formats

Plaidoyer pour l’implication des associations dans la protection du patrimoine matériel

Publié le 02/05/2019, par dans Non classé.

CHLEF – Des participants à une journée d’étude sur le patrimoine matériel et immatériel ont plaidé jeudi à Chlef pour l’impérative implication des associations dans la protection du patrimoine matériel qui ne bénéficie pas, selon eux, du même intérêt que celui accordé au patrimoine immatériel.

Les intervenants au cours de cette rencontre, abritée par le musée public ‘Abdelmadjid Meziane’ de la ville, se sont accordés sur la nécessité, pour les associations du domaine, « d’accorder plus d’intérêt au patrimoine matériel, considérant qu’une majorité d’entre elles s’intéresse davantage à la préservation du patrimoine immatériel », ont-ils observé.

« Il est impératif pour les acteurs de la société civile de s’orienter davantage vers la sauvegarde et la valorisation des monuments archéologiques de la wilaya » a estimé, à ce propos, Mohamed Fouka, professeur en archéologie à l’université de Chlef.

Cet universitaire a abordé, à ce titre, différents textes législatifs organisant le secteur et les moyens mis en place pour préserver ce patrimoine de façon légale.

Quant à Ahmed Cherifi, président de l’association ‘Castellum Tingitanum’, unique association de Chlef activant pour la sauvegarde du patrimoine matériel, il a plaidé pour l’ancrage d’une culture archéologique chez les enfants, en tant que citoyens de demain.

Outre des campagnes de nettoyage, il a fait part au titre du programme d’activités de son association, du lancement d’études et d’inventaires au sujet d’une vingtaine de sites archéologiques de la région, dans un objectif de les mettre à la disposition des étudiants du domaine.

Une initiative saluée par la présidente de l’association ‘Ahlem’ pour les échanges culturels de Chlef, Kheira Barbari, qui a souligné sa « contribution dans la sensibilisation des associations à l’importance de la préservation du patrimoine matériel », qui est, a-t-elle déploré, « menacé de disparition ».

Cette journée d’étude a pour objectif de « remédier au manque d’intérêt flagrant auquel fait face le patrimoine matériel de la part des associations du domaine », a indiqué, pour sa part, le chargé du service du patrimoine à la Direction de la culture de la wilaya, Mohamed Guendouzi.

L’initiative, a-t-il soutenu, a été dictée par la nécessité de mettre en œuvre la stratégie du secteur relative à la « valorisation du patrimoine matériel local, particulièrement suite à la mise à jour, dernièrement, de nombreuses découvertes archéologiques au niveau de la wilaya ».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Plaidoyer pour l’implication des associations dans la protection du patrimoine matériel
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair