formats

Rassemblement des Patriotes le 23 avril à Alger

Publié le 08/04/2016, par dans Non classé.

La Coordination nationale des patriotes a décidé de recourir à des actions de rue pour faire valoir les droits de ses membres.
Ne voyant rien venir des pouvoirs publics, après avoir organisé plusieurs mouvements de protestation, les patriotes venus de 26 wilayas, qui se sont réunis avant-hier à Bouira, ont décidé d’organiser un rassemblement de protestation le 23 avril prochain à Alger. Cette décision est le « dernier recours», estime le coordinateur national des patriotes, Ali Bougataïa, déplorant les conditions misérables et inhumaines dans lesquelles vivotent ces milliers de personnes après avoir combattu aux côtés des autres corps des services de sécurité le terrorisme.

Ni les instructions données aux walis, encore moins le décret n°77 paru au JO n°66, signé en décembre 2014 par le Premier ministre relatif à la prise en charge des doléances des patriotes n’ont été appliquées sur le terrain. « L’indemnité accordée comme retraite aux patriotes est une insulte. Comment peut-on vivre avec 15 000 DA», s’interroge M. Bougataïa, qui a dénoncé l’attitude des pouvoirs publics, et à leur tête la Caisse nationale des retraites (CNR), refusant ainsi de comptabiliser les années de travail des éléments ayant travaillé en dehors de la lutte antiterroriste.

Il a déploré l’attitude de la commission mixte regroupant des représentants des ministères de la Défense, de l’Intérieur, du Travail et de Solidarité nationale en charge de l’étude du dossier des patriotes. Le coordinateur national a indiqué que 84 000 éléments sur 116 000 recensés à l’échelle nationale perçoivent une indemnité mensuelle de 15 000 DA. C’est le cas de Tabani Rachid, un patriote victime de terrorisme, représentant de la wilaya de Boumerdès, après 21 ans passés dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Ben Abid Mohamed, délégué de la wilaya d’Oum El Bouaghi, a précisé que des familles des éléments décédés sont délaissées et aucune pension ne leur a été accordée par les pouvoirs publics. Ces « Rijal wakifoun» estiment que désormais les manifestations de rue restent l’ultime recours pour maintenir la pression sur les pouvoirs publics afin de prendre en charge leurs doléances. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Rassemblement des Patriotes le 23 avril à Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair