formats

Port de Béjaïa : Nouveau blocage d’équipements de Cevital par l’EPB

Publié le 29/08/2017, par dans Non classé.

Le groupe Cevital vient de faire l’objet d’un autre blocage de ses équipements par l’Entreprise portuaire de Béjaïa (EPB).
Selon M. Amir, directeur de transit à Cevital, ces équipements ne sont pourtant pas destinés à l’unité de trituration de graines oléagineuse que le groupe d’Issad Rebrab compte installer à Béjaïa. « Nous avons importé 16 conteneurs.

15 conteneurs contiennent des bandes transporteuses destinées à la raffinerie de sucre et le conteneur restant, des portes isothermes destinées à l’unité Cojec basée à El Kseur. Ils (les responsables de l’EPB, ndlr) ont refusé le débarquement de ces conteneurs sous prétexte que cela a été fait sans autorisation», a affirmé à El Watan M. Amir.

Ce refus de débarquement, selon notre interlocuteur, a été notifié par l’EPB à l’armateur CMA-CGM, qui a fait parvenir les conteneurs au port de Béjaïa. Un refus suivi d’une nouvelle note qui ne manquera pas de compliquer davantage la vie pour le groupe d’Issad Rebrab. En effet, selon M. Amir, il a été signifié au même armateur par l’EPB que cette dernière doit désormais être informée « de toute marchandise destinée à Cevital ayant pour destination finale le port de Béjaïa, en même temps que doivent être fournies des informations détaillées sur tous les types de conteneurs, de marchandises et leur tonnage appartenant au groupe».

M. Amir dénonce « un acharnement» dont le but est « l’asphyxie» du groupe Cevital : « Ils veulent l’asphyxie de Cevital et ils s’y emploient en tentant de le priver des pièces de rechange afin de créer une rupture de stock et la panique.»

« Acharnement»

« Nous importons des équipements industriels, ce n’est pas soumis à autorisation ni par le ministère des Transports ni par le ministère de l’Industrie. C’est du n’importe quoi ce qu’ils sont en train de faire», dénonce encore le responsable.

Le directeur de l’EPB, Djelloul Achour, contacté par nos soins, a déclaré que l’équipement bloqué est destiné à une unité de trituration de graines oléagineuse et Cevital ne dispose pas d’autorisation pour le décharger. « Contrairement à ce qu’il prétend, M. Rebrab a essayé d’introduire au port un équipement d’une unité de trituration de graines oléagineuses qui ne dispose pas d’autorisation», a indiqué le responsable.

Et d’ajouter : « Nous savons depuis juin dernier, lorsque ses équipements ont été interdits d’entrer au port, que M. Rebrab allait tenter un autre canal, les conteneurs, pour introduire ses équipements.» Répondant à ceux qui l’accusent d’entraver les projets d’Issad Rebrab, Djelloul Achour se défend : « Le port ne fait pas dans les entraves et le blocage des investissements, mais nous devons faire valoir la réglementation.»

A rappeler que c’est la troisième fois depuis le début de l’année que le port de Béjaïa empêche le débarquement d’équipements appartenant au groupe Cevital. Les deux premières fois, en janvier et en juin, les équipements importés par le groupe étaient destinés à une unité de trituration de graines oléagineuses. Refoulés du port de Béjaïa, ces équipements sont en stand-by dans des ports européens. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Port de Béjaïa : Nouveau blocage d’équipements de Cevital par l’EPB
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair