formats

Près de 110 tonnes saisies en 2016

Publié le 01/02/2017, par dans Non classé.

La drogue se répand dangereusement vite. A en croire les derniers chiffres rendus publics par l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), près de 110 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant l’année 2016, dont 74,34% dans l’ouest du pays. Un bilan alarmant qui relève une « très forte hausse des substances psychotropes saisies» et qui se réfère aux statistiques des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).

Cependant, cette quantité est en baisse de 13,89% par rapport à la même période de l’année 2015, expliquée par le renforcement du dispositif sécuritaire aux frontières. Selon le rapport, 17,29% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région sud du pays, 6,93% dans la région centre et 1,44% dans l’est. S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a fortement baissé, passant de 2573,75 grammes en 2015 à 1403,82 grammes en 2016, soit une baisse de 45,46%, selon le même bilan.

La quantité de cocaïne saisie a également enregistré une baisse de 33,06% passant de 88 287,39 grammes à 59 099,41 grammes durant la même période de référence.

En revanche, un autre phénomène a été relevé : les saisies de comprimés de psychotropes ont connu une très forte augmentation, passant de 637 961 à 1 072 394 comprimés durant cette même période, soit une hausse de plus de 68%, dont 37,45% a été saisie à l’ouest du pays. D’après de précédentes enquêtes réalisées à Alger en milieu de jeunes, l’âge moyen de la première consommation est de 17 ans pour les usagers réguliers et 18 ans pour les occasionnels.

Les situations de la première rencontre avec les psychotropes sont la prescription médicale et l’effet de groupe. Deux tiers des consommateurs s’approvisionnent sans prescription médicale. Par ailleurs, selon les investigations des services concernés, 37 614 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en hausse de 44,3%, dont 226 étrangers et 934 personnes en fuite.
Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 7392 sont des trafiquants alors que 22 352 sont des usagers de résine de cannabis et que 3898 sont des trafiquants de substances psychotropes et 3718 autres en sont des usagers. Le trafic de drogues dures concerne 158 dealers et 37 usagers de cocaïne et 28 trafiquants et 18 usagers d’héroïne. La stratégie de prévention et de lutte contre l’usage de ces substances doit être affinée avec le concours des différents secteurs concernés.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Près de 110 tonnes saisies en 2016
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair