formats

Premier salon virtuel de la photographie d’Annaba : plus de 500 photographes attendus  

Publié le 16/06/2020, par dans Non classé.

ANNABA- Plus de 500 photographes professionnels et amateurs devront participer au premier salon virtuel de la meilleure photographie prise durant le confinement à domicile imposé par la lutte contre l’épidémie du Covid-19, ont indiqué mardi, à Annaba les organisateurs de cette manifestation sur le réseau social Facebook.

Organisée conjointement par la direction de la culture, la maison de la culture Mohamed Boudiaf et l’association « Lumière de la Méditerranée », la manifestation, lancée le 2 juin dernier a attiré des photographes de toutes les régions du pays ainsi que de certains pays arabes qui ont participé avec des photos exceptionnelles, assure le coordinateur du salon, Ahmed Hamel.

Cette manifestation « algéro-arabe » est une opportunité de rencontre et d’échange entre les jeunes photographes amateurs et « une initiative d’utilisation utile de l’espace virtuel » pour la promotion de l’art et de la culture, a assuré Hamel.

Chaque participant présentera deux photographies, selon la même source qui a précisé que le jury composé de photographes professionnels algériens et arabes commencera l’évaluation des photos présentées par les participants nationaux et des pays arabes (Egypte, Syrie, Irak, Arabie saoudite, Jordanie et Soudan) le 27 juin et annoncera les résultats le 5 juillet (fête nationale de l’indépendance et de la jeunesse).

Parallèlement au concours de la meilleure photo, l’initiative propose des ateliers virtuels d’initiation à la photographie et diffuse des conférences sur les techniques de la photographie outre l’organisation de galeries virtuelles, ont indiqué les organisateurs.

Lire la suite

formats

« Cinephilia Society »… une fenêtre virtuelle pour les amoureux du 7eme art

Publié le 16/06/2020, par dans Non classé.

DJELFA- Des jeunes de la wilaya de Djelfa ont vu dans le confinement décrété pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, une opportunité pour innover et améliorer leur quotidien, à travers la création d’un groupe sur facebook dédié aux amoureux du 7eme art.

L’idée de créer de la page « Cinephilia Society » (société d’amoureux du cinéma), dont les abonnés se comptent par milliers, « m’est venue durant le confinement sanitaire », a expliqué son créateur Nassim Brahimi, un jeune cinéphile de Djelfa et fondateur d’un ciné-club dans la wilaya, dans un entretien avec l’APS.

L’objectif premier est de mettre en place une plateforme virtuelle dans laquelle les abonnés du groupe peuvent engager des échanges sur le monde du cinéma et de la télévision, a-t-il expliqué.

« Nous travaillons pour que nos abonnés, qu’ils soient fans de cinéma ou justes des internautes interessés par l’art et la culture, vivent une belle aventure virtuelle », a poursuivi Nassim Brahimi.

« Cinephilia Society » a réussi à élargir sa notoriété en un court laps de temps, car les abonnés trouvent en cette page un endroit idoine pour parler de cinéma, de films et de séries télévisées, mais aussi des comédiens et réalisateurs, dont ils admirent le travail.


Lire aussi: Réouverture des établissements culturels : la décision relève du gouvernement


La promotion de notre page se fait grâce aux moyens classiques exploités généralement sur les réseaux sociaux, comme le partage de vidéos et la publicité, a expliqué le jeune Nassim, ajoutant : « Nous sommes un groupe de fans de cinéma et nos abonnés nous assurent tout le soutien nécessaire pour aller de l’avant ».

L’intérêt du public pour notre page est notre plus grande satisfaction et l’encouragement qui nous pousse à évoluer et réussir, s’est félicité Nassim Brahimi, poursuivant vouloir apporter  » à l’avenir un important développement pour ce groupe, de sorte qu’il dépasse les frontières des réseaux sociaux ».

Concernant ses projets futurs, le jeune cinéphile compte créer « un site électronique et une revue de cinéma, qui serait un trait d’union entre le 7eme art et les amoureux du cinéma ».

« Nous souhaitons également créer un contenu propre au groupe, comme des courts métrages », a-t-il fait savoir.

Entretiens avec des invités de marque

En dépit de son récent lancement sur le réseau social, le groupe « Cinephilia Society » a vu le passage d’invités de marque et de renommée internationale du monde du cinéma et de la télévision.Le premier entretien réalisé par cette page a été avec le l’astrophysicien Nidhal Gusseoum, pour un débat autour du film « 2001: A Space Odyssey  » (2001 : l’Odyssée de l’espace) de Stanley Kubrick, un des cinéastes majeurs du 20e siècle.

Le 2eme invité de marque du groupe fut le photographe américain David Molina, dont la langue anglaise n’a pas été une entrave pour les jeunes qui se sont entretenus avec lui avec brio sur divers sujets liés à cet art.


Lire aussi: Les Journées du film européen jusqu’au 4 juin en version virtuelle


D’autre invités et non des moindres seront prochainement accueillis par la page, à savoir le comédien émirati Mansour El Fili et le comédien syrien Djamel Slimane.

A noter que la ministre de la Culture, Malika Bendouda, avait particulièrement loué la création de la page « Cinephilia Society », à travers un post sur son compte Twitter, dans lequel elle avait écrit : « Une culture cinématographique et une initiative exceptionnelle, je vous salue les jeunes, BRAVO ».

Lire la suite

formats

Les lauréats du concours de l’affiche du cinéma honorés par la Cinémathèque d’Alger

Publié le 15/06/2020, par dans Non classé.
Les lauréats du concours de l'affiche du cinéma honorés par la Cinémathèque d'Alger

ALGER- Le Centre algérien de la cinématographie (CAC)- Cinémathèque d’Alger a rendu public la liste des lauréats du concours de l’Affiche de cinéma au cours duquel 6 affiches sur les 15 meilleurs posters sélectionnés ont été distinguées, a indiqué lundi un communiqué du CAC.

Le Prix de la meilleure affiche du Concours a été attribué à l’unanimité à « Bottom is Top » de Mustapha Ahmed Attia dit Amidou, tandis que le Prix de la meilleure affiche du film algérien a été décerné ex aequo à deux affiches très artistiques en l’occurrence « Kandil el Bahr » de Malek Toumi et « Chronique des années de braise » de Lyes Bouchelouche, indique la même source.

Réalisée par Oussama Chafai, « Inception » a mérité le Prix de la meilleure affiche du film étranger.

Le Prix du public a été attribué suite à un vote sur la page Facebook du CAC et de la Cinémathèque à l’affiche « Hucdardam » réalisée par Chameur Samir, a-t-on ajouté.

A noter qu’une mention spéciale a été accordée par le jury à l’affiche du film « Joker » réalisée par Bessaid Mohamed Amine pour son originalité.

Les 15 meilleures affiches du concours seront exposées dans l’ensemble des salles de répertoire du CAC, a conclu le communiqué.

Lire la suite

formats

Réouverture des établissements culturels : la décision relève du gouvernement

Publié le 15/06/2020, par dans Non classé.
Réouverture des établissements culturels : la décision relève du gouvernement

ALGER– La décision de réouverture des musées et établissements culturels « relève de la politique générale du gouvernement et des orientations du Comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus », a indiqué lundi à Alger la ministre de la Culture Malika Bendouda.

S’exprimant en marge d’une visite au musée des Beaux-arts d’Alger, Malika Bendouda a expliqué que le ministère de la Culture ne pouvait « prendre seul la décision de rouvrir les établissements culturels », fermés depuis mars dernier dans le cadre des mesures préventives prises par l’Etat depuis l’apparition du coronavirus.

Faisant part d’un protocole sanitaire propre à chaque établissement, Mme.

Bendouda a souligné que la levée des restrictions sur les visites de musées et la réouverture des établissements culturels publics se fera manière « graduelle ».

Les directions des musées, théâtres et bibliothèques se doivent d’appliquer un protocole sanitaire dans le cadre du dispositif de reprise de leurs activités respectives.

A une question sur la reprise d’activités de certaines galeries d’art privées, incluses parmi d’autres activités commerciales dans le décret exécutif 20-145 du 7 juin dernier portant réaménagement du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus, la ministre aprécisé qu’ « aucun établissement culturel sous tutelle du ministère de la Culture n’est autorisé pour le moment à reprendre ses activités ».

Interrogée sur la programmation des festivals, la ministre a indiqué que des « plans d’action » pour la reprise des activités culturelles ont été élaborés, notant que le souci de son département était de « sauver le maximum d’activités culturelles et permettre aux artistes de reprendre le travail ».

Evoquant les aides octroyées au profit des artistes affiliés à l’Onda (Office national des droits d’auteur et droits voisins) dont les activités sont suspendues en raison de la pandémie de coronavirus, la ministre a assuré que l’opération s’est déroulée dans la « transparence » en tenant compte de la situation « financière » des artistes et du fonds affecté à cet effet.

Lire la suite

formats

Décès du photographe Kays Djilali

Publié le 14/06/2020, par dans Non classé.
Décès du photographe Kays Djilali

ALGER- Le photographe et maquettiste Kays Djilali, qui a illustré avec ses remarquables photographies une dizaine d’ouvrages et livres d’art, est décédé dimanche en France à l’âge de 59 ans, a-t-on appris auprès de son éditeur.

Le photographe a exposé ses œuvres dans plusieurs galeries en Algérie et à l’étranger notamment au Maroc, en Chine et en Russie.

Il a fait découvrir la ville d’Alger autrement aux lecteurs des beaux-livres « 10 balades à Alger » (2007) de Karrine Thomas et Philomène Bon et de « Alger sous le ciel » de Nina Bouraoui et Malek Allaoua.

Il signe également l’ouvrage « Aurès vivre la terre chaouie » en 2011 dédiée à la beauté des paysages et à la richesse des Aurès et qui sera suivi par l’exposition « Aurès, patrimoine, mémoire et résistance » en 2016 à Alger.

Avec le photographe Yacine Ketfi, Kays Djilali avait contribué avec ses remarquables prises de vue à l’illustration de « Le patrimoine de l`eau en Algérie, mémoire et permanence » (2012), un beau-livre regroupant les travaux d’une dizaine d’auteurs sur la problématique de l’eau en environnement urbain, montagnard et saharien.

L’objecti de Kays Djilali a égalemnt sublimé la beauté de la ville des pnts suspendu avec des clichés publiés dans « Constantine: mémoire, patrimoine et passion » (2017) de Noureddine Nesrouche.

Dans le cinéma, Kays Djilali est coréalisateur avec Djamel Benramdane de « Le piège » (2006), un long métrage documentaire consacré au quotidien tourmenté des migrants subsahariens dans les pays du Maghreb, un sujet que le photographe avait également développé en beau-livre en 2008 intitulé « La nuit sur la figure », préfacé par le romancier Yasmina Khadra.

Lire la suite

formats

Constantine: décès du chanteur de Aissaoua Zine Eddine Bouabdallah

Publié le 14/06/2020, par dans Non classé.
Constantine: décès du chanteur de Aissaoua Zine Eddine Bouabdallah

CONSTANTINE- Le chanteur de Aissaoua, Zine Eddine Bouabdallah, est décédé, dimanche matin au centre hospitalo-universitaire, CHU-Dr Benbadis de Constantine (CHUC), à l’âge de 57 ans, a-t-on appris auprès de la direction locale de la culture.

Tout au long de sa carrière artistique, le défunt a veillé à perpétuer les mélodies et les rythmes de chaque chanson, et à transcrire la manière de les interpréter à l’intention des jeunes générations pour qu’elle soit adoptée dans le cadre de leur formation artistique et musicale.

Le défunt Zine Eddine Bouabdallah a également tenté l’expérience de l’écriture à travers un ouvrage intitulé « Les différentes noubas de la tarika aissaouia dans la ville de Constantine », dans lequel il a abordé le patrimoine du Soufisme dans l’ancienne Cirta.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair