formats

Programme d’appui au patrimoine: les projets pilotes de la Casbah et de l’Imedghacen déclarés « inaboutis »

Publié le 19/06/2019, par dans Non classé.

ALGER – Les deux projets pilotes du programme d’appui de l’Union européenne à la protection du patrimoine culturel en Algérie, visant la « régénération et mise en valeur des fortifications de la Casbah d’Alger » et la « Sécurisation et mise en valeur du tombeau Imedghacen » à Batna, ont été déclarés « inaboutis », a indiqué mardi à Alger Alexis Castro expert et membre du programme.

Ces deux projets retenus dans le cadre de la mise en oeuvre d’outils intersectoriels ont été déclarés « inaboutis » pour cause de « défaillances » dans la gestion des marchés et « insuffisance » de l’étude et du diagnostic entrepris, explique Alexis Castro s’exprimant lors du séminaire de clôture de ce programme.

L’expert de l’Unité d’appui au programme (Uap) a expliqué que les études de diagnostic de ces projets avaient besoin de « renforcement et de plus de temps » de l’avis d’experts européens et algériens qui jugent les études « insuffisantes ».

Selon cet expert l’étude menée présente une « absence d’interprétation des données historiques » et s’appui sur une « approche exclusivement technique » en plus de souffrir d’un « manque d’interprétation des phénomènes de dégradation ».


Lire aussi: Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie : 70% des objectifs atteints


Cependant il a indiqué que ces projets pilotes ont permis de créer une documentation en 2D et en 3D sur les deux sites, une identification des matériaux de construction ainsi que la collecte d’informations utiles pour de futurs opérations de restauration et de mise en valeur.

Alexis Castro a recommandé également le « renforcement du diagnostic technique », « la modélisation 3D du secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger », et « l’utilisation des nouvelles technologies » dont les coût sont aujourd’hui « abordable ». il a également noté que plusieurs institutions et entreprises européennes avaient manifesté leur intérêt pour travailler sur ces projets « gratuitement ».

En 2015, l’étude d’exécution des travaux de restauration du monument funéraire berbère Imedghacen et de régénération des fortifications de la Casbah d`Alger a été attribué au consortium français « Louis Berger », un holding d’engineering et de conseils dans la secteur de la construction.

Mis en oeuvre en 2014, le programme d’appui à la protection et à la valorisation du patrimoine culturel en Algérie est cofinancé par l’UE et l’Algérie à hauteur de 21.5 millions et 2.5 millions d`euros, respectivement.

Le bilan complet de ce programme a été présenté mardi lors du séminaire de clôture.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Programme d’appui au patrimoine: les projets pilotes de la Casbah et de l’Imedghacen déclarés « inaboutis »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair