-end, pour dénoncer l’ouverture d’une nouvelle ligne directe reliant Oued R’hiou (deuxième importante agglomération de la wilaya) à la station Kharrouba, à Alger.
Alertés, les éléments des services de sécurité ont vite investi la gare routière de Bendaoud pour veiller à tout débordement. « Alors que nous boycottons la station de Kharrouba depuis une année pour ce mobile, un directeur central au ministère des Transports nous a surpris à la faveur de la réunion tenue avec les syndicats (SNTT et UGCAA) en présence des directeurs des transports d’Alger et de Relizane, par la confirmation de leur décision sans se soucier aux désagréments qu’il nous occasionnent», a tempêté un taxieur.

Et d’ajouter : « Pourquoi s’est-on empressé d’ouvrir cette ligne alors que des demandes émanant de chefs-lieux de wilaya (Béchar, Aïn Témouchent, Aïn Defla, Naâma…) n’ont eu aucun écho du ministère ?» « S’ils maintiennent leur décision, nous continuerons notre action de boycott, nous continuons à transporter nos clients sur Alger sans accéder à Kharrouba et nous ferons dans l’informel malgré nous», a ajouté un autre chauffeur, en accusant un cadre du ministère d’être derrière ce problème.

Ce blocus se répercute également sur les taxis d’Alger qui seront, selon les protestataires, empêchés d’accéder à Bendaoud. Une situation qui ne peut que nuire au secteur des transports et plonger le voyageur dans la confusion. Le directeur des transports s’est dit étonné par cette sortie inattendue des chauffeurs de taxi : « Leurs représentants ont assisté à la dernière réunion avec les cadres du ministère pour débattre de ce sujet et ont bel et bien signé et approuvé la décision d’ouverture de cette ligne et à leur retour je les ai accueillis au bureau et on a dressé le tableau des quatre groupes devant assurer la desserte Relizane-Alger

. Tout semblait tourner rond.» Et de préciser qu' »à la veille de la reprise, prévue pour aujourd’hui, ils viennent m’annoncer leur volte-face et leur retournement». « Oued R’hiou est à 50 km de Relizane, alors pourquoi contraindre un voyageurs de cette cité à rallier Relizane pour prendre un taxi sur Alger», s’est demandé le directeur des transports, en ajoutant : « 18 daïras du pays sont dans cette situation pourquoi veut-on priver Oued R’hiou de ce privilège ?» Cela dit, selon le directeur des transports de la wilaya, toutes les dispositions ont été prises pour garantir le déplacement des citoyens sur Alger. Quatre cars sont mobilisés à cette fin, a-t-il conclu. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Relizane : bouillonnement à la station de taxi
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair