formats

Pugilat à l’APW de Sétif

Publié le 05/01/2018, par dans Non classé.

La première session extraordinaire de la nouvelle Assemblée populaire de wilaya (APW), tenue mercredi, a été émaillée par de gravissimes incidents.
Convoqué pour la désignation de l’exécutif et les présidents de commissions, le conclave a été fortement perturbé par les élus du FLN pris de vitesse par l’alliance RND-HMS majoritaire avec 28 sièges contre 27 de l’ex-parti unique. Vociférations des élus du vieux parti prenant d’assaut la tribune de la salle des délibérations ont été les autres faits saillants de cette rentrée des classes.

En colère, l’un d’eux empêche le nouveau président de l’assemblée, Noureddine Hamadiche (RND), d’entamer les travaux, arrache un micro, puis jette les documents du P/APW. La désolante scène donne un coup de massue aux affaires de la population d’une aussi grande wilaya, otage des intérêts personnels. Décidé à passer outre, le P/APW invite en fin de journée les membres de la majorité à adopter l’ordre du jour.

La signature du procès-verbal se déroule sous le contrôle d’un huissier de justice. La nouvelle donne fausse les calculs des élus du FLN. Pour accéder à la salle des réunions, l’un d’eux fracasse la porte, s’accroche violemment avec le chef de file du HMS. Excédé par de tels comportements, le P/APW fait appel à la police qui s’est déplacée sur les lieux. Sollicité, l’élu du FLN a poliment refusé de donner sa version des faits.

Ce n’est pas le cas de l’autre partie : « Certains élus du FLN, qui n’ont malheureusement pas voulu accepter la loi des urnes, ont non seulement entravé la bonne marche de la session, mais causé des dégâts à des biens publics. En dépit de ces comportements qui n’honorent pas leurs auteurs, la majorité a adopté le règlement intérieur et la composante de l’exécutif de l’assemblée. La procédure a été réalisée selon la réglementation.

Pour former un exécutif homogène, on a invité le tête de liste du FLN et sa direction locale. Nos sollicitations sont restées lettre morte. Les preuves sont là pour étayer mes propos. Malgré cette fin de non-recevoir, nous avons octroyé au FLN 2 vice-présidences et 3 commissions. On a fait de même avec le RND. Alors que le HMS qui a accepté de travailler avec nous, obtient 3 vice- présidences et autant de commissions.

Les incidents qui ont entaché cette session ne s’arrêteront pas là. Car je vais déposer plainte à l’encontre de la tête de liste du FLN pour outrage et destruction des biens publics», souligne le président d’une assemblée débutant mal son mandat.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pugilat à l’APW de Sétif
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair