formats

Plaidoyer de sidi saïd en faveur du patronat

Publié le 01/10/2016, par dans Non classé.

Il a troqué sa casquette de syndicaliste pour endosser celle d’économiste.
Le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a assuré un « cours magistral» sur l’économie et l’apport du secteur privé dans la sortie de crise. De la tribune de l’université d’été du FCE, organisée à l’hôtel Marriott de Constantine du 28 au 30 septembre, il s’est déclaré « fan de l’économie à laquelle il faut donner un socle national». Et de faire sien le slogan du FCE : « Agir et agir encore pour éviter de subir».

Dans une conjoncture particulière où le front social est en ébullition et augure de grands mouvements de contestation, Sidi Saïd n’a pas eu la moindre pensée pour le monde du travail. Invité par celui à l’origine de la retraite à 60 ans, le patron de l’UGTA a pris la parole pour encenser les patrons et défendre leur vision. Dans son laïus, ponctué d’anecdotes, il a fait la part belle à l’entreprise privée qu’il ne faut pas stigmatiser car « c’est une entité économique» dont il loue le rôle prépondérant dans l’économie nationale. « J’ai été bercé par la gauche, mais je suis rattrapé par la réalité. Le défi maintenant est la production nationale.» Des solutions pour le sursaut économique, il en fera quelques-unes qui s’alignent sur les doléances du FCE.

A commencer par le fait de « redonner à l’entreprise ses attributs de décision». Le gouvernement, dont une partie était présente, est interpellé pour faire tomber d’autres barrières législatives. « Il existe plus de 3000 textes entre lois, décrets et circulaires à l’endroit de l’entreprise, il faut réduire substantiellement toute cette batterie de dispositions», a-t-il plaidé en lieu et place de l’organisation patronale. Et de se féliciter que les deux lois sur les capitaux marchands et la privatisation vont bientôt fusionner pour n’en faire qu’une. « Le petit entrepreneur, n’bousslou rassou (je l’embrasse sur la tête, ndlr) parce qu’il est créateur de richesses», conclut-il.

A la fin de son intervention, le modérateur de la séance a lancé à l’adresse de l’assistance : « On le prendrait bien comme membre du FCE…»Tout est dit. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Plaidoyer de sidi saïd en faveur du patronat
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair