formats

Les chômeurs aux lèvres cousues récidivent

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.

Au moment ou un groupe de chômeurs séquestrait de la façon la plus spectaculaire des camions-citernes d’hydrocarbures à l’entrée de Touggourt, sur la RN3, huit chômeurs aux lèvres cousues brandissant des banderoles interpellant les autorités sur l’emploi, ont entamé un sit-in devant le portail principal de la wilaya de Ouargla.
Une cinquantaine de chômeurs ont bravé le dispositif sécuritaire placé en prévision de tout dérapage alors qu’une literie de fortune et des écriteaux étaient collés sur les murs de la wilaya ce dimanche.  » Nous dénonçons les engagements sans suite, nous avions espoir d’être enfin recrutés à l’ENSP vendredi ».

Toufik, un des leaders des bouches cousues interviewé par El Watan il y a dix jours, n’a pas cousu sa bouche cette fois-ci, c’était a son tour de prendre la parole devant la presse locale venue s’enquérir de la situation. Déçu d’un énième rejet alors que  » notre interlocuteur avait bien signifié qu’il s’agissait d’un test selon nos profils », il qualifie ce qui s’est passé à l’ENSP d’un mauvais scénario ou les acteurs étaient bien là, les tests effectués mais pas pour les bons postes. Selon lui,  » on testait des universitaires alors que nous sommes des manuels ».

En fait, il n’y a jamais eu de postes destinés aux grévistes de la parole auxquels le chef de sûreté de la wilaya aurait promis une solution vers le 19 février. Les chômeurs avaient alors promis de revenir devant la wilaya, c’est ce qu’ils ont fait. Entre temps, aucune réaction officielle.

Devant l’immuable agence de l’emploi, les portes sont toujours fermées de crainte d’une violence de la part des chômeurs. Les cadres de l’ANEM, s’adressent à leurs interlocuteurs à travers une fenêtre grillagée et les responsables sont inaccessibles. Pour pouvoir accéder à des réponses des responsables de l’emploi à Ouargla, il faut formuler une demande écrite et l’accord du premier responsable de la wilaya. C’est chose faite. Pour l’heure, aucune information sur la venue ou non d’une énième commission ministérielle en vue d’enquêter sur les dépassements décriés par les chômeurs.

La journée s’achève sans incident après la réouverture de la RN3 à la circulation à Touggourt tandis que les chômeurs de Ouargla s’installent pour une nouvelle nuit à la belle étoile.
Lire la suite

formats

Oran: « cinéma et enjeux de citoyenneté » thème d’un colloque international en mai prochain

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.
Oran:
ORAN – Un colloque international sur « le cinéma et les enjeux de citoyenneté » sera organisé en début mai à Oran, a-t-on appris des organisateurs. Initiée du 7 au 9 mai par le laboratoire des films révolutionnaires du cinéma algérien de l’université d’Oran 1 « Ahmed Benbella », cette rencontre verra la participation…

Lire la suite

formats

L’Algérie se plaint des frappes américaines en Libye

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.

 » La lutte contre le terrorisme doit s’inscrire dans le cadre de la légalité internationale et le respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité du pays ».
Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a reçu, aujourd’hui dimanche à Alger, le sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires politiques Thomas Shannon.

À l’issue de cet entretien , le chef de la diplomatie algérien a indiqué, dans une déclaration à la presse, qu’il s’accorde avec le fonctionnaire américain sur  » la nécessité pour les deux pays de trouver une solution pacifique et politique à la crise libyenne et que la lutte contre le terrorisme doit s’inscrire dans le cadre de la légalité internationale et le respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité du pays ».

La déclaration de Lamamra survient deux jours après le raid effectué par des drones américains contre un camp d’entraînement de Daesh à Sabrata, à l’ouest de Tripoli. L’intervention militaire américaine a fait réagir le gouvernement libyen -reconnu par la communauté international- qui a dénoncé  » une violation flagrante de la souveraineté de l’Etat libyen ».

Alger prêcher dans le désert libyen

Il faut dire que les souhaits émis par Alger pour un règlement pacifique de la crise libyenne n’ont convaincu ni les puissances occidentales, ni certains pays de la région. En plus des Américains qui cherchent, entre autres, à venger leur ambassadeur tué à Benghazi en 2012, l’armée égyptienne a marqué sa présence sur le sol libyen en envoyant ses avions bombarder des positions de Daesh, en février 2015.

L’Algérie et la Tunisie subissent de plein fouet les conséquences de la guerre en Libye. La frontière avec la Libye (700 km) est devenue, depuis la chute du régime du colonel El Gueddafi, un énorme casse-tête pour l’armée algérienne qui s’échine à empêcher le transit des armes et des terroristes vers son territoire.

Pour la Tunisie, cette guerre est devenu un véritable cauchemar. Les attentats terroristes qui ont frappé Tunis ces dernières années sont souvent dirigés à partir de la Libye.

Lire la suite

formats

Colloque international sur les femmes résistantes, lundi à Constantine

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.
Colloque international sur les femmes résistantes, lundi à Constantine
CONSTANTINE- Un colloque international sur « les femmes résistantes » sera ouvert lundi dans le cadre de la manifestation « Constantine, capitale de la culture arabe », a annoncé, dimanche, Ouarda Siari-Tengour, membre du comité d’organisation de l’événement. Des conférences portant sur l’histoire des femmes algériennes dans le mouvement national et durant la Révolution…

Lire la suite

formats

Un terroriste arrêté et deux autres se rendent aux forces de sécurité

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.

Un terroriste a été arrêté samedi à Illizi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) au moment où deux (2) autres se sont rendus aux forces de sécurité dans la 2ème Région militaire, indique dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une patrouille de reconnaissance près des frontières, un détachement de l’Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel d’Illizi, (4e région militaire) a arrêté, le 20 février 2016, un terroriste en sa possession trois (3) fusils de chasse dotées de lunettes de précision et des téléphones portables », relève la même source.

Dans le même contexte et au niveau de la 2e région militaire, « deux (2) terroristes se sont rendus aux forces de sécurité en leur possession deux (2) pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, quatre (4) bombes de confection artisanale, une grenade, une quantité de munitions (184 balles), six (6) téléphones portables et une somme d’argent s’élevant à 95.500 DA et 500 euros ».

D’autre part et « dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement relevant du secteur opérationnel de Djelfa, 1ère région militaire a déjoué, en coordination avec les éléments de la sûreté nationale, une tentative de colportage de 57 quintaux de kif et intercepté deux (02) narcotrafiquants à bord de deux (02) véhicules touristiques ».

Au niveau de la 6ème région militaire, « des détachements relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam, ont appréhendé vingt (20) immigrants clandestins, six (6) contrebandiers et saisi quatre (4) camions, six (6) véhicules tout-terrain, 24,4 tonnes de denrées alimentaires, 2.780 litres de l’huile de table, 30.200 litres de carburants et 3.840 unités de savon ».

Au niveau de la 4ème région militaire, « des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi, à Laghouat, 2681 unités de différentes boissons », ajoute la même source.
Lire la suite

formats

Trois morts et 40 blessés suite au renversement d’un bus à Tamanrasset

Publié le 21/02/2016, par dans Non classé.

Trois personnes ont trouvé la mort et 40 autres, au moins, ont été blessées dans un grave accident de la route, survenu très tôt le matin de ce dimanche, sur la RN1, à 320 km environs au nord du chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset.
Le drame s’est produit, à 80 km la sortie sud du village d’Arak, suite au renversement d’un bus de transport de voyageurs assurant la liaison Adrar-Tamanrasset avec à son bord 43 passagers, des femmes pour la majorité, a indiqué le directeur local de la protection civile, le colonel Benkadour Azzeddine, précisant que le conducteur du bus appartenant à l’entreprise de transport Haoussaoui Mohamed aurait perdu le contrôle de son véhicule pour des raisons non encore révélées.

La dépouille des victimes décédées, Nouicer Aicha, Ikar Yamina, originaires de Tamanrasset et le chauffeur Mohamdi Mohamed de la wilaya d’Adrar, ont été déposée à la morgue de l’établissement public hospitalier vers lequel ont également été évacués les blessés qui ont été mis sous observation médicale. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité compétents pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cette énième hécatombe routière.
Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair