formats

Patriotes, Gardes communaux, Patriotes et GLD donnent naissance à leur coalition

Publié le 01/12/2015, par dans Non classé.

Réunis hier (lundi ndlr), à Alger, des représentants du mouvement national pour la cause des gardes communaux et victimes de terrorismes, des groupes de légitime défense (GLD), ainsi que des membres de l’organisation nationale de défense des droits des patriotes, ont donné naissance à un nouveau front, l’alliance nationale patriotique (ANP).
Ce nouveau front est né dans un contexte un peu particulier, a expliqué l’un des initiateurs de cette alliance, dés lors, que des  » énergumènes ne cessent, non seulement de menacer la stabilité du pays.

Dans un document sanctionnant les travaux de réunion, remis à El Watan, ce front est crée dans le but de réunir toutes les parties ayant pris les armes durant deux décennies pour combattre les groupes terroristes, à l’image des gardes communaux, des patriotes et GLD.

La récente sortie de l’ancien émir de l’Armée islamique du Salut, AIS, la branche armée de l’ex-Fis, a été également débattue à l’occasion de cette réunion. Tout en qualifiant leur  » ancien adversaire » dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, à savoir Madani Mezrag, de criminel, l’alliance nationale patriotique dénonce  » le silence des pouvoirs publics quand aux sorties répétitives et provocatrices de ce chef terroriste ».

Aliouat Lahlou désigné comme porte parole de cette alliance a indiqué à el watan.com, que désormais l’engagement héroïques de toutes ces forces ayant accepté de prendre les armes pour sauver le pays de la sauvagerie terroriste ne faiblit pas, tant que des  » architectes de la décennie noire, à l’image de Madani Mezrag », tentent d’investir le terrain, en décidant même de créer un partis politique ».

Outrés par le silence des pouvoirs publics, l’alliance nationale patriotique, exige à ce que ces provocations émanant de ce criminel cessent, tout en réitérant leur principale revendication à savoir la reconnaissance officielle de leur sacrifice durant la décennie noire du terrorisme. Lire la suite

Une réponse

  1. salam
    une chose est sure, c’est qu’on attend qu’un GlD meurt, pour venir sur le champ récupérer son arme sans présentation de condoléance.
    Je suis un membre GLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Patriotes, Gardes communaux, Patriotes et GLD donnent naissance à leur coalition
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair