formats

Pénurie de candidats chez les partis de l’opposition

Publié le 18/09/2017, par dans Non classé.

Au sein du plus vieux parti, de nombreux militants dénoncent « l’intronisation de deux anciens députés sur la liste APW, qui avaient mené campagne contre la liste du parti lors des dernières législatives», s’indigne un militant des Issers.
Les préparatifs des prochaines élections dans la wilaya de Boumerdès ont mis encore au goût du jour des pratiques symptomatiques d’un mal aussi profond : celui qui ronge notamment le personnel et les formations politiques. Les luttes de positionnement sur les listes de candidature font rage aussi bien au FLN que chez certains partis à faible ancrage dans la région. Au sein du plus vieux parti, de nombreux militants dénoncent « l’intronisation de deux anciens députés sur la liste APW». « Ils avaient mené campagne contre la liste du parti lors des dernières législatives», s’indigne un militant des Issers.

Selon lui, les dossiers de candidature des concernés étaient classés par la commission électorale locale loin devant ceux d’autres militants très appréciés pour leur engagement et leur compétence avérée dans plusieurs domaines. Au RND, la confection des listes semble se dérouler dans la sérénité. Annoncé il y a un mois, le nom de l’ancien PDG de Socothyd, M. Achaibou, ne fait pas l’unanimité parmi les RNDistes.

L’écueil des signatures

Malgré les problèmes et les pressions que rencontrent les élus dans l’exercice de leurs fonctions, les prochaines élections font courir et les politiques et les opportunistes. La directrice de la Draag, Mme Ben Tridi, fait état de 25 partis qui ont retiré les formulaires administratifs pour constituer des listes APW, ajoutant que la plupart d’entre eux comptent se présenter dans une vingtaine de communes sur les 32 que compte la wilaya. Les indépendants, eux, seront cette fois six à participer dans la course aux APC. Cependant, le dossier administratif n’est pas une liste et le candidat n’est pas nécessairement militant du parti qu’il compte représenter.

Le profil de certains laisse à désirer. Hormis le FLN et le RND, la quasi-totalité des autres partis peinent à trouver des candidats et recueillir les signatures exigées par la loi dont le nombre est de 2150 pour l’APW et entre 1150 et 650 pour les APC. « J’ai été approché par trois partis. Je leur ai exigé la 1re ou la 2e places à l’APW, mais on m’a dit que celles-ci sont réservées pour ceux qui vont financer la campagne», confie Belkacem, un ancien directeur du lycée Gribissi de Ouled Moussa.

Chez les partis de l’opposition, la situation ne prête guère à l’optimisme. Le parti de Talaie El Houriat de Benflis sera présent dans 13 communes sur 32. « Pour le moment, on a recueilli 48 candidatures pour l’APW. Il nous en manque encore 8 pour établir la liste», indique Nabil Adjal, le coordinateur du parti. Le RCD sera absent dans une vingtaine de communes.

Malaise au FFS

Idem pour le FFS qui risque l’implosion à cause « du malaise que couvent certaines sections», à l’instar de celles de Boumerdès, Corso et Tidjelabine, où les premiers responsables ont jeté l’éponge récemment. « Il y a des gens qui sont missionnés pour détruire le parti au niveau local. Un membre du conseil national et de la commission de médiation s’est vu refuser le dossier de candidature pour avoir dénoncé la radiation de Rachid Halet en décembre 2016. Un haut cadre du parti mène une chasse aux sorcières contre tous ceux qui ont osé le critiquer par le passé.

Ce responsable veut privatiser le parti. Il fait tout pour imposer des proches à lui dans certaines listes», dénonce un militant de Boumerdès. Le fédéral par intérim, Bida Saleh, dément ces propos, en précisant que « le choix des candidats se fait dans la transparence et conformément aux statuts du parti». Côté population, c’est désaffection totale. L’ambiance prédit, comme à l’accoutumée, un fort taux d’abstention. En 2012, le taux de participation était de 40,55% pour les APC et 38,65% pour l’APW.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pénurie de candidats chez les partis de l’opposition
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair