formats

Près de 300 000 nouveaux postes ouverts

Publié le 26/02/2018, par dans Non classé.

Hier, près de 290 000 nouveaux postes ont été ouverts sur le territoire national à l’occasion de la nouvelle rentrée professionnelle de ce mois de février. Le premier responsable du secteur, Mohamed Mebarki, en a donné le coup d’envoi à partir de la wilaya de Batna.
Dans le but de diversifier les offres de formations afin de répondre aux besoins du marché de l’emploi, le ministre a annoncé que pour cette nouvelle rentrée, 370 spécialités, couvrant 22 filières professionnelles sont ouvertes. Parmi ces spécialités, 80 d’entre elles sont qualifiantes et destinées spécialement aux recalés de l’école.

Dans une occasion précédente, le ministre avait annoncé, rappelons-le, que l’absorption de près de 400 000 élèves, ayant quitté les bancs de l’école lors de la 1re rentrée professionnelle. 100 000 autres l’ont été lors de cette nouvelle rentrée. Pour encadrer ces jeunes apprentis, 1250 instituts et centres de formation ont rouvert leurs portes.

S’ajoutent à ce chiffre, 20 nouveaux établissements, dont 9 INSFP, 4 instituts d’enseignement professionnel et 7 CFPA ouverts cette rentrée. Pour y assurer l’encadrement, une prochaine opération de recrutement de 2000 formateurs est en cours. S’adressant aux différents cadres de son secteur, le ministre est revenu sur les principaux objectifs de l’année en cours entrant dans le cadre de la nouvelle dynamique du secteur.

Il s’agit d’améliorer en premier la qualité de la formation, mettre à jour les connaissances et compétences des formateurs et rénover les méthodes et surtout le matériel technique et pédagogique. Parmi les objectifs également, le ministère de la Formation professionnelle aspire à généraliser la certification des formations informatiques par des académies de renommée internationale.

Le ministère projette également d’intégrer des modules d’initiation pour les stagiaires qui démontrent un esprit entrepreneurial. Pour rappel, le ministre Mohamed Mebarki a récemment exposé un projet de loi relatif à l’apprentissage devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Cette nouvelle loi regorge d’avantages pour les jeunes apprentis. Se basant sur un modèle de formation qui répond aux normes internationales, permet aux apprentis non seulement d’être rapidement recrutés, notamment dans les entreprises où ils ont effectué leur formation pratique, mais aussi d’éviter d’avoir à justifier une expérience professionnelle.

Ce système repose sur 20% seulement de formation théorique au sein des établissements de la formation professionnelle. Les 80% restants sont effectués dans des entreprises où l’apprenti a de fortes chances d’y être embauché à la fin de son cycle de formation. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Près de 300 000 nouveaux postes ouverts
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair