formats

El Tarf : ouverture lundi de la 5ème  édition du Ciné-plage El Kala

Publié le 27/07/2019, par dans Non classé.
El Tarf : ouverture lundi de la 5ème  édition du Ciné-plage El Kala

Tarf – La 5ème édition du Ciné-plage d’El Tarf sera ouverte lundi avec dix (10) projections cinématographiques proposées à la plage El Mordjane d’El Kala, a indiqué samedi le directeur local de la culture.

Inscrite dans le cadre du programme d’animation de la saison estivale 2019, à l’initiative de l’agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC), avec la participation de la direction locale de la culture, cette manifestation devra se poursuivre jusqu’au 2 août prochain, a précisé Adel Safi.

Les projections, cinq (5) courts et (5) autres longs métrages, sont au menu de cette manifestation culturelle, a précisé la même source, signalant que les estivants sont invités à la projection de deux films par soirée, un court et un long métrage, et ce, durant cinq jours de suite.

Cette manifestation culturelle est appelée à égayer les soirées des estivants, nombreux en cette période de canicule, a-t-on soutenu de même source.

Un programme d’animation culturelle varié a été, par ailleurs, concocté par la direction locale de la culture où un bouquet de chanteurs locaux dont la troupe du patrimoine Aissaoua « El Dendania » et les jeunes Issam et Fethi d’El Tarf animent les soirées des estivants, a-t-on signalé en notant que 5.000 titres de livres, différents domaines, sont également mis à la disposition des baigneurs dans le cadre de la biblio-mobile.

Lire la suite

formats

Théâtre: la générale de « Sahra chibeh aïllia » mercredi à El Eulma

Publié le 27/07/2019, par dans Non classé.
Théâtre: la générale de

SOUK AHRAS – La générale de la nouvelle pièce « Sahra chibeh aïllia » de la compagnie théâtrale El-Kamim de Souk Ahras sera présentée mercredi prochain à El Eulma (Sétif), a indiqué samedi son auteur et metteur en scène, Ayoub Amirouch.

Produite avec le concours de la direction du développement et promotion des arts du ministère de la Culture ainsi que des directions de la culture et de la jeunesse et sports de Souk Ahras, la pièce de 60 minutes raconte l’histoire de trois personnes sans domicile habitant des taudis près d’une décharge publique qui réussissent à mobiliser les habitants d’un bidonville contre la tentative d’une mafia du foncier de s’accaparer le vaste terrain de la décharge au prétexte de l’investissement, selon le même artiste.

Pour M. Amirouch qui est également président de la compagnie El-Kalima, l’œuvre met l’accent sur le sens de l’altruisme, de la conscience collective et de l’engagement communautaire pour une vie commune digne entre humains.

Egalement comédien, M. Amirouch a notamment joué dans les séries télévisées « Forssane el-Hoggar » et « Tawk Ennar » respectivement des réalisateurs jordaniens Kamel Ellaham et Bessam El-Mesri ainsi que dans le long métrage algérien Abdelhamid Ibn-Badis du réalisateur syrien Bassil El-Khatib.

Lire la suite

formats

Mort de l’écrivain-journaliste enquêteur Pierre Péan auteur de « Main basse sur Alger »

Publié le 26/07/2019, par dans Non classé.
Mort de l'écrivain-journaliste enquêteur Pierre Péan auteur de

PARIS- L’écrivain-journaliste enquêteur Pierre Péan, auteur de « Main basse sur Alger », est mort jeudi soir à l’âge de 81 ans dans un hôpital d’Argenteuil (Val-d’Oise, près de Paris), a annoncé vendredi la presse française Pierre Péan qui a évité le service national en Algérie, en pleine guerre de libération, a été, après des études en droit, sciences économiques et sciences politiques, rédacteur de l’AFP, de L’Express, Le Nouvel Economiste, du Canard enchaîné et ponctuellement de Libération.

Au Canard enchaîné, il joue par ses écrits et enquêtes un rôle actif dans l’Affaire des diamants, offerts par l’empereur Bokassa de Centrafrique au président Giscard d’Estaing (en 1979). Un de ses coups de maître du journaliste est la révélation de la « jeunesse française » pétainiste de François Mitterrand (en 1994).

L’autre enquête minutieuse est son ouvrage « Main basse sur Alger : enquête sur un pillage, juillet 1830 » (Plon, 2004) dans lequel il évoque le vol d’immenses trésors de la Régence d’Alger afin de constituer les fonds secrets de Charles X pour corrompre et retourner le corps électoral.

Après des recherches et une longue enquête, Pierre Péan a retrouvé les traces de l’or découvert dans les caves de la Casbah, où étaient entassés des monceaux de quadruples d’Espagne et du Portugal, des mocos, des piastres fortes d’Espagne, des boudjous d’Alger et d’autres monnaies.

Le butin était chiffré à plus de 500 millions de francs de l’époque (l’équivalent de 4 milliards d’euros). L’ouvrage montre comment Louis-Philippe, la duchesse de Berry, des militaires, des banquiers et des

industriels, comme les Seillière et les Schneider, ont profité de ces trésors, indiquant que le développement de la sidérurgie française doit beaucoup à l’or d’Alger.

Lire la suite

formats

Festival de Timgad: le théâtre de plein air de Thamugadi fait peau neuve

Publié le 25/07/2019, par dans Non classé.
Festival de Timgad: le théâtre de plein air de Thamugadi fait peau neuve

BATNA – Le théâtre de plein air de Timgad a fait peau neuve pour la 41ème édition du festival international de Timgad (Batna) dont l’ouverture est prévue samedi prochain, a révélé jeudi le directeur local de la Culture, Amar Kebbour.

« Le théâtre de plein air de l’antique Thamugadi a fait l’objet de travaux de réaménagement portant sur la réfection de la scène, des lumières, et de la peinture en vue d’accueillir les festivaliers dans les meilleurs conditions possibles », a précisé le responsable.

Mitoyen au site archéologique et à la ville de Timgad qui depuis quelques jours est en pleine effervescence pour les préparatifs, ce théâtre est fin prêt pour abriter la soirée d’ouverture de l’édition 2019, a-t-il assuré.

Le directeur de la culture a également indiqué que la soirée d’ouverture sera libre d’accès et qu’à l’instar des éditions précédentes le transport (Aller-retour) sera assuré tout au long du festival du 27 au 31 juillet courant, à titre gracieux au public, depuis plusieurs endroits de la capitale des Aurès.

Il est à noter que la soirée d’ouverture du 41éme festival international de Timgad sera 100 % algérienne avec au programme le spectacle chorégraphique « Hamasset Ajial » (murmures de générations), les artistes Aissa Brahimi et Malik Chaoui.

Lire la suite

formats

Inciter l’élève à la lecture face au « recul » du lectorat

Publié le 25/07/2019, par dans Non classé.
Inciter l'élève à la lecture face au

ALGER – Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed a mis l’accent, jeudi à Alger, sur l’impératif d’inciter l’élève à la lecture et de développer les compétences d’auto-apprentissage face au recul du lectorat dans les sociétés contemporaines.

Supervisant la cérémonie de distinction des 10 lauréats de la 4ème édition du concours « Défi de la lecture arabe », M. Belabed a indiqué que cette initiative « permet de renforcer les connaissances, sensibiliser à l’importance de la lecture, développer l’auto-apprentissage, élargir les connaissances et enrichir le bagage linguistique et améliorer l’apprentissage de la langue arabe chez l’élève dans les pays arabes et à l’étranger ».

S’exprimant devant nombre de ministres en présence de l’ambassadeur des Emirats arabes unis (EAU) en Algérie, M. Belabed a expliqué que ce concours qu’abrite Dubaï vient soutenir le prix scolaire national « Aklam Biladi », dans une ère où nous connaissons un recul du taux de lecture dans les sociétés contemporaines, vu la profusion des nouvelles technologies notamment Internet ».

Ce projet constitue « un prolongement du programme d’action du ministère de l’Education et s’adapte à sa politique qui vise à renforcer la maitrise des connaissances de base, notamment en langue arabe », a-t-il indiqué, soulignant que le ministère de l’éducation national « a pris une série de mesures pour promouvoir la lecture en milieu scolaire et améliorer le rendement des élèves ».

Dans son allocution à l’occasion, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi, a affirmé que la lecture permettait au peuple de mieux connaître son histoire.

Pour sa part, la ministre de la Culture, Meriem Merdaci a appelé les parents à encourager leurs enfants à lire, soulignant que son département ministériel « œuvre à promouvoir la lecture en Algérie ».

L’élève Kebir Naïma, du lycée Emir Abdelkader dans la wilaya de Mostaghanem a obtenu la première place et représentera l’Algérie à la 4e édition du projet « Défi de la lecture arabe ».

Lancé en 2015 à l’initiative du Cheikh Mohammed Ben Rached al-Maktoum, le projet « Défi de la lecture arabe » verra la participation de 49 Etats, dont 16 pays arabes.

Lire la suite

formats

Panel des personnalités appelé à conduire le dialogue national inclusif (BIO-EXPRESS)

Publié le 25/07/2019, par dans Non classé.

ALGER – Le Panel de personnalités appelé à conduire le dialogue national inclusif est composé de figures représentatives, issues de différents horizons et cumulant de longues années d’expérience chacune dans son domaine d’activité.

Ce panel est composé de MM. Karim Younès, Lalmas Smaïl, Lazhari Bouzid, Abdelwahab Bendjelloul, Benaïssa Azzedine et Mme Benabbou Fatiha.

– Karim Younes: âgé de 71 ans et ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) de 2002 à 2004, il est écrivain, homme politique.

Il est titulaire d’une licence en littérature française et a occupé plusieurs hautes fonctions, notamment secrétaire d’Etat et ministre de la Formation professionnelle.

Après son retrait de la vie politique, Karim Younès a consacré son temps à l’écriture en publiant des ouvrages sur l’histoire de l’Algérie.

– Fatiha Benabbou : elle est titulaire d’un doctorat d’Etat en droit public et professeur universitaire. Spécialiste en droit constitutionnel, elle est auteure de deux ouvrages: « Droit parlementaire algérien » et « Introduction au droit constitutionnel » ainsi que de nombreux articles publiés dans des revues et communications en Algérie et à l’étranger.

Elle intervient de manière régulière pour éclairer l’opinion publique sur les questions d’ordre juridique et constitutionnelle.

– Smaïl Lalmas : expert en économie et en finance, il est président de l’Association nationale Algérie conseil export (ACE). Lalmas est souvent sollicité par les médias pour apporter des éclairages et des analyses sur la situation économique et financière du pays.

– Bouzidi Lazhari : ancien membre du Conseil de la nation, Lazhari est un constitutionnaliste et professeur de droit constitutionnel à l’Université de Constantine.

– Azzedine Benaissa : âgé de 52 ans, il est professeur universitaire à Tlemcen. Il est membre actif dans le mouvement associatif.

– Abdelwahab Bendjelloul : âgé de 49 ans, il est syndicaliste dans le secteur de l’éducation nationale. Membre de plusieurs associations à Touggourt (wilaya de Ouargla) et membre actif de la société civile.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair