formats

Panama Papers et l’Algérie : quand le ministère des Ressources en eau fricotait avec une société offshore

Publié le 18/05/2016, par dans Non classé.

Le client dans ces contrats obscurs n’est autre que le ministère des Ressources en eau, dirigé à l’époque par Abdelmalek Sellal.

Radio Canada a mis en ligne, aujourd’hui mercredi, les documents concernant les contrats obtenus par Snc-Lavalin en faisant appel à Cadber invetements, crée avec l’aide du cabinet Mossack Fonseca d’où proviennent les fameux documents  » Panama Papers ».

Le premier contrat traite de la réalisation du système de transfert d’eau potable à partir barrages de Ghrib, Bouroumi et Boukourdane vers Alger. Il est question aussi de l’usine de traitement d’eau de Taksbet avec un montant de 750 millions de dollars. Le client dans ces contrats obscurs n’est autre que le ministère des Ressources en eau, dirigé à l’époque ( 2002) par Abdelmalek Sellal, l’actuel premier ministre.

Dans ses précédentes livraisons, le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) a révélé que le ministre de l’Industrie Abdesselam Bouchouareb et l’épouse de Chakib Khelil, Nadjat Arafat, détenaient des sociétés offshore.

L’Icij a rendu public également une liste des 22 clients algériens du cabinet panaméen Mossack Fonseca.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Panama Papers et l’Algérie : quand le ministère des Ressources en eau fricotait avec une société offshore
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair