formats

Le RCD et le FFS crient à la manipulation

Publié le 10/12/2017, par dans Non classé.

Le RCD dénonce « l’effet de manipulation recherché par le PT» et rappelle que son parti lutte pour la promotion réelle de tamazight dans toutes les institutions en tant que langue officielle.
Pour sa part, le FFS n’a jamais voté ni pour ni contre la proposition de la députée du PT qui, pour lui, fait « dans la politique du spectacle». Le Parti des travailleurs (PT) a-t-il fait de la manipulation des faits, se présentant comme l’auteur d’une proposition d’amendement sur la généralisation de la langue amazighe à tous les établissements scolaires et la levée du caractère facultatif, rejetée par les partis de la majorité parlementaire ?

Le Front des forces socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) sont ainsi désignés à l’opinion comme des formations qui se sont abstenues au vote concernant la proposition de Nadia Chouitem, députée du parti de Louisa Hanoune.

Dans les faits, le PT a introduit, dans le cadre du projet de loi de finances 2018, la proposition de l’article 104 bis stipulant que « l’Etat veillera à la généralisation de l’enseignement de tamazight dans tous les établissements scolaires publics et privés, selon un programme obligatoire et progressif».

La commission des affaires juridiques a directement rejeté la proposition, estimant que « les autorités ont fourni des efforts considérables pour la promotion de la langue amazighe». Pour le RCD, les différentes sorties médiatiques des responsables du PT qui se présentent comme « les défenseurs de tamazight» et présentent les autres partis comme étant non concernés par le combat, sont de la « pure manipulation», selon le chargé de communication du RCD, Yacine Aïssiouene.

La position du RCD concernant la proposition du PT s’inscrit dans la position du parti concernant le projet de loi de finances rejeté dans sa globalité par le RCD qui souligne qu’il n’y a pas eu d’amendement concernant tamazight, mais une proposition de loi formulée « hors contexte», souligne le même responsable du RCD.

Ce dernier, tout en dénonçant « l’effet de manipulation recherché par le PT», rappelle que son parti lutte pour la promotion réelle de tamazight dans toutes les institutions, en tant que langue officielle. « L’Etat doit mettre tous les moyens nécessaires pour la promotion de cette langue», souligne le RCD. Le FFS est également monté au créneau contre « la manœuvre» du PT.

Le FFS n’a jamais voté ni pour ni contre la proposition de Nadia Chouitem qui fait « dans la politique du spectacle», selon Hassene Ferli, secrétaire national chargé de la communication au FFS. S’interrogeant sur les motivations réelles du PT pour s’adonner « à des manœuvres de manipulation de l’opinion», le représentant du FFS fait un lien direct entre la « manipulation de l’opinion» tentée par les députés du PT et « les bons résultats réalisés par le FFS lors des dernières élections locales».

Pour rappel, le Haut Commissariat à l’amazighité (HCA) a également dénoncé « ces manœuvres tendancieuses qui sèment la confusion et la régression et qui, par ricochet, provoqueraient ire et protestation dans une partie du pays». Le HCA qualifie de manœuvres tendancieuses et instrumentalisation la démarche du PT qui veut faire croire à un rejet d’un amendement sur la généralisation de tamazight dans tous les établissements scolaires. Lire la suite

formats

Décès du général à la retraite Mohamed Attaïlia

Publié le 10/12/2017, par dans Non classé.

Le général à la retraite Mohamed Attaïlia est décédé hier à l’hôpital militaire de Aïn Naadja (Alger), à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris de ses proches. Né le 7 octobre 1931 à Guelma, le défunt avait occupé plusieurs postes au sein de l’Armée nationale populaire (ANP), dont celui de chef de la 4e Région militaire (1969-1979) puis de la 1re Région militaire (1979-1988). Le dernier poste qu’il avait occupé était celui d’inspecteur général au ministère de la Défense nationale de 1988 à 1990.
Lire la suite

formats

De possibles perturbations dans les réservations

Publié le 10/12/2017, par dans Non classé.

Des perturbations pourraient affecter le fonctionnement des systèmes de réservation et d’enregistrement des passagers de la compagnie Air Algérie suite au basculement vers le nouveau système de réservation Amadeus, a indiqué cette compagnie aérienne dans un communiqué.
La migration de son système de réservation actuel vers celui d’Amadeus sera lancé aujourd’hui, a précisé la même source. Ces perturbations interviendront durant les premiers jours de ce basculement du système de réservation et d’enregistrement des passagers. Ce transporteur public aérien explique qu’à travers le système Amadeus, « cette évolution marque un changement stratégique témoignant de la volonté d’Air Algérie d’offrir à ses clients de meilleures prestations de service en optant pour des moyens toujours plus modernes à la pointe de la technologie».

Pour rappel, un accord avait été signé en mai dernier entre Air Algérie et le groupe international Amadeus IT, spécialisé dans les systèmes de réservation et de la vente des services de voyage. Baptisé « Passenger services system», ce système va permettre une gestion automatique de la billetterie, de l’émission des billets, de l’enregistrement, du e-paiement, du service web et du programme de fidélisation d’Air Algérie. L’autre avantage est une plus grande collaboration entre Air Algérie et les intermédiaires agréés et agences de voyages, et ce, en partageant la même plateforme de réservation de billets et de vente des produits de voyage. Lire la suite

formats

Russie: Jumelage de la culture algéro-tunisienne à l’université « Amitié des Peuples » de Moscou

Publié le 10/12/2017, par dans Non classé.
Russie: Jumelage de la culture algéro-tunisienne à l'université

MOSCOU – La culture maghrébine était à l’honneur à l’université « Amitié des Peuples » de Moscou à l’occasion de la semaine culturelle algéro-tunisienne clôturée samedi soir par un gala artistique animée par les étudiants des deux pays.

La soirée musicale, agrémentée notamment d’une pièce de théâtre sur la lutte commune algéro-tunisienne contre le colonialisme, a été très appréciée par l’assistance composée d’étudiants de divers pays, mais également des représentants des ambassades d’Algérie et de Tunisie à Moscou, et du vice-recteur de l’université, Alexander Vitalivitch Ermakov.

Un défilé de mode présentant différentes tenues vestimentaires algériennes et tunisiennes, des chants et danses du terroir des deux pays, ont donné un aperçu, aussi modeste soit-il, sur la culture quasi commune des deux « voisins maghrébins ». Cette soirée est venue couronner une série d’expositions organisées quotidiennement, durant les six jours de la manifestation, à travers une dizaine de facultés dépendant de l’université « Amitié des Peuples ».

Lors de ces expositions organisées au niveau des hall des différentes facultés, les étudiants russes et étrangers ont pu découvrir les multiples facettes de la culture algérienne et tunisienne. Le pavillon de chacun des deux pays était joliment décoré avec les couleurs nationales, des objets de l’artisanat, peintures et gravures, manuels d’histoire, de tourisme… etc.

Habillés en costume traditionnel pour la circonstance, les étudiants algériens et tunisiens, répondaient avec une pointe de fierté aux questions des visiteurs venus « découvrir » quelques caractéristiques les deux pays maghrébins.

Une centaine d’Algériens, un peu moins de Tunisiens, étudient dans différentes spécialités, dans les universités de Moscou.

L’Université de l’Amitié des peuples « Patrice Lumumba, rassemble près de 8.000 étudiants de 146 pays.

Elle dispose de dix facultés principales (droit, économie, sciences physiques et mathématiques, lettres, sciences humaines et sociales, génie, médecine, agriculture, écologie, outre trois facultés de formation continue spécialisée, trois unités communes de formation universitaire, sept instituts, trente-trois centres d’études et de recherches et 150 laboratoires.

Lire la suite

formats

Festival de la culture et des arts populaires sahraouis: consacrer l’identité sahraouie et poursuivre la lutte pour l’indépendance

Publié le 09/12/2017, par dans Non classé.
Festival de la culture et des arts populaires sahraouis: consacrer l'identité sahraouie et poursuivre la lutte pour l'indépendance

AOUSSERD, (Camps de réfugiés sahraouis)- La 18e édition du festival de la culture et des arts populaires sahraouis s’est ouverte samedi à Aousserd (camps des réfugiés sahraouis) avec pour objectif la consécration de l’identité du peuple sahraoui, la promotion de sa culture et la réaffirmation de la volonté de poursuivre la lutte pour l’indépendance.

Présidant la cérémonie d’ouverture, la Wali d’Aousserd, Mme Meriem Salek Hamada a salué les victoires réalisées par la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) lors du 5e sommet UA-UE, en dépit des entraves, affirmant que le peuple sahraoui, avec toutes ses composantes, demeure attaché à sa lutte juste pour l’indépendance et à son droit à autodétermination.

Le festival culturel sahraoui est l’occasion pour faire connaitre la lutte des Sahraouis, à travers les toiles et tableaux exposés qui expriment la souffrance du peuple sahraoui et racontent son histoire et sa lutte pour l’indépendance, tout en consacrant son identité, loin de toute campagne de dénaturation, a-t-elle indiqué.

A cet effet, le journaliste sahraoui et ancien chargé de l’information au ministère sahraoui de la culture, Nafai Ahmed Mohamed a indiqué à l’APS que ce festival annuel, qui sillonne les cinq wilayas de la RASD, « est la forteresse inébranlable qui se dresse devant les tentatives de l’occupant marocain de dénaturer et d’effacer l’identité du peuple sahraoui, et ce à travers la promotion de l’image d’une RASD à la culture riche et diversifiée ».

L’occupant marocain qui a échoué dans la démarche de dénaturation de l’identité sahraouie, a tenté de l’assimiler comme faisant partie de la diversité de la culture marocaine, mais les disparités culturelles importantes notamment dans les tenues traditionnelles, le dialecte, les traditions et us et autres attestent de la grande différence entre les peuples marocain et sahraoui ».

Ce festival qui se tient depuis 17 ans vise l’ancrage de l’identité du peuple sahraoui et la préservation du patrimoine sahraoui à travers l’organisation d’expositions de toiles consacrant les traditions et us sahraouies, l’installation de tentes et l’organisation de spectacles artistiques, pour prouver au monde entier que le peuple sahraoui, qui est privé de sa liberté, résiste toujours et reste attaché à son identité nationale.

Lire la suite

formats

Air Algérie annonce des perturbations dans les réservations

Publié le 09/12/2017, par dans Non classé.

Des perturbations pourraient affecter le fonctionnement des systèmes de réservation et d’enregistrement des passagers de la compagnie Air Algérie suite au basculement vers le nouveau système de réservation Amadeus, a indiqué cette compagnie aérienne dans un communiqué.
Ces perturbations interviendraient durant les premiers jours de ce basculement du système de réservation et d’enregistrement des passagers.

Ce transporteur public aérien explique qu’à travers le système Amadeus, « cette évolution marque un changement stratégique témoignant de la volonté d’Air Algérie d’offrir à ses clients de meilleures prestations de services en optant pour des moyens toujours plus modernes à la pointe de la technologie ».

Pour rappel, un accord avait été signé en mai dernier entre Air Algérie et le groupe international Amadeus IT, spécialisé dans les systèmes de réservation et de la vente des services de voyage.

Baptisé « Passenger services system », ce système va permettre une gestion automatique de la billetterie, de l’émission des billets, de l’enregistrement, du e-paiement, du service web et du programme de fidélisation d’Air Algérie.

L’autre avantage est une plus grande collaboration entre Air Algérie et les intermédiaires agréés et agences de voyage, et ce, en partageant la même plateforme de réservation de billets et de vente des produits de voyage. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair