formats

Pas de dégât, mais des traumatismes

Publié le 04/01/2018, par dans Non classé.

Le séisme qui a frappé mardi soir (21h59) la région ouest de Blida, et a été ressenti par les habitants du centre du pays, n’a causé, heureusement, ni perte humaine ni dégât matériel.
La Protection civile recense toutefois deux blessés légers.
A Oued Djer, soit à l’épicentre du séisme (extrême ouest de la wilaya de Blida), plusieurs familles ont passé la nuit à la belle étoile, craignant ainsi la reproduction d’autres secousses. Fait marquant : aucun mouvement de protestation n’est à signaler. D’habitude, les victimes du séisme, habitant dans de vielles bâtisses, profitent de l’occasion pour exiger leur relogement, ce qui n’a pas été le cas après le séisme d’avant-hier puisque ce dernier n’a pas causé de dégât. Hier matin (mercredi), la fatigue et la peur se voyaient, par contre, sur les visages des citoyens de cette localité.

Une forte réplique s’est produite vers 10h, causant ainsi un autre mouvement de panique parmi la population. Le retour à la normale a commencé à partir de l’après-midi. Mais les habitants de Oued Djer restent aux aguets par crainte qu’un autre séisme ne se reproduise, témoigne un psychologue chargé de prendre en charge psychologique les « victimes» du choc. « Les citoyens n’ont pas dormi toute la nuit, ils sont toujours sous le choc. Les enfants sont les premières victimes puisqu’ils sont en vacances et ont veillé la soirée du séisme.

Ils étaient sidérés et dans un état anxieux, ils transpiraient et présentaient des symptômes somatiques, tels que la tachycardie (battement de cœur)», ajoute-t-il. Tôt le matin, une équipe de psychologues de l’EPSP de Mouzaia s’est rendue à Oued Djer pour apporter une aide psychologique à la population locale. « C’est pour permettre la verbalisation et la mentalisation de l’événement traumatique, mettre des mots sur la souffrance psychique causée par l’état de panique, une manière pour nous d’effacer les séquelles du choc», conclut notre interlocuteur.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Pas de dégât, mais des traumatismes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair