formats

Pour des villes accessibles aux handicapés

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Un arrêté exécutif pour l’exonération de taxes des véhicules aménagés pour être accessibles aux personnes handicapées sera « prochainement» en vigueur, a annoncé hier la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem, en marge d’une rencontre à Alger sur l’accessibilité.
Ce texte sera l’outil d’application des dispositions de la loi de finances 2016, visant à réduire le coût de ces véhicules destinés exclusivement aux personnes aux besoins spécifiques. Les textes prévoient la suppression de plusieurs taxes, dont celle sur la valeur ajoutée. Même si la révision de l’allocation de solidarité destinée à cette catégorie de personnes n’est pas envisagée en raison des restrictions budgétaires résultant de la crise économique qui frappe le pays, Mme Meslem estime que des prestations de qualité peuvent être fournies, en compensation, pour permettre d’améliorer la qualité de vie de ces personnes, dont une grande partie vit dans le dénuement.

La ministre évoque la possibilité de mettre en place, en 2017, le service des auxiliaires de vie pour les personnes à mobilité réduite et la distribution des couffins de solidarité plusieurs fois au cours de l’année. La ministre de la Solidarité plaide pour l’optimisation de la gestion de l’aide publique et appelle les autres secteurs à s’impliquer pour l’amélioration du quotidien de ces personnes à travers la réalisation de villes et structures « amies des handicapés».

La rencontre sur l’accessibilité des personnes handicapées était l’occasion, d’ailleurs, de souligner l’aménagement de 17 points publics destinés à la facilitation d’accès des handicapés à des espaces publics. L’initiative, explique la ministre, a commencé en 2015 dans la commune d’Alger-Centre : « Plusieurs communes de la wilaya d’Alger vont adopter ce concept en attendant sa généralisation à l’ensemble du pays.» Pour la ministre, la législation algérienne est conforme à ce qui est ratifié en matière de prise en charge et de protection des personnes aux besoins spécifiques. « Il est question d’application sur le terrain.

Ce qui nous manque, c’est la mise en œuvre de cette législation et la traduction sur le terrain de cet arsenal en matière de travail des personnes handicapées et d’accès de celles-ci aux moyens de transports publics», explique-t-elle, soulignant que beaucoup reste à faire en matière d’égalité des chances d’accéder à l’emploi à travers l’application des dispositions législatives imposant le recrutements de 1% des effectifs parmi les personnes handicapées.

Une rencontre avec les organisations patronales est prévue prochainement pour une meilleure sensibilisation sur la question, indique la ministre : « Généralement, les entreprises sont respectueuses de la législation qui prévoit qu’en cas de non-respect de cette clause, l’entreprise sera contrainte de verser une amende au fonds de la solidarité.» Un jumelage est annoncé avec des villes de l’Union européenne, dans le cadre de partenariat en matière d’accessibilité des personnes handicapées à l’espace public.

L’expérience réalisée par Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise (France) a été expliquée. L’expert en urbanisme Eric Plantier Royon a présenté l’expérience de cette ville qui a su transformer ses bâtiments publics, ses routes, ses pistes, ses musées et ses écoles en édifices conformes accessibles à tous.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pour des villes accessibles aux handicapés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair