formats

L’ex chef de la garde présidentielle, le général Lakehal Medjdoub, condamné à 3 ans de prison

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.

Le général major Djamel Lakehal Medjdoub, ex chef de la garde présidentielle a été condamné tard dans la journée d’aujourd’hui (mercredi) à une peine de 3 ans de prison pour, entre autres, négligence grave.
Il a été déféré au tribunal militaire de Constantine avec quatre autres officiers, qui étaient ses subordonnés, dans le cadre de l’affaire dite de l’attaque présumée de la résidence de Zeralda, 30 km à l’ouest d’Alger, le 16 juillet dernier.

Une affaire pour laquelle un jeune lieutenant du même service a été condamné par le tribunal militaire de Blida à 3 ans de prison, il y’a quelques jours.

Après l’énoncé du jugement par le tribuanl de constantine, le général Medjdoub a été immédiatement transféré dans une prison. Lire la suite

formats

Tizi Ouzou : Deux autres terroristes abattus à Aghribs

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.

Les forces de sécurité ont réussi, ce mercredi, 2 décembre, à mettre hors d’état de nuire deux autres terroristes dans la commune d’Aghribs, à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou.
Les corps des deux sbires de l’ex GSPC ont été acheminés vers la morgue du CHU Nedir Mohammed de Tizi Ouzou où ils sont actuellement en cours d’identification, précisent des sources locales qui ajoutent que les forces sécurité ont récupéré deux armes de type Kalachnikov lors de cette élimination.

Pour rappel, deux autres terroristes avaient été éliminés, dimanche, dans les maquis de la commune d’Aghribs où une offensive militaire est toujours en cours. Lire la suite

formats

Ramtane Lamamra: Une riposte « globale » et une stratégie « cohérente » sont nécessaires contre le terrorisme

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé que le terrorisme nécessite une riposte « globale », recommandant une stratégie « cohérente », de « longue haleine » et des « synergies » entre les pays engagés contre ce fléau.
« Nous avons payé un lourd tribut lors de notre combat quasi-solitaire contre le terrorisme qui nécessite une riposte globale », a indiqué le ministre au quotidien français l’Opinion dans son édition de mercredi, ajoutant qu’il faut s’attaquer « tant aux actes terroristes qu’aux causes profondes » de ce phénomène.

Soulignant que la menace terroriste « pèse sur le monde entier », Lamamra a expliqué que seule une action « concertée » de la communauté internationale « pourra la contenir, la tenir en échec et la défaire ».

« C’est un défi renouvelé à la coopération antiterroriste mondiale. La vigilance est de rigueur pour tous les Etats », a-t-il dit, citant l’exemple de l’Algérie qui a développé une démarche de déradicalisation aux plans nationale et régional, à travers une série de mesures politiques, économiques et sociales visant à « affaiblir l’emprise et l’impact de la propagande terroristes, notamment sur la jeunesse ».

Sur le plan religieux, le ministre a préconisé, pour contrecarrer ce phénomène, l’amélioration de la formation des prédicateurs, dont certains, a-t-il expliqué, « agissent en ignorant les véritables enseignements de l’islam ».

« Beaucoup de gouvernements se concentrent sur les dimensions sécuritaires, humanitaires et politiques et n’intègrent pas, dans leur riposte au terrorisme, les aspects sociaux, culturels et cultuels », a-t-il relevé, notant que les programmes de déradicalisation « n’occupent pas assez d’espace ».

Le ministre a expliqué, dans ce cadre, que la lutte contre le terrorisme « commence par les programmes scolaires mais aussi par la famille, la mosquée et les associations », recommandant qu’il faut aussi « donner des perspectives aux repentis des groupes terroristes, comme nous l’avons fait en Algérie ».

« Cela est valable aussi bien dans les sociétés musulmanes qu’européennes », a-t-il ajouté. Pour l’Afrique, Ramtane Lamamra a rappelé qu’on doit « prendre de conscience » que le terrorisme est « un danger pour tout le continent et pas seulement pour certaines régions » et « investir » dans les programmes de déradicalisation qui « pourront être adossés aux autres projets conçus pour la jeunesse, y compris la formation, le micro-crédit et l’emploi. Lire la suite

formats

Plus de 30 poétesses attendues au 8ème festival national de la poésie féminine

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.
Plus de 30 poétesses attendues au 8ème festival national de la poésie féminine
CONSTANTINE- Pas moins de 31 poétesses de plusieurs wilayas sont attendues au 8ème festival national de la poésie féminine, prévu à partir de dimanche prochain à Constantine, a indiqué mercredi la commissaire de la manifestation, Mounira Saâda-Khelkhal. S’exprimant au cours d’une conférence de presse organisée à l’université Emir-Abdelkader des sciences…

Lire la suite

formats

Rencontres algéro-françaises de la santé: une étape « inédite » de la coopération bilatérale

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.

L’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, a qualifié mercredi à Alger, la première édition des rencontres algéro-françaises de la santé d’étape « inédite » pour le renforcement du partenariat bilatéral, soulignant les opportunités de coopération que peut offrir ce secteur.
Intervenant lors des travaux de cette rencontre, M. Emié a plaidé pour la création d’une « alliance » algéro-française de la santé, en relevant les opportunités de coopération qui se développent en Algérie, notamment dans le domaine de la santé.

Notant la présence de « très haut niveau » de 11 agences spécialisées et de 23 entreprises françaises à la rencontre, le diplomate a estimé que cela témoigne de « la vigueur et la vitalité » des relations bilatérales en matière de santé et plus globalement, du partenariat d’exception voulu par les chefs d’Etat des deux pays.

Notant les « importantes mutations » que connaissent les deux partenaires dans le domaine de la santé, l’ambassadeur a indiqué qu’il y va, par conséquent, de « l’intérêt » de chacun d’eux de coopérer afin de renforcer mutuellement ce secteur, plaidant dans ce sens pour un partenariat « gagnant-gagnant ».

M. Emié a fait savoir, par ailleurs, que depuis trois ans, plus de 70 entreprises françaises ont été impliquées dans la coopération qu’il qualifie d' »intense » et que la France et l’Algérie partagent des « valeurs communes » dans le domaine de la santé, s’agissant notamment de la gratuité de l’accès aux soins.

Enfin, l’ambassadeur a appelé les laboratoires pharmaceutiques français à produire davantage en Algérie, de sorte à répondre aux besoins du marché local, tout en exportant les produits qui répondent à la demande régionale. Lire la suite

formats

Tlemcen célèbre le 3e anniversaire du classement de sa « chedda » par l’UNESCO

Publié le 02/12/2015, par dans Non classé.
Tlemcen célèbre le 3e anniversaire du classement de sa
TLEMCEN – Le centre national d’interprétation du costume traditionnel algérien de Tlemcen célébrera, ce week-end, le 3e anniversaire de l’inscription de la « chedda » au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, a-t-on appris mercredi de la directrice de cet établissement. Cette manifestation qui mettra en valeur cette tenue nuptiale traditionnelle,…

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair