formats

Quelle solution pour les candidats «absents» ?

Publié le 14/07/2016, par dans Non classé.

Les résultats de l’examen du baccalauréat ont fait des malheureux parmi une catégorie particulière des non-reçus : ceux qui ont bel et bien passé le bac partiel mais qui viennent de découvrir, à leur grand désarroi, qu’ils sont portés « absents» sur les listes de l’Onec.
Il s’agit des candidats arrivés avec un retard, parfois léger, aux centres d’examen et, par conséquent, n’ont pas été autorisés à poursuivre le reste des épreuves lors de la première session. On se souvient que Nouria Benghebrit les avait autorisés à prendre part à la session de rattrapage décidée après les fuites des sujets, en juin. Mais une confusion semble être née de l’organisation de cette deuxième session. Certains candidats ont effectivement reçu une deuxième convocation et ont repassé l’essentiel des matières de leur spécialité, mais sans celles qu’ils ont ratées pour cause de retard en juin.

Ce qui rend leur examen incomplet. Résultat : l’ONEC vient de les considérer comme « absents». Izbaten Farid, candidat libre en sciences expérimentales de Tichy (Béjaïa), l’a appris à ses dépens. Il a passé les épreuves du bac au lycée Kadi Athmane de Tichy. Au quatrième jour de l’examen, il est arrivé au centre avec un retard de « deux minutes», ce qui l’a privé de passer l’épreuve de langue amazighe ni celle du lendemain, de physique. Farid a été autorisé à passer la session de rattrapage. Il l’a fait pour la physique, mais pas pour tamazight parce que le sujet n’avait pas été fuité et cela pose problème.

« J’ai pourtant bien travaillé, je sais que j’ai cartonné. J’ai passé des nuits blanches surtout à la veille de la deuxième session», nous a-t-il confié lors de sa visite à El Watan. Désemparé, il s’est plaint à la direction de l’éducation, qui l’a orienté vers les services de l’Onec. Ceux-ci n’ont pas de réponse pour son cas imprévu, ils doivent s’en remettre à leur tutelle, à Alger. « Nous étions quatre à arriver en retard dans notre centre d’examen, seuls moi et une candidate de Sidi Aïch avons été reconvoqués», affirme Farid.

La direction de l’éducation ne dispose pas du nombre de candidats refoulés des centres d’examen pour cause de retard, mais elle a recensé plus de 1400 absents au premier jour des épreuves de la première session du bac. L’Onec semble avoir confectionné les deuxièmes convocations sans s’apercevoir à temps du cas de ces retardataires exclus la première fois et qu’il faudra désormais prendre en charge. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Quelle solution pour les candidats «absents» ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair