formats

Quelles solutions pour le développement local ?

Publié le 17/01/2018, par dans Non classé.

La rencontre de demain sera une occasion pour Noureddine Bedoui de révéler les grands axes de la nouvelle loi sur les collectivités locales, annoncée en 2017.
Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, présidera demain une réunion avec les nouveaux présidents des APC et des APW. Ce sommet, le premier en ce début de mandat, a pour but d’examiner la nouvelle stratégie du développement local, à la lumière de la crise financière actuelle.

« Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, présidera une rencontre nationale d’orientation au profit des présidents d’APW et d’APC, issues des élections municipales du 23 novembre dernier, où seront examinés les axes et les grandes lignes stratégiques devant être suivis par les élus locaux pour relancer le développement local durable», annonce l’inspecteur général du ministère, Sadini Abderrahmane, précisant que la réunion coïncidera avec la célébration de la 51e Journée nationale de la commune et l’anniversaire de la promulgation de la loi relative à la commune, le 18 janvier 1967.

Pour le même responsable, ce rendez-vous revêt un cachet « important, d’autant que plusieurs présidents d’APW et d’APC exercent pour la première fois leurs fonctions à la tête d’assemblées élues». « La rencontre permettra de mettre l’accent sur la poursuite de l’amélioration du fonctionnement des services de la commune, notamment l’activation de la fonction économique de la commune, outre l’attachement aux nouveaux principes du développement local durable basés sur l’utilisation des énergies favorables à l’environnement», explique-t-il, en soulignant la nécessité d’accélérer le processus de modernisation des services communaux et des infrastructures publiques.

Le ministre de l’Intérieur devra, à cette occasion, réitérer son appel, à l’adresse des élus locaux, de chercher eux-mêmes les ressources financières nécessaires pour le développement de leurs communes. Cette question avait, rappelons-le, fait l’objet de plusieurs rencontres avant les élections du 23 novembre dernier.

Elles se sont soldées par l’adoption de plusieurs recommandations portant sur la révision de la législation en vigueur, notamment celle concernant les prérogatives des élus locaux et la fiscalité locale. Le plan d’action du gouvernement Ouyahia avait prévu, dans ce sens, la révision des codes communal et de wilaya en vue « d’identifier de nouvelles pistes de financement des collectivités locales afin de booster le développement économique local et réduire leur dépendance du budget de l’Etat».

Le gouvernement avait reconnu que « le rendement de la majorité des impôts profitant aux communes reste insignifiant et que la structure fiscale actuelle favorise fréquemment les régions industrielles ou commerciales». Cette situation oblige les communes à dépendre seulement de l’aide de l’Etat qui leur a versé, en 2017, 53 milliards de dinars.

La rencontre de demain sera, aussi, une occasion pour Noureddine Bedoui de révéler les grands axes de la nouvelle loi sur les collectivités locales, annoncée en 2017. En cours d’élaboration, le texte pourrait être enrichi à l’occasion de cet échange avec les nouveaux élus.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Quelles solutions pour le développement local ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair