formats

Hommage à l’artiste peintre Bettina Heinen Ayach

Publié le 28/06/2020, par dans Non classé.
Hommage à l'artiste peintre Bettina Heinen Ayach

ALGER- Un vibrant hommage a été rendu à l’artiste peintre allemande, Bettina Heinen Ayach, décédée le 7 juin à l’âge de 82 ans, par l’ambassadeur d’Algérie à Berlin, Nor-Eddine Aouam, qui a salué la mémoire d’une artiste « dont l’œuvre témoigne de ce lien fusionnel qu’elle a tissé avec l’Algérie et son peuple ».

Dans un message de condoléances adressé à la famille, l’ambassadeur relève la valeur artistique des peintures de Bettina Heinen Ayach, « aquarelles aux couleurs chatoyantes et gorgées de lumière , à l’image de l’Algérie à laquelle elle s’est profondément attachée », immortalisant la région de Guelma où elle a longtemps vécue avec feu son mari Abdelhamid Ayach.

Née en 1937 à Solingen en Allemagne, Bettina Heinen Ayach a suivi une formation à l’école des Beaux-arrts de Cologne avant de poursuivre ses études dans des pays comme la Suède, la Suisse et la Norvège et expose ses premières oeuvres en 1955. Elle s’installe à Guelma, ville natale de son époux en 1963.

En 1968, les premières œuvres de Bettina Heinen-Ayech ont été achetés par le Musée national des beaux-arts d’Alger, et en 1976 , elle a reçu le Grand Prix de la ville d’Alger.

En 1992, une rétrospective avec 120 de ses tableaux a été exposée au Musée National des beaux-arts d’Alger avant d’être distinguée du prix culturel de la Fondation communautaire Solingen à Baden un an plus tard.

En 2004, une deuxième grande rétrospective de ses œuvres a été présentée à Alger.

En 2018, les photos de Bettina Heinen-Ayech avaient été présentées dans une centaine d’expositions individuelles et collectives en Europe, en Amérique et en Afrique.

Lire la suite

formats

La ministre de la Culture et des arts prend les fonctions du secrétaire d’Etat chargé de la production culturelle

Publié le 26/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a pris, jeudi à Alger, les fonctions de l’ancien secrétaire d’Etat chargé de la production culturelle, Salim Dada, indique un communiqué du ministère.

La cérémonie de passation de consignes s’est déroulée en présence du secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie cinématographique, Bachir Youcef Sehairi et nombre de cadres du ministère, précise la même source.

A cette occasion, Mme Bendouda a salué « les efforts consentis par M. Dada et les membres de son cabinet, en vue de trouver des solutions idoines aux différentes préoccupations des professionnels, à travers diverses initiatives », formant le voeu de le voir « contribuer avec ses idées au service de la culture nationale ».

Pour sa part, M. Dada s’est dit « fier d’avoir servi la culture nationale », tout en exprimant sa disposition à continuer à « apporter sa contribution au service de la culture algérienne ».

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a signé mardi un décret présidentiel portant remaniement ministériel, rappelle-t-on.

Lire la suite

formats

Ministère de la Culture: programmation des foires nationales du livre au centre d’une rencontre avec les éditeurs

Publié le 25/06/2020, par dans Non classé.
Ministère de la Culture: programmation des foires nationales du livre au centre d'une rencontre avec les éditeurs

ALGER- La deuxième rencontre sur le livre s’est tenue, mercredi au siège du ministère de la Culture (Alger), en présence d’acteurs du domaine de l’édition, pour débattre de plusieurs questions inhérentes à la programmation des foires nationales du livre, indique un communiqué du ministère.

La réunion a porté sur « la manière d’organiser ces foires, au vu de la crise sanitaire actuelle et la mise en place d’ateliers de travail chargés d’examiner la situation, la politique et l’industrie du livre », a précisé la même source.

Ont pris part à cette réunion, outre la ministre de la Culture et des arts, Malika Bendouda, des représentants de l’Organisation nationale des éditeurs du livre (Onel) et du Syndicat national des éditeurs, en plus de cadres du ministère et de l’Office national du livre.

Lors de la précédente réunion, les participants ont proposé « la mise en place d’une commission mixte chargée de présenter les différentes propositions » pour surmonter les difficultés entravant le monde de l’édition et la relance de l’industrie du livre en Algérie ».

Lire la suite

formats

« Les yeux de Mansour » du romancier Ryad Girod publié aux Etats-Unis

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- Le roman « Les yeux de Mansour » de l’écrivain algérien Ryad Girod a été traduit et publié aux Etats-Unis sous le titre « Mansour’s Eyes », annonce l’éditeur américain « Transit Books » sur son site de vente en ligne.

Le roman dans sa version traduite vers l’Anglais par Chris Clarke n’est pour le moment disponible à la vente qu’en format numérique alors que le livre en version papier est quant à lui annoncé pour le 14 juillet prochain.Sorti en Algérie en 2018 aux éditions Barzakh, « Les yeux de Mansour » avait reçu le Grand Prix Assia Djebar du roman avant d’être publié en 2019 en France.

Ce roman interroge notre époque à travers les yeux de Mansour, un « idiot magnifique », descendant de l’Emir Abdelkader qui perd progressivement ses capacités intellectuelles. Il vit en Arabie Saoudite où il fait fortune comme d’autres expatriés avant que la maladie n’ait raison de son cerveau.

Condamné à mort pour hérésie, Mansour, innocent et coupable à la fois, illustre la figure sacrificielle et convoque les grands maîtres soufis dans une longue marche funèbre relatée par son ami et qui va d’une histoire d’amour atypique et innocente vers une mise à mort publique.

Né en 1970 à Alger où il vit et travaille, Ryad Girod est professeur de mathématique, il a enseigné à Ryad et à Paris. Il est l’auteur de deux récits « Ravissement » (2008) et « La fin qui nous attends » (2015).

Lire la suite

formats

Bechar/Covid-19 : Plus de 270 artistes ont bénéficié des aides financières

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.
Bechar/Covid-19 : Plus de 270 artistes ont bénéficié des aides financières

BECHAR – Quelque 277 artistes de la wilaya de Bechar ont bénéficié d’aides financières octroyées par le ministère de la Culture au profit des gens du métier dont les activités ont été suspendues en raison de la pandémie du Covid-19, a-t-on appris mardi du directeur local du secteur de la culture Abdelkader Jenaihi Jenaihi.

« Nous avons procédé dans le cadre des mesures de soutien aux artistes et autres acteurs du métier à l’octroi d’aides financières à ces derniers issus des différentes collectivités de la wilaya », a précisé à l’APS M. Jenaihi Jenaihi.

« Ces aides ont été favorablement accueillis par les artistes dont les activités ont été suspendus en raison de la propagation du nouveau coronavirus », a indiqué le responsable du secteur.

De son côté, le responsable du secrétariat local de l’Union régionale des artistes du sud et de l’art du Sahara (URASAS), Mohamed Kiriti, a salué l’initiative du ministère de la Culture qui « démontre un réel intérêt du secteur à apporter aide et soutien aux artistes de la région du sud ».

« Nous saluons les efforts du secteur de la culture pour le soutien qu’il apporte aux artistes dans le Sud-ouest (Bechar, Tindouf et Adrar), à travers l’octroi d’aides financières durant cette période de pandémie et l’amélioration de leurs conditions », a souligné M. Kiriti.

« Nous souhaitons la poursuite des efforts du ministère de la Culture dans la promotion des activités des artistes et autres acteurs culturels de la région dans le Sud-ouest du pays par le renforcement de la présence de l’Office national des droits d’auteurs et droit voisin (ONDA), la création d’une manifestation dédiée aux chants et musiques pour la pérennisation des styles et arts musicaux locaux et offrir un autre espace d’expression aux jeunes talents », a souligné le responsable du secrétariat local de l’URASAS, qui est également auteur-compositeur et chanteur.

« Nous souhaitons aussi, à l’avenir, une grande participation des artistes et musiciens dans le sud du pays aux différentes manifestations nationales et internationales initiées par le ministère de la Culture et ce, dans l’unique but de promouvoir les différentes facettes des arts des régions sahariennes du pays », a fait savoir le responsable du secrétariat local de l’Union régionale des artistes du sud et de l’art du Sahara, une association qui regroupe une centaine d’artistes des wilayas dans le Sud-ouest du pays.(

Lire la suite

formats

Oran: « Ana Djazaïri », nouveau spectacle de Mohamed Mihoubi

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.
Oran:

ORAN- Un nouveau spectacle intitulé « Ana Djazaïri » (je suis algérien) a été monté à Oran pour être diffusé en ligne le 5 juillet prochain à l’occasion de la célébration de la Fête de l’indépendance nationale et de la jeunesse, a-t-on appris mercredi de l’auteur et comédien Mohamed Mihoubi.

La nouvelle production est le fruit d’une collaboration avec la direction de la Maison de la culture d’Oran, a précisé Mihoubi, également président de l’association culturelle locale « El-Amel ».

« Ana Djazaïri » consiste en un one-man-show écrit et interprété par Mihoubi qui campe le rôle d’un jeune Algérien en quête de solutions pour son avenir dans son propre pays après avoir tenté de s’établir à l’étranger.

La collaboration avec la Maison de la culture d’Oran s’étend aussi à l’animation de conférences virtuelles dédiées notamment au texte théâtral, à la mise en scène, à l’improvisation et à l’interprétation.

L’association « El-Amel » est implantée au centre culturel « M’barek El-Mili » où elle dispose d’une école de formation aux techniques théâtrales qui accueille chaque année plusieurs promotions de jeunes talents pour des stages sur l’improvisation, la gestuelle et l’élocution.

Les cours proposés aux jeunes amateurs se poursuivent sur les réseaux sociaux depuis l’entame de la période de confinement sanitaire imposé par le coronavirus Covid-19, a-t-on souligné.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair