formats

Algérie-France : Discussion téléphonique entre Tebboune et Edouard Philippe

Publié le 21/06/2017, par dans Non classé.

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a reçu hier une communication téléphonique de son homologue français, Edouard Philippe, au cours de laquelle ils se sont mutuellement félicités pour leurs nouvelles fonctions, a rapporté l’APS en citant les services du Premier ministre.
Les deux responsables ont évoqué également les préparatifs en cours pour la tenue de la Haute commission mixte algéro-française prévue pour la fin de l’année et convenu de promouvoir l’échange de vues sur les questions d’intérêt commun et d’œuvrer à la consolidation et au perfectionnement des relations bilatérales. Il est à rappeler que Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a effectué une visite de travail le 12 juin à Alger.

Une première visite d’un membre du gouvernement nommé par le nouveau président français Emmanuel Macron. Au cours de sa visite, M. Le Drian avait assuré qu’Emmanuel Macron « souhaite voir les relations historiques et amicales avec l’Algérie repartir avec beaucoup de détermination». « Nous allons évoquer les relations bilatérales, les sujets économiques et les dossiers culturels et éducatifs importants afin de forger une relation historique et amicale que le président Macron souhaite voir repartir avec beaucoup de détermination», avait affirmé M.

Le Drian selon lequel le but de sa visite était de préparer le déplacement du chef de l’Etat français en Algérie, et d’activer « les instances de partenariat que nous avons ensemble, notamment le renforcement du comité de Haut niveau algéro-français présidé par les Premiers ministres des deux pays». Jusqu’à présent, la date de la visite du président
Macron en Algérie n’a pas été annoncée.
Lire la suite

formats

Le ministre de la Culture reçoit la représentante du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco

Publié le 21/06/2017, par dans Non classé.

ALGER- Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a reçu mardi à Alger la chef de l’unité des Etats arabes au Centre du patrimoine mondial de l’Unesco, Nada Al Hassan, qui effectue une visite de deux jours en Algérie.

Les deux parties ont abordé « le dossier de la Casbah d’Alger et sa restauration », en prévision de l’organisation d’une conférence international sur ce site classé au patrimoine mondial en 1992.

Le plan permanent de sauvegarde de la Casbah d’Alger a été adopté en 2012.

Pour le ministre de la Culture, la sauvegarde de la Casbah d’Alger nécessite des « efforts supplémentaires » ainsi qu’un « support technique que pourrait apporter l’Unesco ».

La représentante de l’agence onusienne a également jugé nécessaire d’introduire de nouveaux dossiers du patrimoine matériel pour leur classement au patrimoine mondial de l’humanité, « au vu de la richesse du patrimoine culturel algérien » qui reste, selon elle, « faiblement représenté » sur les listes de classement.

Saluant les »efforts » du gouvernement en matière de sauvegarde, Nada Al Hassan a appelé à mettre en place des « mécanismes de mise en valeur » du patrimoine algérien ainsi qu’une « stratégie de promotion » des sites classés par l’Unesco , à l’attention des visiteurs étrangers ». Nada Al Hassan devra visiter au cours de son séjour la Casbah d’Alger et le site antique de Tipaza.

Lire la suite

formats

Djamila Bouhired dénonce l’instrumentalisation de l’histoire de la Révolution à des fins de légitimation de pouvoir »

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.

« Halte à la falsification de l’Histoire !  » et « Halte à la profanation de la mémoire de nos martyrs! ». La salve est de l’héroïne nationale Djamila Bouhired pour empêcher la réalisation d’un film sur son parcours et sa vie sans son aval.
De peur de voir cette « entreprise de forfaiture historique » se réaliser malgré son opposition, Mme Bouhired a rendu public, aujourd’hui mardi, un communiqué pour prendre à témoin l’opinion nationale mais surtout de mettre en garde contre l’entêtement de ce « réalisateur officiel » spécialisé dans les films « historiques ».

Le réalisateur en question n’est autre que Ahmed Rachedi qui s’est spécialisé depuis quelques temps dans là réalisations des films sur des figures de là révolutions grassement subventionnés pas le trésor public. L’héroïne de la guerre de libération nationale accuse ainsi et vertement le pouvoir politique d’être derrière cette opération de légitimation. « Un film prétendant relater ma vie et mon parcours militant est en préparation. Commandité par le pouvoir politique, financé sur le budget de l’Etat, il est confié à un cinéaste officiel. Dans un contexte de falsification décomplexée qui tente de tailler une histoire sur mesure à des usurpateurs et des faussaires, cette opération vise, une fois encore, à instrumentaliser la Guerre de libération nationale à des fins de légitimation de pouvoir », pilonne-t-elle.

En rupture de ban avec les pouvoir politiques successif, Djamila Bouhired refuse que son nom, son parcours et sa vie soient associés à ce genre d’entreprise qui vise à se jouer du passé révolutionnaire pour légitimer un pouvoir politique en mal de crédit. Elle dénonce une opération de « réduire la révolution à un rôle de faire-valoir d’un régime autoritaire, impopulaire et antinationale ». Jamais des qualificatifs aussi durs et aussi radicaux n’ont été utilisés par cette légende vivante. C’est-dire la colère de cette femme qui aux côtés de nombreuses jeunes algériennes se sont battues pour l’indépendance nationale.

« Malgré mon opposition clairement formulée à la réalisation d’un film qui veut réduire la Révolution au rôle de faire-valoir d’un régime autoritaire, impopulaire et antinational, les commanditaires de ce film ont décidé de passer outre. » Elle s’élève contre l’instrumentalisation de l’image des martyrs et des militants (es) indépendantistes. « Après avoir manipulé les Martyrs, ils revendiquent maintenant le droit d’instrumentaliser l’image des survivants dans des luttes d’arrière-garde ».

Mme Bouhired qui de tout temps s’est opposée à toutes les tentatives de récupérations politiciennes du régime s’oppose fermement à une écriture falsifiée de l’histoire via des films « historiques » qui glorifient les acteurs politiques d’aujourd’hui. Un cinéma à fabriquer des histoires.  » Je prends à témoin mes frères et mes sœurs Algériens pour réaffirmer mon opposition à la réalisation de tout film dont je serais le personnage principal, et mon refus de servir de caution à toute opération occulte. Je dénonce avec force l’instrumentalisation de la Révolution, et de ses Martyrs à des fins de légitimation de pouvoir », dénonce-t-elle.

Elle estime qu’il est temps « d’en finir avec l’histoire officielle qui a marginalisé les véritables combattants pour mieux réhabiliter les canailles et les faussaires ». « Il est grand temps de mettre un terme à la profanation de la mémoire de nos Martyrs », bombarde Djamila Bouhired. Lire la suite

formats

1ère édition des soirées d’El Meridj jeudi à Constantine

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.
1ère édition des soirées d'El Meridj jeudi à Constantine

CONSTANTINE – La première édition des soirées organisées à la forêt d’El Meridj, à Constantine sera lancée jeudi prochain, à l’initiative de l’Office des sports, de la culture, des loisirs et du tourisme (OSCULT) de la commune d’El Khroub, a-t-on appris mardi auprès d’une responsable de cet office.

Cette manifestation culturelle et artistique organisée par l’OSCULT en collaboration avec les services de la wilaya, des directions de tourisme et de l’artisanat et de la jeunesse et des sports, ainsi que la conservation des forêts, a précisé la chargée de la communication et de l’information de cet office, Radia Beldjedoui.

L’organisation de cette manifestation de deux jours est inscrite dans le cadre des orientations du chef de l’exécutif local visant à « encourager l’investissement dans la culture et à dynamiser l’activité culturelle et artistique dans les espaces forestiers de la wilaya », a-t-elle indiqué.

La première journée de ce rendez-vous culturel lancé sous le slogan « retour de l’art authentique » sera animée par le groupe algérois Djmawi Africa et une troupe de Gnaoua, selon la même responsable.

La seconde soirée sera assurée par la troupe Aissaoua d’Ouled Chiad de la commune d’El Khroub, a fait savoir la même source, ajoutant que des sketchs seront interprétés par les comédiens Tahar Safir de la wilaya de Biskra et El Faham et Djamaâ de la série télévisée humoristique tunisienne Nsibti Laâziza.

Des bus seront mobilisés par les services de la wilaya et de l’Assemblée populaire communale(APC) d’El Khroub à partir de 21 h00 afin d’assurer le transport du public depuis plusieurs sites et quartiers à l’instar du quartier Daksi Abdesselam, Boussouf, la ville Ali Mendjeli, le centre-ville de Constantine, la maison de jeunes de la ville de Massinissa, le centre culturel Mohamed Yazid d’El Khroub et de la résidence universitaire Nehas Nabil, a-t-elle noté.

La forêt d’El Meridj, s’étendant sur 202 hectares, draine un grand nombre de familles et de promeneurs en quête de détente et de distraction depuis le début des grandes vacances d’autant que la sécurité y est assurée, a-t-on constaté.

Le chef du service de la faune et de la flore au sein de la conservation des forêts de la wilaya M. Kheireddine Saighi a précisé à l’APS que « cet espace est pris d’assaut par les citoyens », soulignant que « les visiteurs y trouvent leur compte qu’il s’agisse de pratiquer différentes disciplines sportives ou de s’adonner à des jeux de loisirs et de distraction ».

La même forêt avait fait l’objet en 2012 de nombreux travaux d’aménagement et de réalisation de structures de services à l’instar des espaces de jeux et de loisirs, des pistes cyclables, le renouvellement des conduites d’eau potable et d’assainissement, la réalisation de voies d’accès bitumées, l’installation de lampadaires et de mobilier urbain notamment.

Lire la suite

formats

Les comédiens Medah Sid Ahmed et Lazreg Serouri séduisent le public de Mostaganem

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.
Les comédiens Medah Sid Ahmed et Lazreg Serouri séduisent le public de Mostaganem

MOSTAGANEM – Les comédiens Meddah Sid Ahmed et Lazreg Serouri ont séduit le public de Mostaganem avec leur spectacle intitulé « Hiya jaya kima hak », présenté lundi au théâtre régional « Si Djillali Benabdelhalim » du chef-lieu de wilaya dans le cadre de l’animation des soirées du Ramadhan.

Le public venu nombreux a ovationné le spectacle animé deux heures durant par les deux comédiens, qui ont traité de thèmes sociaux dans un style humoristique avec des morceaux de musique Rai en harmonie avec les scénarios et les textes du rire.

Par ailleurs, les chanteurs Boukharouba Bensabeur et Brahim Hadj Kacem ont animé une soirée artistique à la maison de la culture « Ould Abderrahmane Kaki » en genre chaabi et hawzi, en présence de mélomanes de ces deux genres.

Les soirées Ramadhanesques se poursuivent mardi soir avec une soirée en genre chaabi animée par Mourad Djaafri et Guettafa Rachid à la maison de la culture ainsi qu’un one-man show de Zoubir Belhor.

Lire la suite

formats

Jijel: des artistes locaux honorés à la clôture des journées du monologue et de l’humour

Publié le 20/06/2017, par dans Non classé.

JIJEL – Des artistes locaux ont été honorés lundi à la clôture des journées du monologue et de l’humeur organisées au port de pêche et de plaisance Bouddis de Jijel dans une ambiance de gaieté et de détente rehaussée par la présence d’un public nombreux.

Le pianiste et le luthiste Abdelhak Mhamdi connu sous le sobriquet « Cheb Titou » et Mohamed Boukhobza se sont vu attribué à cette occasion des cartes d’artistes en reconnaissance à leurs talents et contributions dans le domaine musical, a estimé la directrice locale de la Culture.

Les deux artistes honorés ont de leur part exprimé leur satisfaction et gratitude affirmant que cette distinction les incite à £uvrer à promouvoir la musique.

La soirée de clôture de cette manifestation a été animée par Taher Safir de Biskra, Cheb Lazhar Sahraoui appelé « El Hendi » d’Oued Souf et également l’artiste Cheni Cheni de Médéa qui ont subjugué le public par des prestations interprétées avec subtilité.

Le public a exprimé sa satisfaction et a salué l’organisation de ce genre d’initiative qui contribue à l’animation de la scène culturelle locale.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair