formats

Programme AADL : Les logements 20% plus chers

Publié le 11/10/2017, par dans Non classé.

Le logement entrant dans la formule location-vente AADL coûtera dorénavant plus cher.
Cette annonce, dont les prémices étaient déjà annoncées par l’ex-ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, est aujourd’hui officielle notamment après la publication de l’arrêté interministériel fixant les éléments de calcul du coût de construction et du prix du logement destiné à la location-vente au 55e numéro du Journal officiel.

Dans ce nouveau texte datant de juin dernier, plus précisément dans l’article 2, le coût de réalisation de l’habitation destinée à la location-vente est fixé à 50 000 DA le mètre carré. S’ajoute à ce coût, le prix de réalisation des VRD qui est fixé à 589 000 DA par logement. Dans les autres articles de ce nouveau texte, sont citées les différentes aides de l’Etat à ce type de logement, à savoir l’abattement de 100% sur le prix de cession du terrain relevant du domaine privé de l’Etat et l’aide frontale de l’Etat fixée à 700 000 DA au profit de chaque bénéficiaire d’un logement.

Il est précisé dans l’article 5 de ce document officiel que l’Etat prend en charge le coût total de réalisation des VRD tertiaires au profit des logements AADL inscrits au programme de 2001-2002. Cette mesure ne s’applique pas aux logements inscrits au programme de 2013, où l’Etat ne prend en charge que 72% du coût de réalisation des VRD.

Les logements AADL 2001-2001 bénéficient également de l’aide de l’Etat d’un montant de 10 000 DA sur le coût du mètre carré contre 5000 DA seulement pour ceux de 2013. A ce titre, le bénéficiaire est appelé à verser 25% du reste du montant du prix du logement après déduction des aides consenties par l’Etat et doit s’acquitter de la différence pendant une durée n’excédant pas 25 ans, lit-on dans l’article 6 de cet arrêté.

Tout compte fait, le prix d’un F3 dont la superficie est de 70 m² est désormais de 2 689 000 DA au lieu de 2,1 millions de dinars, soit une augmentation de près de 600 000 DA le logement. Pour le F4 dont la superficie est de 85 m², le prix passe de 2,7 millions de dinars à 3 385 000 DA, soit une différence à la hausse de près de 685 000 DA.

Selon Lotfi Ramdani, responsable du site Lkeria.com, cette hausse ne représente qu’une partie de l’inflation qui touche tous les secteurs et tous les produits, dont l’immobilier. « Toutefois, elle ne comprend pas toutes les charges qu’endosse l’Etat dans ce type de logements. Même si ce nouvel arrêté mentionne les aides octroyées par l’Etat, il ne cite pas les grandes sommes versées par le Trésor public pour la bonification des prêts contractés par l’AADL auprès du CPA afin de financer la réalisation de ces logements à travers le territoire national.

Donc, le coût réel du logement dépasse de loin ce nouveau prix affiché à travers ce nouveau texte. Un prix qui a augmenté de 20% par rapport à l’ancien», explique notre interlocuteur qui trouve la démarche de faire payer au souscripteur le prix de réalisation des VRD assez courageuse. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Programme AADL : Les logements 20% plus chers
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair