formats

Khenchela : Assassinat d’un jeune à El Mahmel

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

Un jeune nommé Saïdi Djamel, âgé de 21 ans, a été assassiné hier, vers 11h, par balle dans la commune d’El Mahmel, 7 km à l’est de Khenchela, a-t-on appris de source policière.
La victime, originaire d’El Mahmel, employé comme gardien dans une école, a été tué devant son domicile familial par une personne qui le connaît bien. Le meurtrier présumé, âgé de 30 ans, s’est livré lui-même à la gendarmerie peu après les faits. Le corps de la victime a été transporté vers la morgue de l’hôpital de Khenchela pour autopsie. Une enquête a été ouverte pour élucider les motifs de ce geste dramatique, tandis que l’accusé a été mis en garde à vue. Un renfort sécuritaire a été mobilisé dans la commune, afin d’éviter toute sorte de dérapage. Lire la suite

formats

Forum : la réconciliation pour faire face à la violence

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

L’importance de privilégier la réconciliation face à l’extrémisme violent, qui s’inscrit dans un « projet criminel ciblant les richesses et l’identité» de la nation arabo-musulmane, a été soulignée, hier à Alger.
Lors d’un séminaire organisé par l’association Al Irshad Oual Islah en coordination avec le Forum mondial pour la modération sous le titre « Réconciliation et réforme : choix de la nation face aux défis actuels», les intervenants ont mis l’accent sur « l’importance de privilégier la réconciliation dans la conjoncture actuelle que traverse la nation arabo-musulmane». « L’Algérie a réussi à panser ses blessures, qui ont duré plus d’une décennie, à la faveur de sa politique de réconciliation nationale», un choix qui lui a permis de contrer l’extrémisme et la violence, a estimé le secrétaire général du Forum, Marwan Faouri.

Rappelant l’objectif noble de la réforme, il a affirmé que le « terrorisme n’a ni pays ni religion et que toute tentative de le lier à l’islam est une aberration. Il ne fait aucun doute que l’extrémisme et la violence répandus dans les pays musulmans sont alimentés par des parties qui ne veulent pas du bien ni pour ces pays ni pour l’humanité tout entière, a poursuivi M. Faouri.

Le membre du bureau de l’association, chargé du développement humain, Fares Khaled a souligné « l’importance» de retourner à l’option de réconciliation et de réforme. L’analyste politique libyen, Mohamed Ali Salabi, a mis en avant « les efforts consentis par l’Algérie pour préserver sa souveraineté et son intégrité territoriale et régler les différends entre les parties libyennes, en faisant prévaloir le principe de réconciliation».
Lire la suite

formats

Epidémie de grippe : Décès d’une 6e personne à Tébessa

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

Khaled Haddi, 37 ans et père de 3 enfants, admis au centre hospitalo-universitaire de Constantine, il y a une dizaine de jours, à cause d’une méchante grippe, est décédé hier.
Présentant les symptômes de la grippe : une forte fièvre, la toux, des courbatures et un mal de gorge, ce quadragénaire originaire de la ville de Chéria, située à 50 km de Tébessa, a été transféré de l’hôpital Mohamed Chbouki au CHU de Constantine, après que son état de santé se soit totalement détérioré. Jusqu’à présent, onze personnes souffrant de cette maladie étrange ont été admises aux CHU de Constantine, de Annaba et à l’hôpital Békkaria de Tébessa. Six parmi elles sont mortes.

Auparavant, le directeur de la santé et de la population de Tébessa, Moundji Mastouri, avait déclaré qu’il s’agit d’une grippe saisonnière simple qui s’est compliquée, entraînant une pneumopathie virale aiguë. De son côté, le ministère de la Santé avait transmis, mercredi dernier, un communiqué à l’APS, précisant que les résultats des analyses des prélèvements effectués sur les cinq personnes mortes révèlent que ces décès sont dus à un virus grippal saisonnier. Lire la suite

formats

En bref…

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

– Deux personnes heurtées par le train à Annaba

Deux personnes ont péri, hier après-midi, après avoir été heurtées par des trains en deux points distincts de la voie ferrée traversant la wilaya de Annaba, a-t-on appris auprès de la Protection civile. Le premier accident s’est produit non loin d’El Hadjar, lorsqu’un homme âgé de 25 ans (A. A.) a été fauché par un train de voyageurs assurant la liaison Annaba-Souk Ahras, alors qu’il traversait la voie ferrée près des locaux de la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS).

Le deuxième sinistre a eu pour théâtre le lieudit Ain Chehoud, dans la commune d’El Bouni, où un homme de 60 ans, non encore identifié, est mort sur le coup, dans les mêmes conditions, a-t-on indiqué à la Protection civile, ajoutant qu’il n’était pas encore établi si la malheureuse victime, retrouvée sans vie, les deux jambes sectionnées, a été fauchée par un train de voyageurs ou de marchandises. Des enquêtes ont été diligentées par les services compétents pour identifier le train à l’origine du second accident et établir les circonstances précises de ces deux drames.

– Cinq terroristes arrêtés à Blida

Cinq éléments d’une cellule de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés mercredi à Blida, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. « Dans le cadre de la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée, un détachement combiné relevant du secteur opérationnel de Blida/1re Région militaire a arrêté, le 23 décembre 2015, cinq éléments d’une cellule de soutien aux groupes terroristes», précise le MDN. Un détachement de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou a, quant à lui, « découvert et détruit dix casemates aménagées et un atelier de confection de bombes artisanales», ajoute la même source.

Par ailleurs et au niveau de la 2e Région militaire, « des éléments des garde-frontières ont saisi, à Tlemcen, 4450 litres de carburant», alors que « des éléments de la Gendarmerie nationale d’Oran ont intercepté un contrebandier et déjoué une tentative de contrebande de 65 quintaux de déchets de cuivre, chargés à bord d’un camion», conclut le MDN.

– 11 harraga interceptés à Annaba

Un groupe de 11 candidats à l’émigration clandestine, qui tentaient de traverser la Méditerranée à bord d’une embarcation de fortune, a été intercepté hier à 10 miles au large de Ras El Hamra (Annaba), selon le groupement territorial des garde-côtes. La barque des harraga a été arraisonnée vers 8h, soit 3 heures après qu’elle ait pris la mer depuis la plage d’Oued Mefrag, dans la wilaya voisine d’El Tarf, a précisé la même source.

Les onze individus arrêtés par les gardes-côtes, originaires des wilayas de Annaba et d’El Tarf, âgés de 18 à 38 ans, ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Annaba après avoir été auscultés par un médecin, conformément à l’usage. Pour rappel, 373 émigrants clandestins ont été arrêtés au large de Annaba depuis le début de l’année 2015. Pas moins de 181 d’entre eux l’ont été durant le seul mois de décembre.

– Hadj 2017 : les procédures administratives dans les communes

Les procédures administratives relatives au hadj s’effectueront au niveau des communes à partir de 2017, a annoncé, hier à Oran, le ministre des Affaires religieuses et Wakfs, Mohamed Aïssa. Les candidats retenus pour le pèlerinage déposeront, en 2017, leurs dossiers au niveau des communes, a souligné le ministre lors d’un point de presse en marge des travaux d’une journée d’étude sur l’entraide et la solidarité sociale dans la vie du Prophète.

Mohamed Aïssa a annoncé également que le tirage au sort électronique pour l’accomplissement du hadj est prévu en 2016 ou au plus tard en 2017. Le tirage au sort de la saison prochaine se fera précocement. L’Office du hadj et de la omra entreprendra une action de sensibilisation dans ce sens, a ajouté le ministre.

Au sujet du séjour des hadjis aux Lieux Saints de l’islam, Mohamed Aïssa a indiqué qu’il a été décidé, lors d’une réunion ministérielle conjointe, de faire appel à des cuisiniers algériens qui concluront un contrat avec les parties saoudiennes en vue de préparer des repas adaptés à l’art culinaire algérien. Par ailleurs, concernant le nombre de personnes décédées recensées lors du dernier pèlerinage, le ministre a fait savoir que selon le bilan définitif, on déplore 54 victimes algériennes. Lire la suite

formats

Bordj Bou Arréridj : démantèlement d’un réseau de prostitution

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

Les éléments de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la police judiciaire de la sureté de wilaya de Bordj Bou Arréridj ont réussi un coup de filet dans le milieu de la prostitution en plein centre-ville.
Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, un réseau de prostitution composé de 7 personnes a été démantelé au cours de la semaine. Les mis en cause ont été pris en flagrant délit de prostitution à la suite d’une descente policière. Trois personnes de sexe féminin, âgées entre 23 et 52 ans, et 4 autres de sexe masculin, âgés de 18 à 31 ans ont été ainsi arrêtées et ont été présentées devant le procureur de la République près le tribunal de Bordj Bou Arréridj ; Elles ont été placées sous mandat de dépôt. Notons que la patronne, T. F., 52 ans, est toujours en fuite. Lire la suite

formats

Air Algérie : Révélations scandaleuses sur la gestion de l’agence de Tamanrasset

Publié le 25/12/2015, par dans Non classé.

Encore un rapport accablant sur la gestion de l’agence commerciale d’Air Algérie à Tamanrasset. Une inspection menée par le chef de service commercial et celui des finances et comptabilité près la délégation régionale de la compagnie à Tamanrasset a révélé de graves irrégularités relatives, entre autres, à l’émission de documents commerciaux non comptabilisés et au détournement de recettes journalières via des versements différés.
En effet, « plusieurs documents commerciaux, émis pour la plupart en compte clients n’ont pas fait l’objet de comptabilisation, donc non facturés. Pis, aucun contrôle n’est effectué pour localiser ces éventuels documents» lit-on dans le rapport adressé au délégué régional et dont nous détenons une copie.

Le contrôle des documents comptables, selon la même source, a permis de constater des versements différés de recettes-vente dont le montant varie entre 71 000 et 257 400 DA. Il est utile de rappeler qu’en mars dernier, le responsable de l’agence en question avait été destinataire d’une correspondance faisant état de plusieurs « pratiques douteuses» et « d’irrégularités constatée sur des billets imprimés avec des réservations fictives».

Désagréments

Ces pratiques frauduleuses, explique-t-on, consistent à modifier les éléments de la réservation sur les billets affichés sur écran avant de procéder à leur impression. « Le problème qui porte préjudice à l’image de marque de notre entreprise et qui engendre des désagréments majeurs pour notre clientèle» a été vainement signalé au responsable compétent.

Un constat similaire a été arrêté par le chef d’escale qui aurait soulevé des problèmes relatifs à des réservations inexistantes ou à l’émission de billets sans réajustement tarifaire, citant l’exemple de titres de transport établis à des clients adultes mais qui ont indûment bénéficié de tarifs destinés aux nourrissons, la différence étant probablement encaissée par l’agent commercial.

Le client, qui sera donc obligé de payer la différence au niveau de l’enregistrement, se fait malheureusement arnaquer. Les retards cumulés dans l’édition et la distribution des factures, l’absence de suivi des clients en compte et des chèques impayés et la mauvaise gestion du stock de documents commerciaux figurent également sur la liste des griefs retenus contre le chef de l’agence de Tamanrasset. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair