formats

Ratissage à la forêt Errich

Publié le 18/05/2016, par dans Non classé.

Un groupe de 15 terroristes a été localisé par les services de sécurité. Les terroristes fuyaient la pression de l’ANP en opération de ratissage dans les maquis de Lakhdaria.
Un chef terroriste a été éliminé hier par les militaires engagés dans une vaste opération de ratissage dans plusieurs maquis des localités des deux communes de Bouira et de Aïn Turk. Les terroristes ont été éliminés, selon des sources sécuritaires, au cours d’une embuscade tendue par des militaires près de la forêt Errich, située à 3 km au nord de la ville de Bouira. Selon des informations, il y a eu un violent accrochage au lieudit Akkal Azagagh, appelé également Bouhmara, situé sur les hauteurs des villages Ivourahlathen et Ouled Ali, sur la partie nord de la forêt en question.

Un groupe terroriste composé de 15 éléments a été signalé dans la région. Hier, lors de notre tournée qui nous a conduits dans plusieurs villages de la commune de Aïn Turk, d’importants renforts de l’ANP, de la gendarmerie nationale et de la police ont été déployés. Plusieurs barrages des services de sécurité et des points de contrôle ont été installés, notamment le long de la RN5 et du CW6 reliant Bouira à Boghni, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les services de sécurité ont bouclé tout un périmètre de plusieurs kilomètres, surtout les accès menant vers le village Aïn Athman, relevant de la commune de Aïn Turk, à 7 km au nord de Bouira et à la forêt Errich, où s’est déroulée l’opération.

Plusieurs camions de l’ANP étaient stationnés, a-t-on constaté. A notre arrivée au village Aïn Athman, nous avons noté le déploiement en force des unités de l’armée. « Les militaires ne vous laisseront pas accéder à la forêt, l’opération est toujours en cours», nous a averti un militaire en soulignant que 15 terroristes, pour la plupart des chefs, sont toujours encerclés depuis lundi dernier. Selon une source sécuritaire, le groupe terroriste serait celui qui avait réussi à échapper à la vigilance des militaires dans les maquis de Guerrouma, sur les hauteurs de Lakhdaria.

Ces éléments activant sous la coupe d’AQMI s’apprêtaient à tenir une reunion pour annoncer leur ralliement à l’organisation terroriste de Jund El Khilafah ayant prêté allégeance à l’organisation terroriste Etat islamique ou Daech, après avoir assassiné le guide de haute montagne français Hervé Gourdel en septembre 2015. Le groupe terroriste en question aurait fui la pression des services de sécurité engagés dans une vaste opération de ratissage après avoir éliminé, mercredi dernier, sept terroristes, dont trois émirs, dans les maquis de Laâmarchia, sur les hauteurs de la commune de Malla.

Selon des informations, les services de sécurité ont capturé, au cours d’une opération spectaculaire menée la semaine dernière, un terroriste qui leur a fourni de précieuses informations faisant état du passage du reste de ce groupe terroriste infestant les maquis de la région. D’importants moyens matériels et ressources humaines ont été mobilisés hier en plusieurs endroits, a-t-on constaté. La forêt Errich, qui connaît régulièrement une affluence record de visiteurs, a été désertée hier après l’annonce de la présence de terroristes dans la région. La panique s’est emparée des habitants de la ville, craignant le retour des années de terreur.

Les services de sécurité ont réussi à identifier deux terroristes parmi les trois neutralisés. Il s’agit des dénommés S. D. natif de ouled Bouchia (commune de Bouira), qui avait rejoint le maquis en 1994, et Ch. A., 43ans, un repenti originaire du village Zaouïa de Souk El Khemis. Ce dernier avait rejoint le maquis en 1993 avant de se rendre au début des années 2000, où il avait bénéficié des dispositions de la réconciliation nationale.

Il avait repris le chemin des maquis il y a quelques années. L’opération des militaires était supervisée par le général Nordine Haddad, chef d’état-major de la 1re Région militaire (Blida), a précisé une source sécuritaire. A l’heure où nous mettons sous presse, les militaires ont mobilisé des bulldozers pour l’ouverture d’accès sur la partie nord de la forêt Errich, visiblement le lieu où probablement le reste du groupe terroriste serait retranché.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ratissage à la forêt Errich
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair