formats

Les travailleurs inquiets pour l’avenir de leur entreprise

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.

Les travailleurs de CNAN-Nord ont tenu hier une réunion houleuse consacrée, nous a-t-on indiqué, à la situation interne du groupe, qualifiée par le syndicat d' »inquiétante».
En dépit de l’acquisition de cinq nouveaux navires et d’une ligne commerciale maritime des plus rentables, en l’occurrence vers la Turquie, CNAN-Nord, filiale du groupe CNAN, vit une situation « très difficile» qui inquiète « lourdement» le syndicat d’entreprise, affilié à l’UGTA. Hier, une assemblée générale a réuni les travailleurs au siège de la filiale à Kouba (Alger), autour d’un ordre du jour consacré essentiellement à la gestion de CNAN-Nord, mais également à la convention collective et aux questions salariales.

Contacté, le secrétaire général, Yacoub Hassain, a évoqué les débats « houleux» qui ont marqué cette réunion à laquelle ont répondu les travailleurs. Selon lui, « les préoccupations des travailleurs concernent surtout la convention collective et les salaires qui, pour l’instant, ne plaident pas pour une gestion rentable de l’entreprise. Il y a eu de nombreux départs de nos cadres, notamment de l’état-major navigant, mais leurs postes n’ont pu être totalement pourvus.

Malgré les offres intéressantes faites à nos retraités pour assurer un encadrement professionnel, beaucoup refusent de rejoindre la filiale. Ils préfèrent aller travailler ailleurs où les conditions sont plus attrayantes. Nous avons une ligne maritime rentable, mais le service commerciale n’est pas offensif pour assurer à CNAN-Nord un plan de charge à la hauteur des investissements». M. Hassain ajoute : « Nous allons revoir un minimum de trois nouveaux navires qui risquent de ne pas avoir de commandes.» Il est « urgent», pour le responsable de la filiale, de « prendre les mesures adéquates» pour reprendre des parts de marché du transport maritime.

« Nous avons décidé de transmettre une lettre au directeur général de la filiale afin qu’il prenne les mesures nécessaires, parmi lesquelles une rapide prise en charge de la convention collective, la révision des salaires et le recrutement du personnel de l’état-major navigant. Il est également souligné dans cette lettre la nécessité de libérer les initiatives et de rassurer les cadres dirigeants qui se résignent à l’inertie de peur de prendre des décisions liées à la gestion», explique le secrétaire général du syndicat.

Selon M. Hassain, l’affaire de la filiale CNAN-Med, qui a éclaboussé les cadres dirigeants, dont plusieurs sont sous le coup de poursuites judiciaires pour infractions au règlement des marchés publics, a suscité « un sentiment de peur» chez les cadres dirigeants des autres filiales. « Ces derniers sont paralysés. Ils ne veulent rien signer ni diriger. Ils acceptent d’être nommés à des postes de responsabilité sans pour autant assumer les risques de leurs fonctions.

Nous pensons que le directeur général doit intervenir et mettre un terme à une telle situation», déclare M. Hassain. Ce dernier précise qu’à la suite de la réunion avec le directeur général de la filiale dans les jours à venir, d’autres décisions seront prises. « Si les points contenus dans la plateforme de revendications ne sont pas pris en compte, le recours à la grève sera inévitable. Il y sera de l’avenir de la filiale.

Si demain le groupe va être dissous, comme on l’entend par-ci par-là, quel sera l’avenir de CNAN-Nord ? Nous voulons qu’elle reprenne sa part du marché, qu’elle soit offensive afin de survivre aux éventuelles décisions économiques que les autorités risquent de prendre. Les travailleurs sont conscients des enjeux. Raison pour laquelle ils étaient nombreux à l’assemblée générale», conclut le secrétaire général du syndicat de CNAN-Nord.
Lire la suite

formats

Grève «inopinée» à Air Algérie

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.

Grève « surprise» à Air Algérie. Un mouvement de protestation « inopiné» du personnel technique de la compagnie aérienne a « légèrement» perturbé, hier matin, les vols d’Air Algérie à l’aéroport d’Alger Houari Boumediène, a indiqué l’entreprise nationale dans un communiqué, repris par l’APS.
« Un mouvement de protestation inopiné du personnel technique a eu lieu au niveau de l’aéroport durant deux heures, perturbant légèrement le programme de vols en fin de matinée», est-il ainsi précisé. « Après clarifications de la situation entre la direction de la compagnie et les partenaires sociaux, les vols ont repris et les retards occasionnés seront résorbés graduellement» tout au long de la journée, assure Air Algérie.
Le mouvement de protestation a été déclenché par le personnel technique d’Air Algérie « pour des revendications salariales et pour protester contre le plan de restructuration de certaines filiales de la compagnie», avance l’APS.

Même si, au-delà de l’aspect salarial, les revendications des protestataires n’ont pas été communiquées, ce type de grève n’est pas inhabituelle parmi le personnel du transporteur aérien, et ce, au grand dam de milliers d’usagers des lignes nationales et internationales. Il n’est pas rare que des arrêts de travail du personnel navigant, technique ou autre soient enregistrés sans préavis aucun.

Au mois de mars dernier, le trafic à l’aéroport d’Alger avait été perturbé de la sorte par une grève du personnel navigant commercial d’Air Algérie, qui avait provoqué l’annulation de nombreux vols internationaux. Les grévistes avaient même organisé un sit-in dans l’enceinte de l’aéroport.

Le Syndicat du personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne avait, par exemple, observé plusieurs journées de grève, notamment en juillet 2011 ou encore au mois de novembre de la même année, avec pour principales revendications l’application du nouveau régime de travail et du protocole d’accord salarial de 2001, ainsi que la hiérarchisation des salaires, l’abattement des impôts ou encore la revalorisation des frais de mission en devises. Lire la suite

formats

Vers le renforcement de la coopération entre l’Algérie et la Palestine en matière de restauration du patrimoine

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.
Vers le renforcement de la coopération entre l'Algérie et la Palestine en matière de restauration du patrimoine
ALGER- Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a reçu dimanche à Alger le ministre palestinien des Affaires religieuses et des Wakfs Youssef Daes. Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’entretien, M. Mihoubi a souligné que l’Algérie « est disposée à faire profiter les cadres palestiniens de son…

Lire la suite

formats

Les artistes appelés à se faire délivrer sans tarder la carte professionnelle

Publié le 20/12/2015, par dans Non classé.
Les artistes appelés à se faire délivrer sans tarder la carte professionnelle
BOUMERDES – Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoudi, a appelé dimanche depuis Boumerdes les artistes à accélérer le dépôt de leurs dossiers pour l’obtention de la carte nationale d’artiste qui leur garantit notamment une couverture médico-sociale. La délivrance de la carte nationale de l’artiste se « poursuit toujours », a assuré…

Lire la suite

formats

Le président Bouteflika reçoit Lakhdar Brahimi

Publié le 20/12/2015, par dans Non classé.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche à Alger le diplomate algérien et ancien ministre des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi.
Le dernier poste occupé par M. Brahimi était celui d’envoyé des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, duquel il avait démissionné le 31 mai 2014. Lire la suite

formats

Un chef d’un groupe terroriste éliminé à Jijel par l’ANP identifié

Publié le 20/12/2015, par dans Non classé.

Un « dangereux criminel », chef d’un groupe terroriste qui a commis plusieurs « actes odieux », éliminé lors d’une opération de qualité menée vendredi par un détachement de l’ANP, a été identifié après examens scientifiques, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
« Dans le cadre de la lutte antiterroriste, il a été procédé, après examens scientifiques, à l’identification du terroriste éliminé lors d’une opération de qualité menée par un détachement de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Jijel/5ème région militaire, le 18 décembre 2015, près de Ras Amahrane à El Milia », a précisé la même source.

Le MDN a ajouté qu’il « s’agit en l’occurrence d’un dangereux criminel notoire dénommé L. Abdelkader, dit Essoudeur, chef d’un groupe terroriste qui a commis plusieurs actes odieux dans la région. Ledit terroriste était l’un des premiers criminels ayant rejoint les groupes terroristes en 1994 ».

Dans le même contexte, quatre éléments (04) de soutien au terrorisme ont été arrêtés et trois (03) caches ont été découvertes et détruites, a relevé le MDN. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair