formats

Projet bloqué de Cevital L’espoir d’un dénouement

Publié le 21/05/2018, par dans Non classé.

La marche mobilisatrice du 14 mai, qui a drainé des milliers de manifestants dans les rues de Béjaïa réclamant le déblocage du projet de l’usine de Cevital, a-t-elle porté ses fruits en amenant les autorités centrales à réviser leur attitude ?
Certains indices invitent à croire que oui. « Nous savons que la marche du 14 mai a fait bouger les choses, que le pouvoir en place discute. Si nous restons mobilisés, notre combat aboutira», a déclaré, hier, Mourad Bouzidi, le porte-parole de la coordination nationale des comités de soutien, à une foule qui l’attendait à l’extérieur du tribunal de Béjaïa qui venait de renvoyer son procès en appel au 3 juin.

L’orateur n’a pas souhaité en dire plus. Mais des indiscrétions ont bien voulu nous éclairer. S’est-il passé quelque chose au sommet de l’Etat ?
Selon ces indiscrétions, une délégation de la direction des mines et de l’industrie (DMI) de la wilaya de Béjaïa, représentée par trois de ses cadres, s’est bel et bien rendue au siège de Cevital se trouvant à l’arrière-port.

Trois représentants de la DMI ont demandé à être reçus par le patron du groupe agroalimentaire, Issad Rebrab, qui était absent. Ils ont été reçus par des responsables du groupe à qui ils ont demandé le dossier de l’usine bloquée de trituration de graines oléagineuses. Le fait pourrait paraître banal, si ce n’est que c’est pour la première fois, depuis le déclenchement de la crise, qu’une délégation de la DMI se déplace à Cevital et demande le dossier de l’usine.

Initiative locale ? Elle ne saurait l’être pour un dossier sur lequel même des ministres, interpellés sur la question, ont usé de dérobades. La DMI a-t-elle reçu une instruction d’en haut ? La direction de l’industrie, restée muette pendant toute cette période de blocage par la direction du port, a missionné ses cadres à un timing bien précis qui ne trompe pas.

La visite a eu lieu le lendemain de la marche du 14 mai, au matin. Selon notre source, la délégation a même pris rendez-vous avec le patron de Cevital pour étudier le sujet de l’usine bloquée.

Les prochains jours nous confirmeront si ce signe annonce le début d’un déblocage après une mobilisation qui n’a pas fléchi et surtout une troisième interpellation du président de la République par la coordination nationale des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Projet bloqué de Cevital L’espoir d’un dénouement
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair