formats

Pèlerinage au village de Hocine Aït Ahmed

Publié le 24/12/2016, par dans Non classé.

« Nous commémorons le premier anniversaire du décès de Dda L’Hocine afin de réaffirmer notre détermination et engagement à continuer le combat de cet homme pour l’instauration de la IIe République», a déclaré Abdelmalek Bouchafa, premier secrétaire du FFS.
Des milliers de personnes se sont déplacées, hier, au village de Hocine Aït Ahmed, dans la commune d’Aït Yahia, daïra de Aïn El Hammam, à 45 km au sud-est de Tizi Ouzou, pour se recueillir sur la tombe du défunt. Ainsi, Ath Ahmed, cette bourgade où repose le fondateur du FFS s’est avérée trop exiguë pour contenir cette masse humaine, composée essentiellement de militants et de cadres du plus vieux parti de l’opposition. Etaient présents à cette cérémonie de recueillement les membres du présidium du FFS, des députés et sénateurs ainsi que plusieurs élus locaux.

Abdelmalek Bouchafa, premier secrétaire du FFS, a déclaré : « Notre parti se porte bien. Nous sommes venus aujourd’hui, à Ath Ahmed, pour commémorer le premier anniversaire du décès de Dda L’Hocine et réaffirmer, encore une fois, notre détermination et engagement à continuer le combat de cet homme pour l’instauration de la IIe République en Algérie. Notre objectif est d’unifier les rangs du FFS et poursuivre ensemble le chemin tracé par Si L’Hocine.»

Ali Laskri, membre du présidium du FFS, a ajouté : « Le fondateur de notre parti a consacré 70 ans de sa vie pour le militantisme afin de lutter pour la liberté, la démocratie et l’indépendance du pays. D’ailleurs, il était très estimé aussi bien en Kabylie que dans toutes les région d’Algérie.» Mohamed Klalèche, président de l’APW de Tizi Ouzou, a indiqué que « Hocine Aït Ahmed mérite tous les hommages, car il était un homme intègre qui a sacrifié une bonne partie de sa vie pour des causes justes». « Aujourd’hui, c’est un devoir de mémoire pour nous de nous rappeler de ce grand intellectuel qui incarnait le respect et la dignité.

Nous devons investir le terrain pour perpétuer son combat et aboutir à l’instauration de la démocratie et l’Etat de droit, comme l’avait toujours souhaité Si L’Hocine. Ce dernier nous a légué un immense héritage de valeurs morales et de militantisme qu’on doit préserver afin d’aboutir à l’instauration de la IIe République qui était l’une de ses aspirations. Nous demeurons fidèles aux idéaux défendus par Aït Ahmed et le FFS depuis sa création», nous a-t-il confié.

Par ailleurs, dans la foule, le fils de Si El Hocine, Jugurtha, prenait des photos souvenirs avec des militants FFS de 1963. Des citoyens anonymes aussi ont assisté à cet hommage. Des délégations de sections locales du FFS venues de toutes les communes de Tizi Ouzou et même des autres wilayas, à l’image de Béjaïa, Bouira, Boumerdès, Borjd Bou Arréridj, Sétif, ont déposé des gerbes de fleurs sur la tombe du défunt.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pèlerinage au village de Hocine Aït Ahmed
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair