formats

Les 9e Journées du Théâtre du Sud ouvertes à Alger

Publié le 30/07/2019, par dans Non classé.
Les 9e Journées du Théâtre du Sud ouvertes à Alger

ALGER – Les 9e Journées du Théâtre du Sud ont été ouvertes lundi à Alger avec la volonté affichée des troupes participantes de pérenniser cet évènement très attendu qui permet de rendre plus visible les créations de la jeunesse du Sud algérien.

S’étalant du 29 juillet au 3 août au Théâtre national Mahieddine Bachtarzi (TNA), ces Journées représentent, selon les participants, une « opportunité d’échanges avec les professionnels du théâtre », avec la possibilité pour les jeunes du Sud d' »exercer leur passion dans les normes requises par le 4e Art ».

Devant un public nombreux, une vingtaine de comédiens du collectif des œuvres universitaires de la ville d’El Oued, a présenté, « Nazif Ed’Dakira » (Hémorragie de la mémoire), une opérette montée dans le registre du théâtre épique, sur les textes poétiques de six grands auteurs algériens et arabes, que Nabil Ahmed Messaï a adapté et mis en scène.

Puisés des textes des Algériens, Athmane Loucif et Mahdjoub Belloul, des Syriens, Souleïmane El Aïssi et Nizar Qabbani, de l’Irakien Kadem Djawad et du Soudanais Mohamed El Djawahri, « Nazif Ed’Dakira », restitue la grandeur de la révolution algérienne, entrée dans l’universalité car devenue symbole de résistance et de lutte pour la liberté des peuples.

Comptant sept tableaux, l’opérette invite, près de 40 mn, le spectateur à revisiter, dans les faits, la révolution algérienne contre l’occupant français, depuis les préparatifs jusqu’au passage à l’acte, focalisant sur le rôle de la femme et son engagement, symbolisés par le personnage de la grande moudjahida, Djamila Bouhired subissant les affres de la torture, pour conclure dans la joie de la victoire marquant l’indépendance de l’Algérie.

La conception du metteur en scène, consistant à donner à la densité des faits historiques, une forme aux atmosphères modernes, a été respectée, à travers une scénographie fonctionnelle, signée Ahmed Labyedh, faite d’un brouillard de fumée couvrant quatre pantalons (long rideaux étendus verticalement) en soie blanche et aux usages multiples, frappés d’un éclairage feutré aux couleurs de l’emblème national, ainsi que par la mise en valeur des textes, enregistrés antérieurement et mimés par les comédiens (play-back).

La bande son, œuvre de Farid Makhloufi, a également bien servi le spectacle, enrichi par les sonorités modernes d’une musique d’épopée inspirant l’évènement et la détermination à entretenir l’action, pour finir sur des partitions aux mélodies renvoyant à l’euphorie de la victoire et la joie de la délivrance.

Les comédiens, qui dans l’ensemble ont su porter les textes poétiques déclamés, ont vu par moments, leurs interprétations altérées par des dialogues rendus en play-back, une technique qui certes, permet au texte de gagner en clarté et en volume, mais qui crée en revanche, une froideur entravant chez le comédien le cheminement interne de l’émotion.

En présence de la ministre de la Culture, Meriem Merdaci et du directeur général du TNA, Mohamed Yahiaoui, des troupes de danses populaires issues du sud, ont animé, deux heures auparavant, un spectacle folklorique sur la place publique Mohamed Touri, attenante au TNA, au milieu de chapiteaux exposant plusieurs produits et objets traditionnels et artisanaux de différentes régions du sud algérien.

Des conférences, des débats, des masters-Class, des expositions et des rencontres littéraires sont au programme des 9e Journées du théâtre du sud qui accueillent, mardi, les spectacles « Chkoun yesmaâ chkoun ? » (qui écoute qui ?) de Bechar,  » El Belaout » d’El Bayedh (théâtre de rue) et « Y’en a marre » de Ghardaïa.

Lire la suite

formats

1e édition internationale du festival Blackout de musique électronique

Publié le 29/07/2019, par dans Non classé.

ALGER – Une dizaine de Disc jockey algériens et étrangers se sont produits dimanche soir devant un public nombreux à la faveur de la première édition internationale du Festival Blackout entièrement dédié à la musique électronique.

Organisé par l’opérateur privé « Third Advertising » cet événement s’est déroulé en plein air au complexe olympique Mohamed-Boudiaf et a accueilli l’Ukrainienne « Juicy M » dans sa première scène africaine.

Devant près de 2000 spectateurs amateurs de musique électronique, sept Dj algériens se sont succédés aux platines pour offrir au jeune public leurs meilleures créations et leurs plus beaux remixes.

Dans des styles éléctro variés les best sellers serbes Divolly et Markward sont montés sur scène après un show de trois heures assuré par les Dj algériens Twelve M-Five, Douga et Randall avant de céder les platine à la cinquième meilleure Djaine au monde Dj Juicy M, une artiste de renom connue pour travailler sur quatre platines.

Le public à également assisté à une belle performance inédite de l’artiste Djam accompagné des Dj BMD et Redboss.

Les Dj créateur de cet événement, Zakfreestyler et Ihan ont également pris les platines pour un tour de scène avant que le célèbre Dj R-One n’emmène ces fans jusqu’au bout de cette unique soirée de plus de sept heures.

Plusieurs spectateurs fidèles de l’événement saluent cette initiative qui « offre une autre tribune à la musique électronique et offre aux jeunes de la capitale une animation de choix ».Cependant nombre d’entre eux souhaitent voir ce genre d’événement se multiplier particulièrement pendant la saison estivale et dans les villes côtières et zones touristiques.

Créé 2013 par un collectif de Dj, le Blackout festival s’est tenu régulièrement comme événement entièrement dédié à la musique électronique algérienne qu’il vise à promouvoir en plus de favoriser les échanges entre artistes et producteurs algériens et étrangers.

Lire la suite

formats

Ouverture de la cinémathèque de Batna avant la fin du mois d’août

Publié le 29/07/2019, par dans Non classé.
Ouverture de la cinémathèque de Batna avant la fin du mois d'août

BATNA – La cinémathèque de la ville de Batna, fermée depuis des années pour des réserves techniques sera rouverte avant la fin du mois d’août prochain, a relevé dans la nuit de dimanche à lundi, depuis Batna la ministre de la Culture, Meriem Merdaci.

« La date de réouverture de la cinémathèque a été fixée en coordination avec le chef de l’exécutif local et des films seront prochainement projetés dans cette structure », a affirmé la ministre lors d’un point de presse animé, en marge de la cérémonie d’ouverture de la 41ème édition du Festival international de Timgad indiquant que « les réserves techniques formulées ont été levées ».

Mme Merdaci a ajouté que la cinémathèque de Batna constitue « un plus pour la capitale des Aurès et le secteur de la culture ».

En réponse à une question sur les importants rendez-vous culturels programmés, la ministre a précisé que le Festival arabe de Djemila à Sétif sera ouvert le 4 août prochain et le Festival d’Oran du film arabe est programmé pour le mois d’octobre de l’année en cours.


Lire aussi : Batna : la ministre de la Culture appelle à hâter la protection du patrimoine culturel à Tazoult


Elle a ajouté que le Salon international du livre d’Alger (SILA) sera organisé entre le 29 et le 7 novembre prochains affirmant que les préparatifs pour ce salon sont en phase d’inscription des maisons d’étions devant prendre part à ce rendez-vous culturel.

La ministre a également indiqué que l’actualisation des sites archéologiques nationaux classés au patrimoine mondial était « en cours ».

Mme Merdaci a insisté sur les décisions prises lors de sa visite de travail à Batna, notamment celles relatives à l’aménagement d’un jardin et d’un circuit touristique à proximité des vestiges de Tazoult à côté de l’appel à préserver ces vestiges et l’encouragement des recherches et des fouilles archéologiques à Tazoult et à l’entrée du site du l’antique de Thamugadi.

La ministre a conclu en soulignant que le Festival international de Timgad demeure « un espace culturel de qualité »‘ assurant que son département et de l’Etat « accompagneront ce Festival dans ses prochaines éditions ».

Lire la suite

formats

Festival de Timgad: ouverture de la 41e édition avec une mosaïque festive de la musique algérienne

Publié le 29/07/2019, par dans Non classé.
Festival de Timgad: ouverture de la 41e édition avec une mosaïque festive de la musique algérienne

BATNA – La 41ème édition du Festival international de Timgad s’est ouverte dimanche soir à Batna avec une mosaïque festive de a musique algérienne dans toute sa diversité, en présence de la ministre de la Culture Meriem Merdaci.

La scène du théâtre de plein air de Timgad qui a fait peau neuve pour l’occasion a accueilli pour cette nouvelle édition la troupe Ithrane qui a revisité de manière singulière les musiques traditionnelles de la région des Aurès et a proposé à une assistance assez nombreuse, un bouquet de chansons dans une fusion harmonieuse entre le chant chaoui et une instrumentation pop-rock ponctué d’arrangement jazz et de bendir.

A l’affiche de cette première soirée du Festival de Timgad figure également Cheba Souad, Ched Abbas, Abdelaziz Benzina, la chanteuse Narimene et le très attendu rappeur Rim K.

Lors de son allocution d’ouverture, la ministre de la Culture saluant les efforts déployés dans l’organisation de ce rendez-vous culturel a affirmé que ‘’le Festival international de Timgad promeut la culture locale et nationale ».


Lire aussi: Festival de Timgad: le théâtre de plein air de Thamugadi fait peau neuve


La ministre a également relevé à cette occasion tout le soutien de son ministère à cette manifestation afin qu’elle soit ‘‘ un rendez-vous artistique et culturel d’excellence ‘‘.

La soirée d’ouverture de cette 41ème édition du festival a été libre d’accès et le transport (aller/retour) à l’instar des éditions précédentes est assuré tout au long du festival, à titre gracieux au public, depuis plusieurs endroits de la capitale des Aurès, rappellent les organisateurs.

Cinq soirées sont programmées pour cette 41ème édition du Festival international de Timgad qui devra se poursuivre jusqu’au 1 août prochain.

Lire la suite

formats

Batna : la ministre de la Culture appelle à hâter la protection du patrimoine culturel à Tazoult

Publié le 28/07/2019, par dans Non classé.
Batna : la ministre de la Culture appelle à hâter la protection du patrimoine culturel à Tazoult

BATNA- La ministre de la Culture, Meriem Merdaci a appelé dimanche à Batna à hâter la protection du patrimoine culturel se trouvant dans la ville de Tazoult distante de 10 km de la capitale des Aurès.

Sur le site des vestiges romains de Lambaesis, la ministre a assuré que l’objectif de son département est de protéger le patrimoine culturel matériel qui revêt une dimension national et universel, estimant que le site de Lambès (Tazoult) est « exceptionnel par sa vaste superficie » et possède des « mosaïques rares dont celle célèbre Tigresse ».

La ministre a annoncé à l’occasion un projet d’aménagement d’un jardin et d’un circuit touristique dans cette localité à financer par le budget de wilaya en tenant compte de la valeur archéologique de ce patrimoine de cette ville antique parallèlement à la réhabilitation de l’entrée du site archéologique de Timgad et son musée riche en mosaïques et vestiges rares.

La ministre a visité l’annexe du Centre national de recherche en archéologie à l’entrée de la ville de Tazoult et a suivi un exposé sur l’état de son bâtiment réalisé en 2008 et demeuré inexploité jusqu’au lancement récent d’une opération de réhabilitation.

Sur le même site, elle a reçu des explications sur le projet d’extension d’une partie de la RN-31 traversant le territoire de la commune de Tazoult et de sa zone archéologique.

Les spécialistes du Centre national de recherche en archéologie ont indiqué que cette zone renferme d’importants vestiges et trois tracés alternatifs ont été proposés.

La ministre a ensuite inspecté l’ancien musée de Tazoult dont la collection contient plusieurs mosaïques et son jardin archéologique.

Dans la ville de Timgad, la ministre a visité le musée des mosaïques rouvert en juin 2018 après 25 ans de fermeture puis les vestiges de cette cité antique.

Elle présidera dans l’après-midi une rencontre avec les cadres de son département au siège de la wilaya et, dans la soirée, la cérémonie d’ouverture de la 41ème édition de Timgad.

Lire la suite

formats

« 3 e Estivales des musées » à Chlef: neuf musées nationaux au rendez vous

Publié le 28/07/2019, par dans Non classé.

CHLEF – La 3eme édition des « Estivales des musées » s’ouvrira, dimanche soir à Ténés (à environ 55 km du chef lieu de la wilaya de Chlef), avec la participation de neuf musées du pays, a-t-on appris auprès de la directrice de la culture de la wilaya.

La manifestation, organisée cette année sous le signe « Nos musées, notre identité », sera inaugurée aux environs de 19h, au niveau de la plage centrale de Ténés, par une exposition d’objets historiques et archéologiques, parallèlement à l’animation d’ateliers pédagogiques mettant en exergue des œuvres techniques de chaque musée participant, a indiqué à l’APS Fatima Bekkara.

La premiere journée de ces Estivales prévoit deux ateliers pédagogiques relevant des musées de Chlef et Sétif, outre une projection vidéo sur leurs œuvres. Des jeux intellectuels sont, également, programmés en soirée, avec un gala artistique, dont l’animation sera assurée par la troupe Zorna de Sidi Maàmar, est-il signalé de même source.

D’autres expositions et ateliers pédagogiques porteront, durant les deux jours qui suivront, sur le musée public d’El Ménéa, le musée public national de la calligraphie islamique de Tlemcen, le musée national du Bardo, l’Office national du Parc culturel du Tassili n’Ajjer, le musée public national « Cirta » de Constantine, le musée national d’art et d’histoire de Tlemcen, et le musée public national des arts et expressions culturelles « Palais Ahmed Bey » de Constantine.


Lire aussi:

CHLEF – La 3eme édition des « Estivales des musées » s’ouvrira, dimanche soir à Ténés (à environ 55 km du chef lieu de la wilaya de Chlef), avec la participation de neuf musées du pays, a-t-on appris auprès de la directrice de la culture de la wilaya.

La manifestation, organisée cette année sous le signe « Nos musées, notre identité », sera inaugurée aux environs de 19h, au niveau de la plage centrale de Ténés, par une exposition d’objets historiques et archéologiques, parallèlement à l’animation d’ateliers pédagogiques mettant en exergue des œuvres techniques de chaque musée participant, a indiqué à l’APS Fatima Bekkara.

La premiere journée de ces Estivales prévoit deux ateliers pédagogiques relevant des musées de Chlef et Sétif, outre une projection vidéo sur leurs œuvres. Des jeux intellectuels sont, également, programmés en soirée, avec un gala artistique, dont l’animation sera assurée par la troupe Zorna de Sidi Maàmar, est-il signalé de même source.

D’autres expositions et ateliers pédagogiques porteront, durant les deux jours qui suivront, sur le musée public d’El Ménéa, le musée public national de la calligraphie islamique de Tlemcen, le musée national du Bardo, l’Office national du Parc culturel du Tassili n’Ajjer, le musée public national « Cirta » de Constantine, le musée national d’art et d’histoire de Tlemcen, et le musée public national des arts et expressions culturelles « Palais Ahmed Bey » de Constantine.


Lire aussi: Vernissage de l’exposition » La culture assaillie » au palais d’Ahmed Bey


La manifestation se poursuivra jusqu’à la fin du mois, avec au programme des expositions et ateliers mobiles, qui sillonneront les colonies de vacances mitoyennes à la ville côtière de Ténés.

A noter que les deux précédentes éditions de ces « Estivales des musées« , abritées par la ville de Ténés, avaient enregistré un important engouement de la part des estivants et visiteurs de la région. Un fait encourageant pour les services de la direction de la culture, qui aspirent à l’ancrage de la culture des musées chez la population locale, au vue des opportunités détenues par la wilaya dans ce domaine, tant au plan structurel, elle compte pas mois de trois musées, qu’au plan de son patrimoine matériel historique et archéologique.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair