formats

Reddition de 15 terroristes et arrestation de 120 contrebandiers

Publié le 13/05/2018, par dans Non classé.

Cernée par une ceinture de feu, l’Algérie fait face non seulement au terrorisme, mais aussi au phénomène de la criminalité organisée qui mettent ses forces de sécurité, notamment les unités de son armée, sous une pression quotidienne et devant un grand défi.
Les résultats de cette mobilisation des troupes et des moyens pour faire face à ces menaces dénotent la gravité de la situation en raison de la de la menace multiforme à laquelle font face les forces de sécurité sur plusieurs fronts en même temps. Ainsi, pour le mois d’avril dernier par exemple, le bilan du ministère de la Défense fait état de 27 terroristes neutralisés.

Parmi ces derniers, 15 terroristes se sont rendus aux forces de sécurité, et l’un d’eux s’est livré à Jijel avec dix membres de sa famille, des femmes et des enfants notamment en bas âge, qui vivaient avec lui dans le maquis.

Le communiqué du ministère de la Défense a précisé que « les membres de cette famille ont fait part de leur disponibilité à contribuer à l’adresse d’autres personnes encore hésitantes, pour les convaincre de suivre la bonne voie, répondre à l’appel de la raison et de la conscience et permettre à leurs familles de dépasser l’obstacle psychologique et les conditions épouvantables et de réintégrer la société».

De ce fait, le ministère a lancé un appel en direction du « reste des familles et des terroristes de saisir l’opportunité, et suivre l’exemple de ceux qui se sont récemment rendus aux autorités militaires pour bénéficier des dispositions réglementaires en vigueur contenues dans la charte pour la paix et la réconciliation nationale, après qu’ils se soient rendus compte que le chemin du terrorisme était sans issue et que la solution est de reprendre leur place au sein de la société, avant qu’il ne soit trop tard».

Le bilan du mois d’avril fait état aussi de l’élimination de 2 terroristes et l’arrestation de 12 autres, dont 4 faisaient partie de réseaux de soutien dans plusieurs régions du pays. Les opérations du mois dernier ont permis la récupération de 52 armes, dont 21 pistolets mitrailleurs kalachnikov, 4 fusils de fabrication artisanale, 2 fusils mitrailleurs, 2 fusils semi-automatiques de type Seminov, 1 fusil à lunette, 1 fusil mitrailleur de type Steyr, 1 pistolet automatique et 20 autres armes à feu.

Le bilan fait état aussi de la saisie de 2 roquettes d’hélicoptère antichar, 10 obus pour mortier (de calibre 81 mm), 41 obus antichar (calibre 105 mm), 42 chargeurs garnis et 3801 balles de différents calibres, mais également 37 bombes de confection artisanale.

En matière de lutte contre la criminalité organisée, les unités de l’Anp ont arrêté 120 contrebandiers, 68 narcotrafiquants et 649 immigrants clandestins et saisi 330 kg de kif traité, 72 826 litres de carburant et 62 véhicules, dans des opérations menées particulièrement dans les régions frontalières.

A ce résultat, il faudra ajouter celui des 10 premiers jours du mois de mai, et qui fait état de l’arrestation de 9 terroristes, dont 2 se sont rendus et la récupération de 3 armes, un pistolet kalachnikov, un fusil semi-automatique de type Seminov, et un fusil mitrailleur kalachnikov. En matière de criminalité organisée, les unités de l’Anp ont arrêté 29 narcotrafiquants.

Ces bilans dénotent le forcing que les groupes terroristes et les trafiquants en tout genre exercent sur les frontières du pays, et mettent les forces de sécurité dans une situation de guerre qui ne dit pas son nom depuis que les voisins du Sud et Sud-Est, notamment la Libye et le Mali, ont plongé dans un chaos suscité par l’intervention militaire française.

A l’ouest du pays, le Maroc, premier producteur mondial de cannabis, met la pression sur nos frontières pour assurer à sa marchandise la route vers l’Europe et le Moyen-Orient et les quantités colossales de kif saisies par des unités de l’Anp sont révélatrices d’une volonté délibérée du royaume chérifien de faire de l’Algérie, non seulement un pays de transit, mais aussi de consommation.

Ce sont les défis majeurs auxquels sont confrontées les forces de sécurité dont la mobilisation coûte très cher au Trésor public en ces périodes de crise.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Reddition de 15 terroristes et arrestation de 120 contrebandiers
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair