formats

De jeunes photographes exposent dans les rues de la Casbah d’Alger

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.
De jeunes photographes exposent dans les rues de la Casbah d'Alger
ALGER – Une exposition collective de photographies a été organisée samedi dans les rues de la Casbah d’Alger, faisant ressortir l’architecture unique de la vielle cité, sa beauté et la vie quotidienne de ses habitants, capturés par l’objectif de jeunes artistes photographes. Intitulée « Casbah Street Expo », l’exposition a été organisée…

Lire la suite

formats

Révision de la constitution : L’article 51 vise à monopoliser le pouvoir, selon l’ANAAF

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

L’article 51 du projet de loi de révision constitutionnelle ne cesse de susciter les réactions critiques de la diaspora algérienne établie à l’étranger. C’est au tour de l’Alliance Nationale des Associations des Algériens de France (ANAAF) d’y réagir.
 » Interdire à un citoyen algérien l’accès à une fonction publique, de manière aussi méprisante et sans autre raison que celle d’avoir en plus de sa nationalité algérienne une autre nationalité, est sans conteste discriminatoire et arbitraire », écrit l’ANAAF dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Egalement, l’ANAAF souligne l’existence d’  » une régression politique aberrante et affligeante qui souille l’image d’une Algérie unie et démocratique, inclusive et respectueuse des droits inhérents à la citoyenneté ».

Pour l’ANAAF, comme beaucoup d’autres associations d’ailleurs, ce projet de révision de la constitution consacre  » l’exclusion » d’une bonne partie d’algériens.

En écartant les binationaux de la gestion politique de l’Algérie, d’éligibilité du Président de la République, de candidature à la députation, de nomination à des postes de ministres ou de cadres de la nation de la gestion, les initiateurs de cet article de la discorde, soupçonne l’ANAAF, sont animés par une volonté de maintenir le monopole du pouvoir dans un cercle restreint.

 » Les initiateurs et les rédacteurs de l’article 51 de la nouvelle Constitution ont-ils voulu exprimer leur volonté de n’admettre dans les cercles de la décision politique que les citoyens cooptés par les tenants actuels du pouvoir, leur ouvrir ainsi les portes de la citadelle de la  » la famille algérienne légitime », et leur permettre de monopoliser l’exercice du pouvoir ? », s’interroge l’ANNAF. Lire la suite

formats

Ali Laskri: « Une constitution non consensuelle est une violence »

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

 » Le pouvoir commet une violence en adoptant une constitution non consensuelle qui occulte les vrais problèmes que vit le pays » a déclaré ce samedi matin à Chlef, Ali Laskri , membre de l’instance présidentielle du FFS, lors de l’ouverture des travaux du deuxième congrès de la federation FFS de Chlef.
D’après lui, « ces manœuvres dilatoires ne font que retarder encore plus une solution politique pour résoudre la crise multidimensionnelle dans laquelle se débat l’Algérie », rappelant que le FFS  » milite pour le changement de la nature du régime politique, qui est une condition sine qua non pour amorcer un véritable dialogue national sur les questions engageant l’avenir du pays ».

Il s’agit, a-t-il ajouté, de mettre en place une stratégie consensuelle pour affronter les grands défis d’ordre économique, social et sécuritaire, afin de prévenir les grands périls qui guettent la nation.

Ali Laskri a également dénoncé certaines dispositions de la loi de finances 2O16, notamment celles relatives à l’augmentation des prix des carburants, de l’électricité et du gaz. Auparavant,il a tenu a remercier les peuples algérien et maghrébin pour l’hommage admirable rendu au défunt leader du FFS, Hocine Ait Ahmed, soulignant que son combat guidera toujours les actions du vieux parti de l’opposition Algérien. Lire la suite

formats

Révision de la Constitution: le président Bouteflika convoque le Parlement en ses deux chambres pour mercredi

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé samedi un décret portant convocation du Parlement en ses deux chambres pour mercredi 03 février pour une session sur le projet de loi de révision constitutionnelle, indique un communiqué de la présidence de la République.
« A la suite de la diffusion de l’avis du Conseil constitutionnel, selon lequel, le projet de loi portant révision constitutionnelle peut être soumis au Parlement, conformément à l’article 176 de la Constitution, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a signé ce jour samedi 30 janvier 2016, un Décret portant convocation du Parlement en ses deux chambres réunies, pour le 3 février 2016 », précise le communiqué.

« Ce décret précise que l’ordre du jour de la session pour laquelle est convoqué le Parlement porte sur le projet de loi portant révision constitutionnelle, et indique aussi que la session sera ouverte jusqu’à épuisement de son ordre du jour », ajoute la même source. Lire la suite

formats

Révision de la Constitution: Bouteflika convoque le Parlement pour mercredi

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé samedi un décret portant convocation du Parlement en ses deux chambres pour mercredi 03 février pour une session sur le projet de loi de révision constitutionnelle, indique un communiqué de la présidence de la République.
« A la suite de la diffusion de l’avis du Conseil constitutionnel, selon lequel, le projet de loi portant révision constitutionnelle peut être soumis au Parlement, conformément à l’article 176 de la Constitution, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a signé ce jour samedi 30 janvier 2016, un Décret portant convocation du Parlement en ses deux chambres réunies, pour le 3 février 2016 », précise le communiqué.

« Ce décret précise que l’ordre du jour de la session pour laquelle est convoqué le Parlement porte sur le projet de loi portant révision constitutionnelle, et indique aussi que la session sera ouverte jusqu’à épuisement de son ordre du jour », ajoute la même source. Lire la suite

formats

Ouyahia confirme la dissolution du DRS

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

Le ministre d’Etat, directeur de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, a annoncé samedi à Alger la dissolution du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) et la création de trois directions générales de sécurité rattachées directement à la présidence de la République.
M. Ouyahia, en sa « qualité de directeur de cabinet de la présidence de la République » a annoncé que « le DRS a été dissout » et « qu’il a été mis en place trois directions générales de sécurité rattachées directement à la présidence de la République ».

Au cours d’une conférence de presse tenue à l’issue de la 5ème session du Conseil national du Rassemblement national démocratique (RND), M. Ouyahia a précisé qu’il s’agit de la Direction générale de la sécurité intérieure, la direction générale de la documentation et de la sécurité extérieure et la direction générale du renseignement technique.

Ces trois directions générales sont des « instances de lÆArmée nationale populaire (ANP) qui seront rattachées désormais directement à la présidence de la République », a-t-il expliqué. M. Athmane Tartag, qui était chef du DRS, est devenu « Conseiller auprès du président de la République chargé de la coordination des services de sécurité rattachés à la présidence », a-t-il souligné.

M. Ouyahia a qualifié, à cette occasion, ces changements de « progrès pour l’Algérie qui entre dans une autre phase en matière de sécurité ». « C’est une nouvelle restructuration des services de sécurité en Algérie », a encore ajouté le Directeur de cabinet de la Présidence, qui devient ainsi le premier responsable de l’Etat, à évoquer officiellement la restructuration du désormais ex-DRS.

Il a rappelé que c’était le président de la République qui avait lancé en 2013 la restructuration du DRS et que cette opération « s’est achevée avec la mise en place de ces trois directions générales ». Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair