formats

Oran: 1er concours d’improvisation théâtrale sur Internet

Publié le 29/03/2020, par dans Non classé.
Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet

ORAN – Un concours d’improvisation théâtrale est proposé aux jeunes talents par l’association culturelle oranaise « El-Amel » qui invite les candidats à postuler via Internet en raison des mesures de confinement sanitaire en vigueur dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus « Covid-19 », a-t-on appris dimanche auprès des organisateurs.

« Débusquer et former les jeunes talents » constitue l’objectif essentiel de cette initiative, a déclaré à l’APS Mohamed Mihoubi, le président de l’association indiquée qui a décidé de maintenir autant que possible ses activités en s’appuyant sur les réseaux sociaux, compte tenu de la distanciation imposée par la conjoncture sanitaire.

C’est aussi une bonne façon de « tromper l’ennui » en cette période, a-t-il fait valoir, exhortant les concurrents à filmer leurs improvisations d’une durée maximale d’une minute et 30 secondes (1 mn 30 s) à l’aide de leurs smartphones et à les transmettre via la messagerie Facebook.


Lire aussi: Le Tna met en ligne ces spectacles


Les participants disposent d’un délai allant du 31 mars au 4 avril pour transmettre leurs vidéos, a-t-il précisé en proposant une variété de sujets tels « l’espoir », « le bonheur », « la vie », « la solidarité » et autres thèmes à même de valoriser la sensibilisation à l’importance des mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus.

Les lauréats de cette épreuve artistique bénéficieront d’un accompagnement technique pour le montage de leur premier spectacle sur scène, et ce, à l’issue de la période confinement, a fait savoir Mihoubi.

L’association « El-Amel » dispose, pour rappel, d’une école de formation aux techniques théâtrales qui accueille chaque année plusieurs promotions de jeunes talents pour des stages dédiés, entre autres, à l’improvisation, à la gestuelle et à l’élocution.

Lire la suite

formats

Le Tna met en ligne ces spectacles

Publié le 20/03/2020, par dans Non classé.
Le Tna met en ligne ces spectacles

ALGER- Un programme de diffusion sur Internet de pièces de théâtre et de spectacles pour enfants en format vidéo est prévu pour le public à partir du 22 mars, annonce jeudi la direction du Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (Tna) sur sa page Facebook.

Le Tna annonce un programme de diffusion des dernières productions sur sa chaîne Youtube à raison de deux séances par jour jusqu’au 3 avril dans le adre des mesures préventives prises par les pouvoirs publics pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Le théâtre avait fermé ces portes le 11 mars après la suspension des activités et manifestations culturelles en Algérie pour luter contre cette pandémie.

Entre autres pièces de théâtre au programme « Gps » mise en scène par Mohamed Cherchal, « Le moineau » de Kamel Laïche, ou encore la production à grand succès « Torchaka » de Ahmed Rezzak.

Une sélection de pièces de théâtre pour enfant et de spectacles de contes est également au programme de ces séances vidéo prévues chaque jour à 10H30.


Lire aussi: Le TNA et l’Opéra d’Alger reportent leurs programmations publiques


Le Tna a également mis en place un forum virtuel de discussion et de débat sur sa page Facebook où praticiens, critiques et chercheurs continuent à échanger et débattre autour de thématiques prédéfinies.

Tous les détails de ces nouvelles activités sur Internet sont disponibles sur la page Facebook et le site du Tna.

Le Théâtre régional d’Oran Abdelkader Alloula (Tro) a lui aussi annoncé la mise en ligne de ses activités dont plusieurs pièces de théâtre et une exposition de photographies dédiées au parcours du dramaturge Abdelkader Alloula.

Manifestations sportives et culturelles, événements politiques, foires et autres salons ont été annulés ou reportés dans de nombreux pays pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

Lire la suite

formats

Le TNA lance un concours national sur la prévention contre le coronavirus

Publié le 19/03/2020, par dans Non classé.
Le TNA lance un concours national sur la prévention contre le coronavirus

ALGER – Le Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine-Bachtarzi a annoncé le lancement d’un concours national de dramaturgie sur « la prévention contre le coronavirus », destiné aux enfants de 6 à 16 ans, indique un communiqué du TNA sur sa page Facebook.

Ce concours est une initiative qui vise à « promouvoir les enfants talentueux et à leur ouvrir la porte des concours littéraires et artistiques « mais aussi à mettre en exergue « le rôle positif » du théâtre dans la lutte contre la propagation du Coronavirus, précise la même source.

La participation à ce concours est ouverte à tous les enfants, à condition que les participants soumettent des textes sur le thème de la prévention de la propagation de la pandémie du Coronavirus, est-il souligné.


Lire aussi: Coronavirus: nécessité de provoquer un mouvement de prévention général


Les textes des participants, ajoute la même source, doivent être écrits en arabe (classique ou dialectal) ou en Tamazight. Le texte devant être écrit entre 7 à 12 pages.

Les textes présentés doivent, en outre, répondre aux principes dramaturgiques (dialogue, répartition des entrées et des sorties des personnages, etc.), a détaillé la même source précisant que les enfants désirant participer doivent envoyer leurs textes en format Word et joindre un enregistrement audio-visuel (vidéo) à l’e-mail: prix.mustaphakateb@gmail.com.

Un jury composé de dramaturges sélectionnera les meilleurs textes qui seront diffusés sur le site-web et la page officielle du TNA, conclut le communiqué.

Lire la suite

formats

Covid19: adaptation avec la situation actuelle pour prendre en charge le secteur de la culture

Publié le 17/03/2020, par dans Non classé.
Covid19: adaptation avec la situation actuelle pour prendre en charge le secteur de la culture

ALGER – La ministre de la Culture, Malika Bendouda a affirmé, mardi, que ses services « contribueront par une campagne de sensibilisation en associant des plasticiens et des artistes en vue d’alléger la peur et de semer la quiétude face à la pandémie du coronavirus ».

S’exprimant à l’APS en marge de l’audience qu’elle a accordée à des écrivains et des artistes au siège du ministère, la ministre a indiqué que son département « est en passe d’adopter une nouvelle approche pour parrainer l’activité culturelle hors des cadres et espaces traditionnels » et ce en harmonie avec la situation générale que vit le pays et le monde », soulignant que cette épreuve est « une opportunité pour se retrouver en famille ».

Dans le cadre de l’action administrative et organisationnelle du ministère, Mme Bendouda a indiqué que ses services exploiteront cette situation pour organiser calmement « la maison de la culture » loin de toutes décisions forcées ou d’urgence », ajoutant que cette situation « est une opportunité pour suivre et régler les problèmes et insuffler une nouvelle dynamique pour la culture ».

Pour ce qui est des décisions importantes à prendre pour continuer les activités culturelles après cette période de suspension, la ministre a affirmé que le ministère lancera « divers concours de lecture pour y associer le public ».

« La situation actuelle nous fait subir une épreuve de parcours qui ont été abandonnés », a ajouté la ministre, précisant que « les problèmes et les contraintes du numérique peuvent être revus, un mobile pour relancer les plateformes interactives et pourquoi pas présenter des spectacles interactifs à distance ».


Lire aussi: COVID-19: 1 nouveau cas de décès en Algérie


Mme Bendouda a fait savoir que son département ministériel s’attèle à « la recherche de porteurs d’idées à même d’opérer un changement et apporter un supplément à la culture algérienne dans tous ses domaines », soulignant « sa foi en les capacités des jeunes dans tous les domaines culturels ».

Exprimant leur mécontentement vis-à-vis de la réalité du livre en Algérie notamment en ce qui concerne les difficultés rencontrées en matière de publication et de commercialisation, les acteurs en question ont plaidé pour « l’ouverture d’ateliers de réflexion dans les domaines culturels et la révision de la taxe sur le livre ».

Soulevant, dans ce sens, les préoccupations des écrivains à la ministre, ces acteurs se sont plaint de « leur absence d’ordre juridique » en tant que titulaire « d’un produit culturel important », appelant à « la redynamisation du rôle des instances en charge des écrivains, à leur tête le Centre national du livre (CNL).

La ministre organise une réception aux acteurs des différents domaines culturels sous forme de séances de débat à même de mettre la lumière sur les problèmes du secteur.

Lire la suite

formats

Tiaret: l’artiste peintre et calligraphe Ahmed Benallou n’est plus

Publié le 16/03/2020, par dans Non classé.

TIARET – L’artiste peintre, calligraphe et photographe Ahmed Benallou est décédé dimanche à Tiaret des suites de ses blessures suite à un accident de la route survenu à Oued Lily, a-t-on appris auprès des services de l’hôpital Youcef Damerdji du chef-lieu de wilaya.

Après son admission à l’hôpital, le défunt avait rendu l’âme des suites de ses blessures, causé par l’accident qui a fait trois autres blessés dans la collision entre un camion et un taxi au niveau du village de Teriche.

L’artiste a consacré trente années dans la formation des élèves de différents établissements scolaires et des enseignants de l’Institut national de formation des cadres de l’éducation Ibn Rochd de Tiaret.

Artiste distingué en peinture, calligraphe et photographe de talent, ses œuvres ont été exposées lors de différentes expositions mises sur pied à Tiaret ou dans d’autres régions du pays.

Lire la suite

formats

Coronavirus : les Imams appelés à alléger les prières

Publié le 16/03/2020, par dans Non classé.
Coronavirus : les Imams appelés à alléger les prières

ALGER- Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a appelé dimanche, les imams à prendre des mesures préventives en raison de la propagation du Coronavirus, à savoir l’allégement des prières, dont la Prière de vendredi, avec la fermeture des mosquées directement après la fin de chaque prière.

Dans un communiqué sanctionnant une réunion de la commission ministérielle de la Fatwa consacrée à l’examen « des mesures à prendre, du point de vue religieux, face à cette pandémie qui menace la vie des algériens et de l’humanité entière », le ministère a souligné la « nécessité de prendre les précautions et les mesures préventives pour éviter la propagation du virus ».

« Du point de vue religieux, il faut respecter les mesures préventives prises, en évitant la fréquentation des lieux publics tels que les stades, les espaces commerciaux et autres espaces publics », a souligné le même communiqué, ajoutant qu’il faut éviter les déplacements et les voyages non indispensables pour éviter la contamination ».

Dans ce contexte, « le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs appelle les personnes suspectant leur contamination par ce virus d’éviter le contact avec les autres personnes et de contacter rapidement les services sanitaires ».

« Le ministère insiste également sur l’interdiction aux personnes présentant des symptômes de cette maladie ou d’autres maladies similaires telle que la grippe, de fréquenter les lieux publics, notamment les mosquées, pour ne pas contaminer les autres personnes ».

Les mosquées ne sont pas à l’abri des dangers de ce virus, a ajouté le ministère, affirmant que « la présence des enfants, des femmes et des personnes âgées et malades, est interdite dans les mosquées lors de la prière du vendredi et autres prières collectives ».


Lire aussi: Intensification des activités de communication pour freiner la propagation du Covid19


« En ces circonstances, les bien-portants peuvent prier dans leurs maisons avec les membres de leurs familles », a ajouté le communiqué.

« Il est interdit à toute personne qui doute de sa contamination par cette maladie ou présentant des symptômes similaires comme la grippe ou le rhume, de venir à la mosquée ou de fréquenter les gens. Les salles de prières réservées aux femmes ainsi que les bibliothèques des mosquées seront fermées ».

Le ministère a souligné que « les imams doivent alléger les prières et les accomplir directement après l’Adhan et fermer les mosquées juste après la fin des chaque prière », ainsi que « de suspendre toutes les activités de la mosquée comme l’avant prône du vendredi, les cours hebdomadaires et les sessions d’enseignement ».

« La khotba (prône du vendredi) et la salat, tous réunis, ne doivent pas dépasser 10 minutes de façon à ne pas mettre en danger la santé des fidèles. Les différents ustensiles utilisés pour boire de l’eau sont interdits également, de même pour les repas offerts comme aumône dans les mosquées, que ce soit le jour du vendredi ou durant les autres jours ».

Le ministère a indiqué qu »il est obligatoire d’intensifier les mesures d’hygiène et d’aération dans les mosquées », appelant les citoyens, notamment les bienfaiteurs, à faire des dons en produits d’hygiène et à participer à la désinfection des mosquées et autres actions ».

Il s’agit également « d’éviter la prière dans les espaces publics comme les gares routières, les espaces commerciaux et autres ».

La réunion de la commission ministériel de la fatwa « demeure ouverte pour suivre et donner des fatwas adéquates au développement de la situation », rappelant les citoyens que le pays « est dans une situation exceptionnelle difficile nécessitant la mobilisation totale de tout un chacun pour faire face à cette pandémie ».

A souligner que ce communiqué a été présenté à l’approbation du Haut conseil islamique (HCI) et à un groupe d’ulémas et de cheikhs.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair