formats

Pas de recours à l’endettement extérieur

Publié le 15/06/2017, par dans Non classé.

Continuer sur la lancée de la politique de rationalisation des dépenses et éviter l’endettement extérieur. Telle est la feuille de route tracée pour le gouvernement Tebboune, dont le Plan d’action a été adopté hier par le Conseil des ministres.
Pour faire face à la crise financière que traverse le pays, le président Bouteflika a invité, lors de cette réunion, le gouvernement à « promouvoir des financements internes non conventionnels qui pourraient être mobilisés pendant quelques années de transition financière», et ce, dit-il, « pour ne pas trop impacter les programmes publics d’investissements».

Le chef de l’Etat exige de son Premier ministre d’éviter l’endettement extérieur dans le souci de préserver la souveraineté économique nationale. « Insistant sur la nécessité de préserver la souveraineté économique du pays, le président de la République a instruit le gouvernement d’éviter le recours à l’endettement extérieur et de contenir davantage encore le volume des importations de biens et de services à l’effet de préserver les réserves de changes du pays», indique le communiqué sanctionnant les travaux du Conseil des ministres.

Abdelaziz Bouteflika a averti les membres du gouvernement que la crise des prix du pétrole s’installe dans la durée et « nous impose des défis majeurs exigeant notamment la dynamisation des réformes à mettre en place». Des réformes qui s’articuleront, selon le communiqué de la Présidence, autour de la modernisation des finances publiques et du système bancaire, l’assainissement de la sphère économique et la promotion de l’investissement et la valorisation de toutes les richesses du pays.

Le chef de l’Etat instruit son Premier ministre de rester sur la démarche de « mise en œuvre de la politique de rationalisation budgétaire adoptée l’année dernière pour redresser les finances publiques à l’horizon 2019». Il est aussi demandé à Tebboune de « poursuivre la mise en place du nouveau modèle de croissance adopté l’année dernière par le Conseil des ministres, y compris son volet de réformes pour l’amélioration de l’environnement de l’investissement, et la modernisation du système fiscal, des banques publiques et du marché financier».

Le gouvernement Tebboune s’attellera, par ailleurs, à valoriser toutes les ressources et richesses du pays, même les hydrocarbures non conventionnels. « Abdelaziz Bouteflika a invité le gouvernement à valoriser davantage toutes les ressources et richesses dont dispose le pays, y compris les hydrocarbures fossiles conventionnels et non conventionnels ainsi que les énergies renouvelables», précise le communiqué avant d’appeler l’équipe Tebboune à adopter une politique de communication efficace en direction de l’opinion publique, et une concertation continue avec ses partenaires économiques et sociaux. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pas de recours à l’endettement extérieur
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair