formats

L’exposition itinérante ‘‘La liberté d’expression à grand trait’‘ fait une halte à Alger

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.
L'exposition itinérante ‘‘La liberté d'expression à grand trait'‘ fait une halte à Alger
ALGER – Une exposition de caricatures, dédiée aux planches de caricaturistes étrangers primés par le comité canadien pour la liberté de la presse associant des caricaturistes algériens, a été inaugurée lundi à Alger par le ministre de la Communication et l’ambassadeur du Canada en Algérie, Isabelle Roy. Intitulée ‘‘La liberté…

Lire la suite

formats

Abdelouahab Nouri: « Il n’y aura pas une augmentation de la facture d’eau et le stress hydrique est derrière nous »

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.

Présent à l’inauguration de la 12ème édition du salon international des équipements, des technologies et des services de l’eau et de l’environement (Pollutec) qui se tient au Palais des expositions à Alger du 1 au 4 février, le minisistre des Ressources en eau et de l’Environnement s’est voulu rassurant: « il n’y aura pas d’augmentation de la facture d’eau » avant d’affirmer que  » l’Algérie a des reservoirs d’eau amplement suffisantes pour couvrir les besoins des Algériens pour une durée allant de 2 à 3 ans », et surtout refuse de parler de sécheresse.
Pour appuyer ses déclarations, le ministre avance des chiffres: les barrages Algériens sont remplis de 65 à 70%, le barrage de Beni Haroun est tellement rempli qu’ « actuellement on est en train d’évacuer le surplus d’eau ». Il ajouetra que l’épuration des eaux de mer permet à l’Algérie de produire au quotidien 2.3 millions de mètres cube d’eaux.

Pour le ministre, le stress hydrique, c’est de l’histoire ancienne. Et pour appuyer ses dires, il affirmera qu’à Oran où le manque d’eau rendait la vie dure aux Oranais durant les années précédentes, aujourd’hui la distibutions d’eau est assurée 24h/24, comme c’est le cas aussi à Tlemcen, Mascara, Ghelizane…

Au Centre du pays, il en est de meme, le barrage Koudiat Asserdoune alimente en eau plusieurs wilayas: Tizi Ouzou, Bouira, Médea ou encore M’sila. Le mot d’ordre du département de A.Nouri est de dynamiser son secteur afin d’exploiter les eaux de la meilleure façon qui soit.

Des méga projets sont actuellement en cours assurent le ministre, ils vont permettre de réceptionner 5 barrages pour l’année 2016 en plus de ceux qui ont été réceptionnés en 2015 qui sont en nombre de 3. Lire la suite

formats

Révision de la Constitution : douze associations dénoncent l’article 51

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.

L’article 51 de l’avant-projet de révision de la Constitution ne cesse de susciter l’indignation des Algériens établis à l’étranger. 11 associations, représentant la diaspora, ont adressé un manifeste aux députés pour leur demander de rejeter cet avant-projet qui sera soumis, mercredi prochain, au Parlement (APN et Conseil de la nation) pour adoption.
Douze associations, représentant la diaspora algérienne en France, ont adressé un manifeste aux députés pour leur demander de rejeter cet avant-projet qui sera soumis, mercredi prochain, au Parlement (APN et Conseil de la nation) pour adoption.

Lire la suite

formats

Consensus arabe pour un système de romanisation préservant les valeurs identitaires

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.
Consensus arabe pour un système de romanisation préservant les valeurs identitaires
CONSTANTINE – Un consensus en vue d’un système de romanisation des termes arabes est primordial pour sauvegarder les valeurs culturelles et identitaires des pays arabes, a estimé un universitaire, lundi à Constantine, au cours d’un colloque international sur l’onomastique dans les pays arabes et du Sahel. Brahim Atoui, du Centre…

Lire la suite

formats

Une association d’Oum El Bouaghi ressuscite l’art de la confection des tapis berbères

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.
Une association d'Oum El Bouaghi ressuscite l'art de la confection des tapis berbères
CONSTANTINE – Pièces uniques et précieuses, témoins d’un génie artistique avéré, les tapis berbères exposés dans les galeries de la salle de spectacles Ahmed-Bey de Constantine à l’occasion de la semaine culturelle de la wilaya d’Oum El Bouaghi, reflètent un art authentique. Dans cette wilaya, des tisserandes aux mains expertes…

Lire la suite

formats

Education nationale: Les dates des épreuves fixées

Publié le 01/02/2016, par dans Non classé.

Les dates des épreuves de fin d’année pour les 3 paliers sont fixées par le ministère de l’Education nationale. Les dates sont considérablement avancées de manière à ne pas coïncider avec le mois de ramadhan.
Le baccalauréat se tiendra du 29 mais au 6 juin, le BEM du 24 mai au 26 mai et la 5ème le 22 mai, a indiqué ce lundi la ministre de l’Education nationale sur les ondes de la radio algérienne.

L’avancement de ces examens est exceptionnel cette année, a tenu à préciser la ministre. Cela ne se fera plus à compter de l’année prochaine.

Baccalauréat : Pas de rachat cette année

Proposé il y a une année par la ministre de l’Education Nationale la prise en considération de la fiche de synthèse l’élève candidat au baccalauréat ne se fera finalement pas pour la session de juin 2016.

 » Pas cette année, a répondu Mme Benghebrit à une question sur l’application de la proposition portant prise en compte de l’évaluation de l’élève tout au long de l’année. L’annonce d’un éventuel retour au rachat avait pourtant satisfait beaucoup d’élèves et de parents.

L’unique nouveauté pour le baccalauréat de cette année est que les candidats seront dispensés du bac sport. Sera prise comme note la moyenne des trois trimestres, a-t-elle expliqué.

Pour ce qui est de l’organisation du baccalauréat en trois jours à partir de l’année prochaine, la ministre a indiqué que cette proposition est en cours d’étude au niveau de son ministère. La décision finale sur l’adoption ou non de cette mesure sera prise au plus tard à la fin de l’année scolaire en cours, précise-t-elle.

Le concours de recrutement pour fin février

Le concours de recrutement des enseignants se déroulera à la fin du mois de février, a indiqué Mme Benghebrit sans préciser de date. Elle précise que les résultats des épreuves écrites et orales sont les seules à décider de l’admission d’un candidat alors que par le passé certains types de diplômes, à l’image des sciences juridiques, étaient exclus d’avance. Le ministère a communiqué, a indiqué la même responsable, ses besoins en matière de poste budgétaires à la Fonction publique et est en attente de réponse. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair